in

Amour et Connaissance

Dans une tradition sainte où la Présence Divine s’exprime par la bouche du Prophète Muhammad. Dieu a dit : “J’étais un trésor caché et j’ai aimé à être connu. Alors j’ai créé les créatures afin d’être connu par elles“. De là, nous déduisons en tant que soufis, que tout acte créateur est un acte d’amour, et que cet Acte est une invitation à la Connaissance. L’amour se doit de nous amener à la Connaissance et la connaissance à l’Amour… C’est ainsi que l’on peut comprendre les merveilleuses paroles de Compassion qui nous sont rapportés de la part des Êtres Réalisés. Comme exemple, cette parole édifiante du Prophète Muhammad qui lors d’un séjour à Taîf, s’étant fait raillé par les gens de cette ville qui le chassèrent en lui jetant des pierres qui finirent par le blesser et lui faire couler son sang au niveau de ses jarrets ,se retournant vers eux, et posant sur ses détracteurs son regard de Miséricorde, s’adressant à la Présence Divine, il dit : « Pardonne leur, Mon Dieu car ils ne savent pas… »

Nous voyons là que cette compassion n’est pas une vertu surajoutée, mais plutôt le fruit d’une conscience donc d’une connaissance qu’a le Prophète sur ceux lui jette la pierre. On pourrait d’ailleurs très facilement comparer cet épisode avec celui de Jésus disant « Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre ! ». Juste par cette phrase, Jésus ouvrit la conscience de ceux qui était présent et leur permit de revenir vers eux même et ainsi de se connaître… De la même façon lors de cet épisode le prophète accompagné de quelques personnes se vit interroger « mais pourquoi, dis-tu cela Ô Envoyé de Dieu ? » Et il répondit « Il se peut qu’Allah fasse sortir de leur reins une descendance qui se consacrent au Seigneur et qui Le serviront ».

Aimer quelque chose n’est-ce vouloir se fondre en Elle, cette recherche de l’Unité toute inconsciente qu’elle soit, cet élan vers l’Autre doit nous mener à l’Unification à l’objet de notre Amour. Et la recherche de notre Origine, de la Source de la Vie est innée chez tous les êtres humains quel que soit notre cheminement, croyant ou non-croyant, nous ne faisons que chercher le Paradis perdu qui en réalité n’est autre que la Perfection Divine d’où nous procédons tous. Mais cette recherche peut se faire à travers des prismes qui sont autant d’objet d’amour : l’amour de la famille, de la patrie, être au service d’une cause etc.

On ne cesse d’aimer, et de chercher l’Unité même paradoxalement, en étant raciste par exemple, on voudrait que tout le monde soit comme nous ! Mais cette conscience limitée de la Réalité et de l’Unité divine ne satisfera jamais totalement notre âme car nous ne serons en Paix que lorsque nous serons enfin dans la Réalisation de l’Unité qui n’est autre chose qu’aimer toute la création, c’est comme si donc Amour et Connaissance n’était en final que les deux faces d’une même Réalité !

Publié avec l’accord de l’auteur

Source:   Regard Bouddhiste

8 commentaires

Laissez un commentaire
  1. “père! Pardonnez leur, ils ne savent pas ce qu ils font ” Luc 23-34.
    Le prophète MOhamed (sws) : ” pardonne leur, ils ne savent pas ce qu ils font”
    “Il n’y a pas de changement aux paroles de Allah” younus 10-64

    Il y a déjà une contradiction importante à la phrase de Issa fils de Marie (JEsus): JEsus étant considéré comme DIeu lui -meme comment peut-il demander à DIeu de l’ aide ??? Il est aussi considéré comme le fils de DIeu, comment DIeu peut il sacrifier son fils de la sorte ???
    Il n’ en reste pas moins que pour tout musulman, JEsus est un envoyé de DIeu. Les musulmans le prient au même titre qu Abraham, MOise… C est cela l essence de l ISlam….

  2. Le Coran est écrit depuis bien longtemps, donc parler d évolution,je n’ ai pas bien compris…. au contraire, l ISlam tend plutôt à s “archaiser” plutôt qu à Evoluer. Les desseins géopolitiques des uns et des autres favorisent les intégrismes musulmans et les aident à s exporter, tout cela dans le but de salir l ISlam comme cela a été fais, par le passé,pour les chrétiens. L Europe chrétienne a été balayé par les intégrismes et le clergé pas très chretien… On en as encore des stigmates aujourd’hui hui. Cela se passe exactement de la même manière pour les musulmans : les sunnites, tolérants, cultivés, prônant un ISlam des lumières, sont balayés du monde arabe pour laisser place au wahabisme, au chiisme. Et au salafisme. La propagande anti Islam est en place, aide des pays arabes d obédiences extrémistes. Après cela, toutes les incursions, exactions trouvent leur justifications…
    Merci Oumma de favoriser la culture par l Islam, et non pas l obscurantisme à travers l ISlam.

  3. A part ça, “pardonnez leur, Seigneur, parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font” est issu du Nouveau Testament. Rendons à César ce qui est à César, et à Jésus les phrases qu’il est censé avoir prononcées. Vous pouvez vérifier dans un quelconque traité de mythologie chrétienne. A noter au passage le fait qu’il avait quand même les boules, le Sauveur, même s’il faisait son kakou limite Sarko montant au Tribunal.

    • Oui, j’avais déjà vérifié ce point mais pour le moment je ne retrouve plus le hadith en question. Quand je l’avais lu, c’était clair et je le rapporte ici de mémoire : Mahomet parlait d’un prophète qui l’avait précédé et qui avait dit ces paroles (et nous Chrétiens nous savons que c’est le Christ).
      Mais du coup, les musulmans attribuent à Mahomet une parole du Christ sans aller vérifier et ils se trompent les uns les autres mais ils ne trompent pas les Chrétiens.
      Je retrouverai ce hadith et je le conserverai précieusement afin de participer au rétablissement de la vérité.

      • Muhammed sws reconnaît Issa as (Jésus) en tant que prophète. Muhammed sws, Issa as (Jésus), Moussa as (Moïse), Yahcob as (Jacob), Ibrahim as (Abraham) ont tous prononcé ce genre de parole. Ils ont obtenu la connaissance divine et ne pouvait que demander pardon et miséricorde au Seigneur swt face à l’ignorance des gens. Pêcher par ignorance a toujours été pardonnable.

  4. Nous sommes tous différents pour apprendre à mieux nous connaître et mieux nous aimer. Le mariage entre amour et connaissance évite les passions. Notre amour est vide sans connaissance autant que notre connaissance sans amour.
    Quand la passion de l’amour mène à la déraison, la connaissance sans amour mène à l’insensibilité.
    Sachons aimer dans la connaissance et connaître dans l’amour. C’est ici que la foi et la raison prenne leur mesure humaniste.
    L’Islam a ceci de formidable qu’on peut se reconnaître autant dans les cultes asiatiques que dans les cultes occidentaux ou encore les cultes africains. Le regard bouddhiste est ici en harmonie avec le regard musulman.
    Merci à oumma.com de ce rappel.

    • Plus ça va, plus vous m’impressionnez par la pertinence de vos propos. Une fois n’est pas coutume, j’emploierai le mot “respect”, qui ne signifie pas toujours “crainte”. Il me semble aussi que votre pensée évolue. Je me trompe?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GAZA : l’AFPS demande une intervention immédiate du Président de la République

Hommage à Haziès Mousli, décédé brutalement