in

Faut-il montrer les caricatures dès le collège ?  (www.la-croix.com)

Dans la « Question du jour » du 29 octobre (à lire ci-après), je suis surpris par les propos de Iannis Roder, lorsqu’il dit : «… Quand on arrive à l’école républicaine, on laisse de côté son intime, ses susceptibilités personnelles. C’est le contrat de l’école laïque ! Je suis convaincu que la laïcité fait le pari de l’intelligence, en offrant à tous les élèves de France la possibilité de se dégager de leurs déterminismes familiaux, culturels ou religieux… »

Dans mon esprit, si l’école doit certes ouvrir les esprits sur la marche du monde, elle doit surtout instruire les enfants, leur éducation aux valeurs humaines relevant du rôle des parents. Si cette éducation aux valeurs trouve un prolongement à l’école, tant mieux, mais n’inversons pas les rôles. L’école n’a aucunement à procéder à un enseignement monolithique de redressement des esprits, s’apparentant à un formatage des cerveaux, une sorte de tentation de « l’homme nouveau »… Essayons d’éduquer au bien, plutôt que de vouloir circonscrire le mal. Jouons l’ouverture plutôt que l’enfermement. Je plaide pour un comportement responsable, dégagé des contraintes partisanes ou émotionnelles.

Lire la suite

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laisser un commentaire

Chargement…

0

“Les traces qui nous permettrons”: E. Macron rend hommage à de Gaulle et fait une faute de conjugaison (www.lefigaro.fr)

Le Coran et l’Islam