in

Séparation des enfants migrants de leurs parents : le revirement de Trump face au tollé général

Si la clameur de protestation qui est montée aux Etats-Unis et a traversé l’Atlantique, en s’amplifiant au fil des jours, face au scandale d’une politique migratoire indigne du pays qui se targue d’être le parangon de la démocratie, a éveillé quelque chose chez son sinistre artisan, Donald Trump, ce n’est pas l’once d’humanité qui sommeille en lui…

Ne nous y trompons pas. La soudaine volte-face du despote au cœur sec, sombre fossoyeur de la paix au Proche-Orient, concernant l’insoutenable séparation de plus de 2 300 enfants migrants de leurs parents, n’a été motivée que par son pragmatisme bassement politicien devant la houle d’indignation soulevée par une mesure de répression ignoble, si peu civilisée.

Non, Trump ne nous fera pas prendre des vessies fascisantes pour des lanternes humanitaires!

Face au tollé suscité par sa politique de la « tolérance zéro » à la frontière mexicaine dont il se gargarisait, bouffi d’orgueil, Trump a fait machine arrière, signant un nouveau décret présidentiel qui met fin à ce cruel supplice infligé à des familles déjà passablement fragilisées par l’existence.

Le texte amendé stipule que des poursuites pénales continueront à être engagées contre ceux qui traversent la frontière illégalement. Parents et enfants seront détenus ensemble dans l’attente de l’examen de leur dossier.

9 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Certaines photos ne correspondaient pas, parait-il, à des enfants séparés des parents.
    Voir cet article :
    https://actu.orange.fr/monde/les-fausses-images-d-enfants-separes-de-leurs-parents-a-la-frontiere-usa-mexique-CNT0000014lB1o/photos/la-une-du-magazine-time-presente-un-photomontage-montrant-le-president-trump-semblant-faire-face-a-une-fillette-migrante-le-22-juin-2018-a-washington-a699d37334bbce6f91f5ec5240582bde.html
    “Les fausses images d’enfants séparés de leurs parents à la frontière USA-Mexique”
    La diffusion de fausses infos sont également une spécialité des ennemis de Trump … à notre époque :
    Qui croire ?
    Que croire ?

  2. Ce qu’ils osent critiquer la Turquie ne sont pas capables d’’accueillir des migrants , d’autres pays se plaignent des migrants, alors que la Turquie plus de 5 ans ils accueille plus de 2 millions de migrants syrien , et la Turquie ne s’en plaint pas et ils continue toujours à accueillir les migrants .

  3. Les néo-cons brûlent tout le monde et vaucifèrent quand la pauvreté tape à leur porte. Les pays musulmans sont beaucoup plus humains au regard du nombre astronomique de migrants qu’ils prennent en charge malgré les difficultés qui s’en suivent.

    • Un pantin, mais, c’est bien lui qui tire les ficelles, du monde!
      Alors, je me demade, ou sont les pantins ?
      Ce n’ est une opinion, mis un simple constat !

  4. Il vient de faire sortir tout les USA de l’organisation des droits de l’homme à cause de “ce qu’on doit pas prononcer, sinon on est fichė en tant que ANTISÉMITE”.
    Qu’en est-il de sa vision des droits de l’homme ?????

  5. En définitive, pas si méchant que ca, Don.

    Comme dans beaucoup d’autres états, les clandos sont emprisonnés, leurs enfants qu’ils ont inconsciemment emmenés avec eux subissent par leur faute le meme sort.

    Moralité: pour accéder au territoire de n’importe quel état, demander un visa sans oublier de mentionner d’éventuels rejetons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans les coulisses de l’association “NoName-charity”

Mondial 2026 : le roi Mohammed VI remercie l’Algérie d’avoir voté pour le Maroc