in

Italie : les ultras de la Ligue du Nord se déchaînent contre des cours de natation pour les femmes musulmanes

Dans le grand bain bouillonnant de l’extrême-droite italienne, l’annonce de cours de natation destinés en priorité aux femmes musulmanes, mais sans pour autant exclure les autres femmes désireuses de s’y joindre, fait des vagues à Sesto, une bourgade de 2 000 âmes située au Nord-Est du pays, suscitant une houle de protestations de la part des semeurs de trouble de la Ligue du Nord.

Tranchant avec le satisfecit général qui, du premier magistrat de la cité à l’association sportive Geas, en passant par l’ensemble des habitants, a accueilli très favorablement cette initiative qualifiée "d’avancée notable en faveur de l’intégration", comme l’a mentionné le journal Corriera della Serra, les coups de boutoir des agitateurs nationalistes transalpins provoquent de violents remous dans et hors la piscine municipale, criant à "la discrimination et à la promotion de traditions désuètes qui ont été abandonnées dans les années 60 et 70 en Italie."

La perspective de voir, du 19 janvier au 20 avril, des femmes revêtues de burkinis faire des brasses dans l’eau, auxquelles pourront se mêler leurs congénères sans distinction, sous la supervision de maîtres-nageurs exclusivement féminins, est un tableau cauchemardesque pour les néo-fascistes de la péninsule italienne, ces trouble-fête de la pire espèce qui enverraient volontiers par le fond la communauté musulmane locale…

En septembre dernier, ne reculant devant aucune forme de harcèlement, d’intimidation, jusqu’à en venir aux menaces de mort, ces dangereux activistes ont réussi à bouter hors de leur espace vital Aïcha Mesrar, la première conseillère municipale voilée de la commune de Rovereto, qui, poussée à bout et craignant pour la sécurité des siens, a décidé de rendre les armes et de fuir une terre devenue incroyablement inhospitalière.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Valérie Trierweiler : «Je vais te détruire, toi et ton gros porc»

Le CAIR, l’influente organisation américano-islamique, lance un site pour lutter contre l’islamophobie