in

Une palestinienne, plus jeune diplômée en médecine au monde

Le plus jeune médecin du monde est une palestienne.

Une palestinienne, plus jeune diplômée en médecine au monde !!!!Le BAC à 13 ans, diplômée en médecine à 20 ans ! Qui dit mieux! Cette palestinienne surdouée est un véritable prodige de la médecine. Les autorités israéliennes ont refusé la laisser exercer la médecine chez elle. Elle s'est envolée pour les Etats-Unis qui ont récupéré ce génie! A partager !!!!!!

Publié par Oumma.com sur jeudi 21 décembre 2017

 

Enfant surdouée, Iqbal Mahmoud Al Asaad était prédestinée à devenir un jeune prodige de la médecine. Née au Liban, d’un père palestinien et d’une mère libanaise, son haut potentiel en fit une élève précoce, puis une étudiante d’exception. Abonnée à l’excellence, elle fut la plus jeune diplômée du secondaire à 13 ans et la plus jeune diplômée en médecine à 20 ans.

Sensible à la détresse des enfants malades, dans les camps de réfugiés palestiniens où elle a grandi, sa vocation est née très tôt : elle serait pédiatre. Ses fabuleuses capacités ont fasciné Cheikha Mozah, l’épouse de l’émir du Qatar. Elle lui obtint une bourse, en 2006, pour étudier à l’Université Weill Cornell, à Doha. La jeune palestinienne en blouse blanche a été honorée en 2013 par Michel Sleiman, le président du Liban, et par l’Autorité palestinienne.

Agée aujourd’hui de 24 ans, elle poursuit sa brillante trajectoire, en faisant la fierté des réfugiés palestiniens du Liban. Seule ombre au tableau : le refus des autorités israéliennes de la laisser exercer la médecine chez elle, dans la plaine de la Bekaa. Face à ce veto, Iqbal Mahmoud Al Asaad s’est envolée vers les Etats-Unis, grâce à une autre bourse du Qatar. Elle travaille actuellement à l’hôpital pour enfants de Cleveland, l’espoir de soigner les siens chevillé au corps.

5 commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Meyer Habib ridiculisé par Meurice, le chroniqueur de France Inter

L’ego, un obstacle à toute démarche spirituelle