in

Le tweet ignoble d’Arno Klarsfeld au sujet de l’exode tragique des milliers de réfugiés

Il y a quelques semaines, le 13 août précisément, Arno Klarsfeld s’exhibait torse nu sur la plage ô combien factice de Tel-Aviv sur Seine, son manque de pudeur rivalisant d’indécence avec celle de cette cynique opération promotionnelle de la capitale économique, financière, et technologique d’Israël, mais aussi siège de la quasi-totalité des ambassades.

Cet intime de Sarkozy avait alors estimé tout à fait raisonnable de déambuler ainsi à moitié nu sur un sable parisien entaché du souvenir du martyre de Gaza, et de laisser dans l’armoire son treillis de l’armée d’occupation israélienne, dont il fut une zélée recrue au cours de son service militaire d’une durée d’un an.

Une double allégeance affichée crânement et qui ne lui valut de la part de l’oligarchie Sarkozyste, ni critique, ni opprobre, mais au contraire d’être bombardé en 2011 président de l’Office français de l’Immigration et de l’Intégration… C’est ça, l’insondable hypocrisie de la République laïque, « une et indivisible »…  

On était loin d’imaginer, même si on savait ce triste sire du pro-sionisme capable de tout, qu’Arno Klarsfeld serait assez irresponsable pour verser dans l’obscénité en évoquant, sans compassion, la tragédie des milliers de réfugiés (voir son tweet ci-dessous et la riposte cinglante de Bruno Masure), contraints à l’exode par les criminels de ses amis (BHL et Sarkozy, entre autres) qui sont les fossoyeurs de la Libye et du monde arabe..

Est-ce à croire que personne n’a dit à Arno Klarsfeld qu’il n’était pas raisonnable de révéler la noirceur de son âme sur l’un des réseaux sociaux les prisés au monde, en donnant plus que jamais l’impression que les victimes d’hier sont bel et bien les bourreaux d’aujourd’hui ?

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allemagne : des réfugiés accueillis sous les applaudissements (vidéo)

Un enfant Syrien : “Stoppez la guerre, nous n’aurons plus besoin de venir en Europe” (vidéo)