in

Ain : Un couple de réfugiés syriens crée sa petite entreprise qui défie la crise

Ils ont fui les horreurs de la guerre, prenant la route de l’exode, tortueuse et dangereuse, pour s’extraire du cauchemar syrien, Becher et Abiba Al Awa ont abandonné derrière eux, la mort dans l’âme, tout ce qui faisait leur vie, et notamment leur société de filature de polypropylène ainsi que leurs 120 salariés.

Photo du journal Le Progrès

Emporté par le cours tumultueux de l’histoire et du monde, ce couple de réfugiés syriens a parcouru un long chemin avant de trouver asile dans le Haut-Bugey, au nord-est du département de l’Ain, une terre d’accueil hospitalière où l’avenir se conjugue au présent, à travers la création de leur petite entreprise qui défie le destin et la crise.

C’est en famille qu’ils se réinventent une nouvelle vie, la fibre entrepreneuriale chevillée au corps et à l’âme, Becher et Abiba Al Awa ont relancé leur activité loin de la Syrie si chère à leur coeur, apportant une bouffée d’oxygène à l’économie locale grâce aux 12 emplois créés. Outre cette belle réussite qui a valeur d’exemple, ce couple syrien fait superbement mentir tous les Cassandre qui annoncent des lendemains qui déchantent avec l’arrivée des réfugiés à nos portes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’islamophobe Philippe de Villiers pris à partie sur RMC par une auditrice prénommée Nadia

Une étudiante musulmane de Yale consacrée « meilleure poétesse du monde »