in

BHL, le super agent de Netanyahu…

Où qu’il aille ses impostures monumentales le poursuivent, la dernière en date, et pas des moindres, révélant au grand jour ce qui fait courir notre globe-trotter de la philosophie : servir Israël en jouant les supers agents d’influence, sans frontières, sans complexes, et immunisé contre le ridicule…

Nouveau théâtre de son ingérence sélective, la Lybie, nouvelle cible sur laquelle il a jeté son dévolu, le Conseil national de transition (CNT), et nouveau mensonge éhonté, relayer auprès de Benjamin Netanyahu un message fictif de l’opposition lybienne.

Pourtant, il y aurait matière à se gausser de l’intellectuel qui a le mensonge dans la peau et la divagation facile, à la lecture du communiqué du CNT qui réfute fermement les commentaires de BHL à l’AFP, se vantant d’avoir dit à Nétanyahu que “le futur régime [libyen] entretiendrait des relations normales avec les autres pays démocratiques, y compris Israël“.

Les rebelles libyens “rejettent fermement les commentaires de M. Lévy sur les relations futures entre la Libye et les Israéliens rapportés par certains médias“. “M. Lévy a été reçu en tant qu’envoyé spécial du président de la France et les relations avec Israël n’ont jamais fait l’objet de discussions“, poursuit leur déclaration officielle.

Le CNT a longtemps cru que BHL était un envoyé officiel français alors qu’il n’a aucun titre reconnu“, souligne Barak Barfi, membre du think-tank New America Foundation, contacté par France 24, qui ne fait pas mystère de son scepticisme quant à la possibilité d’une position amicale du CNT vis-à-vis d’Israël. Mais c’était sans compter l’intrusion du flamboyant héros des temps modernes, qui multiplie les casquettes et enchaîne les bourdes avec une étonnante dextérité, et qui, au final, s’en sort haut la main, sa chemise blanche toujours aussi immaculée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les vacances au Bled sont chères !

Football : pour Noël Le Graët “les binationaux sont une fierté”