in

Véolia perd 1,5 milliard de dollars pour ses contrats avec Israël dans les colonies

 Le Comité National de Boycott, Désinvestissements et Sanctions (BNC) se réjouit de la décision de la municipalité de Kowaït City d’exclure la compagnie française Veolia d’un gros contrat de gestion de déchets solides, valant 750 M$, en citant l’appel du BNC à ce propos. Basant sa décision sur la complicité de Veolia avec les projets israéliens qui violent le droit international, la municipalité a décidé aussi d’exclure Veolia de « tous les contrats futurs ».

D’après des sources fiables au Kowaït, après cette défaite humiliante, Veolia a été forcé de se retirer d’une offre pour un projet d’expansion de la station de traitement d’eaux usées « Um al-Haiman » après s’y être qualifié. Le projet est évalué à près d’1,5 milliard de dollars.

Avant même ce total de pertes de contrats de 2,25 milliards de dollars, Veolia avait déjà perdu ou s’était retiré d’offres pour environ 24 milliards de dollars, surtout au Royaume Uni, en Suède, Irlande et aux USA.

Veolia a été forcé d’admettre que la campagne contre lui a un impact majeur et a annoncé récemment qu’il souhaite vendre ses affaires israéliennes dans l’eau, les déchets et l’énergie, ayant déjà vendu ses participations dans les compagnies qui opèrent des lignes de bus dans les colonies israéliennes illégales. La campagne contre Veolia continuera jusqu’à ce qu’il cesse tous les aspects de sa participation contre les violations israéliennes du droit international, y compris par son retrait du tramway de Jérusalem et de la décharge de Tovlan, deux projets d’infrastructure pour les colonies israéliennes illégales.

Il y a quelques mois, le BNC a appelé le gouvernement et le parlement koweitiens à exclure Veolia à cause de son implicationdans des projets israéliens qui violent ouvertement le droit international et les droits humains palestiniens, y compris le “tramway léger de Jérusalem” qui relie à la ville les colonies illégales dans et autour de Jérusalem occupé.

Le Dr. Hanan Ashrawi, membre du Comité exécutif de l’OLP, a aussi appelé de gouvernement du Kowaït « à boycotter et à exclure Veolia » pour « complicité avec l’occupation israélienne dans la violation du droit humanitaire international, en particulier dans Jérusalem occupé ».

Zaïd Shuabi, le Coordinateur aux Affaires arabes du BNC a déclaré qu’ « Après le dernier massacre d’Israël à Gaza, il incombe à nous tous d’intensifier nos campagnes BDS pour le rendre responsable en l’isolant encore plus dans tous les domaines ».

Shuabi a ajouté, « Les sociétés internationales complices comme Veolia, G4S et HP qui permettent le régime israélien d’occupation, de colonialisme de peuplement et d’apartheid qui profitent de l’occupation israélienne et des violations des droits humains doivent en payer le prix. Elles doivent être exclues des contrats publics et privés dans le monde arabe et dans tous les pays qui soutiennent le droit international et la recherche de la liberté, de la justice et de l’égalité ».

Cette dernière victoire BDS contre Veolia au Kowaït est vu par les observateurs comme « le sommet de l’iceberg » dans le monde arabe.

Traduction : JPB-CCIPPP pour BDS France

Source: BDS Movement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Islam et identité française: Plenel domine Finkielkraut dans un débat (vidéo)

Violence policière: La vidéo qui a choqué les koweitiens (vidéo)