in ,

La bataille du chameau: le premier conflit armé entre musulmans

La bataille du chameau: le premier conflit armé entre musulmans

La bataille du chameau: le premier conflit armé entre musulmansEn partenariat avec la Fondation Conscience Soufie, la chronique de Slimane Rezki s’intéresse à la bataille du chameau en 656, qui représente le premier grand conflit armé entre musulmans.

Publié par Oumma.com sur dimanche 26 mars 2017

En partenariat avec la Fondation Conscience Soufie, la chronique de Slimane Rezki s’intéresse à la bataille du chameau en  656, qui représente le premier grand conflit armé entre musulmans.

8 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Brulant des Corans et massacrant au passage plusieurs amis du prophete,othman
    a reecrit le coran et au passage nomma plusieurs personnes de sa famille a des postes
    importants d’ou la detestation de quelques uns qui assiegerent son domicile pour le
    tuer apres,ils se sont debarrasses de son corps dans les ordures du coin et aucun cimetiere arabe n’a voulu acceuillir sa depouille,les mauvaises langues disent qu’il a ete enterre dans un cimetiere juif,voila ce qui arriva vraiment a celui qui a reecrit la coran.

    • S’il vous plaît, épargnez-nous la propagande chiite et toute sa machinerie à falsifier l’histoire. Othman (ra) n’a jamais “réécrit” le Quran: c’est lui le premier qui s’est chargé de sa distribution manuscrite, et ce pour deux raisons pratiques: 1) sous son règne l’islam s’est largement répandu vers l’Asie et vers l’Afrique du nord, 2) la génération qui avait mémorisé le Quran commençait de disparaître soit à cause du grand âge, soit à cause pertes durant les conquêtes. Quant aux funérailles de Othman, son corps ne fut pas lavé car il est martyr, et il fut enterré au cimetière al Baqi (celui des compagnons du Prophète (saw)!) par Ali (ra) et ses deux fils Hassan et Hussein.

      Les assassins de Othman (ra), des bédouins d’Égypte, jaloux du gouvernorat de Damas aux mains de Muawiya (cousin de Othman), avec leur armée de plus de mille hommes, plaidèrent auprès de Ali (ra) pour qu’il devienne le nouveau calife: il refusa, et plus tard, il leur fit la guerre. Le parti d’Ali (ra), c’est-à-dire [shiat Ali] de Basra firent la même demande, jouant sur la parenté avec le Prophète (saw), là encore, Ali (ra) refusa. Il ne devint le calife qu’après consensus, à la Mecque et à Médine.

      Dans sa fonction de calife, Othman s’est surtout consacré au degré spirituel de la tâche (il lisait le Quran quand il fut frappé de l’épée), et aussi au développement économique (il était une des plus grandes fortunes de la Mecque), mais il n’a eu que peu d’intérêt pour la chose politique et il n’a pas su gérer l’État comme un vrai chef, à la manière de Omar (ra) par exemple. Ces hésitations ont accru l’instabilité jusqu’au moment où sa propre légtimité fut remise en cause de manière tragique.

        • il semble que oui car plusieurs versions commencerent a circuler ceci aurait pu avoir des consequences desastreuses car cela entrainerait une scission enorme entre les musulmans
          et n oublions pas que ALLAH TOUT PUISSANT A REVELÉ ” En vérité, c’est Nous qui avons fait descendre le dhikr (le Coran), et c’est Nous qui en sommes gardien. ” (Coran, 15/9)

    • De même, Ibn Omar raconte : “Le Prophète parla d’une fitna [épreuve, discorde] qui surviendrait. Un homme passa, et le Prophète dit alors de lui : “Ce jour-là; celui-là sera tué injustement.” Je regardai alors l’homme : c’était Uthmân” (Ahmad, authentifié dans FB 7/48).
      de ce fait vous accusez un homme donc l avocat est le prophete (SAWS)
      dont acte !1

  2. S’il vous plaît, épargnez-nous la propagande chiite et toute sa machinerie à falsifier l’histoire : Vous faites exactement la même chose avec votre propagande sunnite… Alors qui détient la vérité ? Ni l’un ni l’autre… Tout cela n’est que légendes. Cette histoire a été écrite et ré écrite 50 fois… Alors la vérité vraie…

  3. Il faut avoir à l’esprit une chose avant de discuter le mot écrire le coran.
    La révélation est un ensemble de paroles prononcées selon l’endroit et le temps, valable pour tous les prophètes. La révélation n’est pas une bibliothèque ou une médiathèque qui déscend du ciel.
    Le mot lire en arabe ancien (Iqraa), a deux sens, lire un texte ou répéter des paroles entendues.

    Le coran est une révélation apprise de bouches à oreilles du temps du prophète, les arabes avait la langue dans le sang.Ils n’avait aucun problème de prononciation. On apprenait la langue avec le lait de sa mère.
    Quand on a voulu l’écrire, Othman a choisit l’écriture des mots , afin de garder la prononciation des mots en arabe ancien de la tribu du prophète (psl), et permettre à la composante musulmane non arabe de lire le coran.
    .Le coran, révélation est formé de mots prononcés, pas écris, Othman est un arabe de la tribu du prophète, compagnon du prophète, il est tout a fait normal qu’il écrit le coran parce qu’il a la prononciation dans le sang comme réspirer
    Le résultat est là, un seul coran arabe ancien sur toute la planète. Allah a chargé l’homme pour protéger les anciens livres evangile Tora , Allah n’a chargé personne pour protéger le coran, (parole prononcée).
    Le coran dernier livre, Allah l’a pris sous sa propre responsabilité et c’est lui qui le préservera pour l’humanité.

  4. Pour votre information, personne ne contestait le pouvoir de Ali, il était le quatrième khalife.
    Le différent qui opposait Ali à d’autre compagnons du prophète, était l’interprétation du texte sacré, personne ne contester le pouvoir de Ali.
    Le mot chiite n’existait pas encore, ni au sens politique, il n y avait pas de partisan politique, ni au sens religieux comme à l’état actuel.
    Ali avait avait un ordre de priorité pour gérer , les autres compagnons n’avaient pas le meme ordre de priorité.
    La vérité est pourtant simple, aprés Ali, la deuxième époque de l’Islam, l’empire oméyade pratiquait le racisme envers les musulmans non arabes. ainsi est né le chiisme. Ce n’est pas la seul raison, mais la plus importante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ma rencontre avec le sionisme français

Quand Emmanuel Macron se trompe et déclare que la Guyane est une “île”