in

Amour et Connaissance

Dans une tradition sainte où la Présence Divine s’exprime par la bouche du Prophète Muhammad. Dieu a dit : “J’étais un trésor caché et j’ai aimé à être connu. Alors j’ai créé les créatures afin d’être connu par elles“. De là, nous déduisons en tant que soufis, que tout acte créateur est un acte d’amour, et que cet Acte est une invitation à la Connaissance. L’amour se doit de nous amener à la Connaissance et la connaissance à l’Amour… C’est ainsi que l’on peut comprendre les merveilleuses paroles de Compassion qui nous sont rapportés de la part des Êtres Réalisés. Comme exemple, cette parole édifiante du Prophète Muhammad qui lors d’un séjour à Taîf, s’étant fait raillé par les gens de cette ville qui le chassèrent en lui jetant des pierres qui finirent par le blesser et lui faire couler son sang au niveau de ses jarrets ,se retournant vers eux, et posant sur ses détracteurs son regard de Miséricorde, s’adressant à la Présence Divine, il dit : « Pardonne leur, Mon Dieu car ils ne savent pas… »

Nous voyons là que cette compassion n’est pas une vertu surajoutée, mais plutôt le fruit d’une conscience donc d’une connaissance qu’a le Prophète sur ceux lui jette la pierre. On pourrait d’ailleurs très facilement comparer cet épisode avec celui de Jésus disant « Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre ! ». Juste par cette phrase, Jésus ouvrit la conscience de ceux qui était présent et leur permit de revenir vers eux même et ainsi de se connaître… De la même façon lors de cet épisode le prophète accompagné de quelques personnes se vit interroger « mais pourquoi, dis-tu cela Ô Envoyé de Dieu ? » Et il répondit « Il se peut qu’Allah fasse sortir de leur reins une descendance qui se consacrent au Seigneur et qui Le serviront ».

Aimer quelque chose n’est-ce vouloir se fondre en Elle, cette recherche de l’Unité toute inconsciente qu’elle soit, cet élan vers l’Autre doit nous mener à l’Unification à l’objet de notre Amour. Et la recherche de notre Origine, de la Source de la Vie est innée chez tous les êtres humains quel que soit notre cheminement, croyant ou non-croyant, nous ne faisons que chercher le Paradis perdu qui en réalité n’est autre que la Perfection Divine d’où nous procédons tous. Mais cette recherche peut se faire à travers des prismes qui sont autant d’objet d’amour : l’amour de la famille, de la patrie, être au service d’une cause etc.

On ne cesse d’aimer, et de chercher l’Unité même paradoxalement, en étant raciste par exemple, on voudrait que tout le monde soit comme nous ! Mais cette conscience limitée de la Réalité et de l’Unité divine ne satisfera jamais totalement notre âme car nous ne serons en Paix que lorsque nous serons enfin dans la Réalisation de l’Unité qui n’est autre chose qu’aimer toute la création, c’est comme si donc Amour et Connaissance n’était en final que les deux faces d’une même Réalité !

Publié avec l’accord de l’auteur

Source:   Regard Bouddhiste

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Le prophète n’est pas un soufi, il est une miséricorde d’Allah pour l’humanité.
    Les soufis doivent parler des 99 attributs d’Allah cités dans le coran , et les attributs du prophète psl aussi cités dans le coran, et ne pas choisir un ou deux attributs et faire la part des choses avec.

    La clémence et la miséricorde , d’Allah au dernier jugement , veut dire que nos actes , aussi bien qu’ils soient , représentent un hijab face à l’enfer. En aucun cas un permis au paradis.
    Allah a fait du prophète un tout, les compagnons du prophète ont hérité chacun une chose de lui et c’est pour cela que les compagnons du prophète ont chacun sa personnalité.
    Chacun voit le prophète sous son angle , à condition que ça soit dans le cadre du coran et la souna.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nouvelle émission sur Oumma: La fraternité en action

«Faire la leçon aux Arabes» ou «aux Noirs» : l’étrange parallèle d’Angot crée le malaise sur Twitter