in

Les concours de stylisme dédiés au hijab sont tendance aux Etats-Unis

Au confluent de l’élégance pudique et de l’audace créative, les concours de stylisme dédiés à la conception de hijabs américanisés sont très tendance Outre-Atlantique, sous l’impulsion de musulmanes américaines pour qui islam et mode font bon ménage, et voile et occident ont tout à gagner en s’influençant mutuellement.

Loin d’avoir le sentiment de vendre son âme au diable, convaincue que les valeurs islamiques se conjuguent idéalement avec de belles étoffes et une harmonie de tons, cette génération montante de musulmanes, nées chez l’oncle Sam, espère exorciser les peurs irrationnelles qui entourent un couvre-chef plus ou moins honni d’une rive à l’autre de l’Atlantique et au gré des tumultes qui secouent le monde, afin de lui apporter cette petite touche de modernité susceptible de faire la différence, et peut-être même de changer les regards.

Après l’onde de choc provoquée par l’attentat de Boston qui rejaillit par violents ricochets sur les femmes voilées, vouées aux gémonies par des médias rageurs, les événements qui récompensent les designers de hijabs et de lignes de vêtements islamiques dernier cri, tels que celui qui a eu lieu à Chicago le week-end dernier, sont une bouffée d’air frais dans un climat de nouveau pollué par la stigmatisation de la visibilité musulmane.

Imperméable à la bourrasque islamophobe qui souffle sur les Etats-Unis, le concours de Chicago a décerné ses prix aux meilleurs stylistes, parmi lesquels la New Yorkaise Sarah Musa, qui avait à cœur de marier tradition et originalité pour une femme musulmane bien dans sa tête et dans la société environnante, a remporté le très convoité Grand prix. Un prix prestigieux qui lui permettra en prime de s’envoler vers Dubaï.

Les designers en herbe n’ont pas été oubliés, et ce sont les créations raffinées de Yasmeen Sabir qui ont conquis le jury. Au-delà du challenge purement stylistique, l’américanisation du hijab pourrait peut-être conjurer bien des démons et constituer la plus efficace des parades esthétiques contre la laideur de la bouc-émissarisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Deux enfants palestiniens de 12 et 11 ans arrêtés après une attaque de colons – vidéo

L’Algérie à l’heure des grandes manœuvres