in

Une horde de supporters de football israéliens “casse de l’Arabe” à Jérusalem

"C'était une  tentative  de lynchage de masse", la phrase de Mohammad Youssef, responsable d’une équipe de nettoyage dans un centre commercial de Jérusalem,  fait froid dans le dos, mais elle reflète l’effroi provoqué  par le déchaînement de violence de  supporters de l’équipe israélienne de football "Beitar Jerusalem", réputés pour leur extrême agressivité, contre lui et ses employés arabes.

Décrivant la scène au quotidien Haaretz, Mohammad Youssef, qui a été roué de coups, évoque la fureur raciste de centaines de supporters israéliens mués en une horde sauvage, qui avaient envie de "casser de l’Arabe",  après un match de foot qui se tenait à proximité de la grande surface Malha.

Une ratonnade, filmée par des caméras de surveillance, et qui pourtant ne fait l’objet d’aucune interpellation, alors même que le responsable du centre commercial, Gideon Avrahami, se dit pétrifié par un "incident raciste dégradant et choquant, c’est terrible".

"Les supporters de Beitar Jerusalem sont arrivés en scandant des slogans racistes et anti-arabe", a relaté Mohammad Youssef, tandis que des témoins ont rapporté que des hommes avaient harcelé trois femmes arabes qui étaient accompagnées de leurs enfants. "Ils les ont insultées avant de cracher sur elles", précise le journal. Une vidéo réalisée à partir d'un téléphone portable, et diffusée mardi sur Youtube, a immortalisé une réalité passée sous silence et qui jouit d'une totale impunité :  des supporters de Beitar Jerusalem, avides d'en découdre,  scandant "Mort aux Arabes".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un musulman fondamentaliste condamné à six mois de prison ferme pour avoir agressé une sage-femme

Les relents nauséabonds de la haine anti-islam se trouvent revigorés par les tueries de Toulouse