in

Gilad Shalit, le soldat, est libéré, n’oublions pas Salah Hamouri, le civil

Deux jeunes hommes, dans la fleur de l’âge, aux origines françaises, mais aussi deux destins, l’un sous le treillis militaire de Tsahal, et l’autre dans ses habits de civil palestinien, la libération du soldat Gilad Shalit étant érigée en cause nationale par la France, tandis que la délivrance du simple citoyen Salah Hamouri, retenu arbitrairement depuis près de sept ans, fait l’objet de son souverain mépris.

A l’heure où les tractations entre le gouvernement de Netanyahou et le Hamas aboutissent à la relaxe de Gilad Shalit contre la remise en liberté de près de 1 000 prisonniers palestiniens, un heureux dénouement pour nombre de familles, la mobilisation pour Salah Hamouri et pour tous les autres détenus palestiniens qui croupissent dans les geôles israéliennes, dans des conditions de détention inhumaines, ne doit pas faiblir, d’autant plus que la relaxe du franco-palestinien, initialement prévue le 28 novembre, serait menacée d’un ajournement de 140 jours.

Depuis le 27 septembre, plusieurs centaines de prisonniers palestiniens ont entamé une grève de la faim illimitée dans plusieurs prisons israéliennes pour protester contre les punitions collectives dont ils sont victimes, qui constituent une violation caractérisée du droit international.

« Nous avons une pensée pour toutes les personnes libérées et pour leurs familles. Nous voulons y voir une étape significative dans la perspective de la marche vers la réconciliation nationale palestinienne. » a déclaré Jean-Claude Lefort, président de l’Association France Palestine Solidarité. « Cette bonne nouvelle ne doit toutefois pas éclipser le fait que plus de 4000 autres prisonniers politiques sont toujours détenus, dont un autre ressortissant français, Salah Hamouri, emprisonné depuis sept ans suite à un procès inique. » a-t-il insisté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le CRIF félicite François Hollande pour sa victoire

Le Salon International du Monde Musulman se tiendra finalement les 17, 18 et 19 décembre 2011