in ,

Abdurahman Tabakovic, plus jeune Hafiz (mémorisateur du Coran) de Bosnie-Herzégovine à seulement 10 ans

Il n’est âgé que de 10 ans et tutoie déjà les cimes de l’excellence, Abdurahman Tabakovic n’a pas usurpé son titre honorifique de plus jeune Hafiz de Bosnie-Herzégovine, faisant la fierté de ses parents et de toute une communauté fortement impressionnée par son extraordinaire capacité de mémorisation et son humilité.

Il ne lui aura fallu que trois petites années pour assimiler les sourates du Noble Coran, le jeune garçon, natif d’une localité située à proximité de Sarajevo, montrant très tôt de grandes dispositions non seulement pour apprendre par cœur le Livre Saint, mais aussi pour en comprendre la richesse des enseignements.

Sans les efforts, voire les sacrifices consentis, Abdurahman Tabakovic, aussi doué soit-il, n’aurait pas pu atteindre ce niveau de perfection, ce qui fait de lui une source d’inspiration intarissable pour les jeunes musulmans en particulier, et pour l’ensemble de ses coreligionnaires en général.

"Mon fils Abdurahman a mémorisé la première page du Coran en seulement trois jours de cours", se souvient avec émotion son père, Hamzaliya Tabakovic, se disant émerveillé par l’éclosion de son talent inné qui méritait de s'épanouir au sein d’une école coranique locale.

La voie du jeune prodige musulman bosniaque semble d’ores et déjà toute tracée, et elle le mènera sûrement vers des études islamiques auxquelles il aspire tant, encouragé par la Commission islamique qui l’a récemment élevé au rang insigne de Hafiz suite à ses brillants résultats à un examen très sélectif.

"Il faut faire des sacrifices pour devenir Hafiz. Contrairement à ce que l’on peut penser, ça n’a pas toujours été facile de mémoriser certaines parties du Coran, et j’ai dû choisir entre l’étude assidue et passer du temps avec mes amis", souligne Abdurahman Tabakovic sans trahir le moindre regret, heureux d’avoir su tirer profit de sa précocité pour s’investir dans une si noble tâche, ainsi que de faire figure d'exemple pour la jeunesse musulmane du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le président birman sous le coup d’une plainte pour “crimes de haine et génocide” contre la minorité musulmans des Rohingyas

Pratique religieuse en entreprise : des salariées musulmanes s’expriment