in

Patrick Devedjian : les Allemands “nous ont pris nos juifs, ils nous rendent des arabes”

Elle se voulait drôle, comme si l’on pouvait rire de tout même face à la désespérance humaine, et elle s’est révélée de très mauvais goût, comme le sont la plupart des piques, gauloiseries et autres débordements langagiers dont sont coutumiers nos hommes politiques, la plaisanterie douteuse de Patrick Devedjian, député « Les Républicains » des Hauts-de-Seine, est tombée à plat, et c’est un doux euphémisme…

Les Allemands "nous ont pris nos juifs, ils nous rendent des arabes", a lancé ce vendredi le parlementaire, fier de son trait d’esprit lors d’une conférence de presse à la préfecture de la région d’Ile-de-France, avant de battre sa coulpe en reconnaissant une « boutade humoristique déplacée » sur Twitter.

Cette fulgurance qui a été (mal) inspirée à l’ancien ministre et président du conseil général des Hauts-de-Seine par l’arrivée des réfugiés syriens et irakiens sur le territoire national, en provenance d’Allemagne, démontre, s’il en était besoin, que la décence, l’intelligence et la hauteur de vue ne sont décidément pas l’apanage de notre classe politique et de ses sinistres « comiques troupiers », en l'occurrence proches de Sarkozy, celui par qui l'exercice de la politique a sombré dans la trivialité du "stand-up".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Robert Ménard ne veut pas accueillir de réfugiés à Béziers (vidéo)

Une grue tombe à la Mecque faisant plus de 50 morts