in

Guantanamo à la française : Adlène Hicheur, scientifique français injustement emprisonné

Adlène Hicheur, scientifique français qui a eu la mauvaise idée d’être aussi d’origine arabe, est en butte à la justice. Mis en examen le 12 octobre 2009 à Paris pour “association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste”, il est depuis deux ans en détention. Sans procès, malade, sa vie professionnelle et personnelle brisée.

Il parlait arabe, c’est louche. Il était sur internet à ses heures perdues, c’est pire. En outre musulman et intelligent : bon sang mais c’est bien sûr, c’est un terroriste. Comme pour d’autres affaires de ce type, le ministère a déclenché une abracadabrantesque opération de police, une immédiate mise au pilori médiatique et puis une détention prolongée avec instruction à rallonge. Aucun lien sérieux n’a été établi entre A. Hicheur et le terrorisme, mais depuis 24 mois déjà la justice a rejeté toutes ses demandes de remise en liberté.

Bizarrement, le dossier de l’enquête ne dit rien de son travail, hautement sensible puisqu’au CERN (Centre d’Etude et de Recherche Nucléaire). On lui attribue plutôt d’avoir envisagé de mettre une bombe dans une caserne d’Annecy, en lien avec AQMI. Débile, mais dans l’ambiance post 11 septembre 2001, ça plaisait sûrement au ministre d’alors, B. Hortefeux ; celui qui a été condamné pour « injure raciale »

Un tel acharnement de l’appareil d’état sur un individu isolé est tout à fait incompréhensible, inadmissible et indigne de la République Française.

Signez et diffusez la Pétition en ligne

Le comité de soutien international a mis en ligne un dossier complet :

http://soutien.hicheur.pagesperso-orange.fr/

Beaucoup d’articles ont été consacrés à Adlène Hicheur, dont un récent dans la revue Nature. (en anglais) http://www.nature.com/news/2009/091013/full/news.2009.999.html

FR3 en a parlé il y a quelques jours

http://info.francetelevisions.fr/ ?id-video=GREN_1504991_101020110916_F3

Le 6 septembre 2011 à 20h15, était diffusé sur ARTE un documentaire de Marita Neher et Nils Bökamp (75 mn) sur la lutte anti-terroriste et ses dérives en Europe. Pour la France, les exemples traités étaient ceux d’Adlène Hicheur et du groupe de Tarnac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une mosquée détruite par Israël pour la troisième fois

Tunisie : les “salafistes” à l’attaque de Nessma TV