in

Les musulmans de Saint-Etienne-du Rouvray opposés à l’inhumation de A.Kermiche dans le carré musulman de la ville

« Notre douleur est aussi la vôtre ». C’est en ces termes fraternels et fédérateurs, reconnaissant la douleur partagée qui rapproche deux communautés de foi, catholique et musulmane, face à la barbarie, semeuse de chaos et de morts, que le curé de Saint-Etienne-du Rouvray s’est adressé vendredi aux fidèles dans la mosquée locale.

Son appel vibrant à « construire des ponts et non des murs », outre l’émotion qu’il a suscitée, a eu une forte résonance au sein de la communauté musulmane qui y souscrit entièrement.

Après l’heure solennelle des hommages posthumes rendus, de toutes parts, au regretté père Jacques Hamel, vient celle plus terre-à-terre de l’inhumation de ses deux assassins, et en l’occurrence de Adel Kermiche, le natif du coin. Selon Le Parisien, les responsables musulmans de Saint-Etienne-du-Rouvray seraient opposés à ce qu’il repose dans le carré musulman de la ville.

"On ne va pas salir l'islam avec cette personne", a déclaré le responsable de la mosquée, Mohammed Karabila, président de l'association culturelle musulmane stéphanaise. "Nous ne participerons ni à la toilette mortuaire, ni à l'inhumation" dans l'hypothèse où elle serait réclamée par la famille, a-t-il insisté, tranchant l’épineuse question avec fermeté, sachant que la décision finale incombe à la mairie de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Les obsèques du prêtre Jacques Hamel, cet homme d'Eglise martyr pleuré par une nation tout entière, seront célébrées « mardi 2 août, à 14 heures, à la cathédrale de Rouen », a annoncé le diocèse dans un communiqué. L'inhumation aura lieu dans la plus stricte intimité familiale, sans plus de détails sur le lieu de sa dernière demeure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Canada : la police a incité un couple à commettre un attentat

Le prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray accueille les fidèles musulmans: “Vous êtes les bienvenus chez nous”