in

Le scandale du tourisme sexuel au Maroc

Outre le fait qu’elle a fait voler en éclats le mythe, sulfureux mais tellement gaulois, du casanova politique, l’affaire DSK a libéré un torrent de paroles, dont celle du philosophe et politicien à ses heures, l’ancien ministre de l’éducation nationale Luc Ferry, qui a littéralement inondé le plateau de Canal +, le 30 mai dernier.

Evoquant un palier de plus dans l’ignoble et le hautement répréhensible – la pédophilie et le tourisme sexuel abusant de la misère humaine au Maroc – Luc Ferry, qui a eu le tort de ne pas en dire assez après en avoir trop dit, prétendait connaître, comme le Tout-Paris, un « ancien ministre, qui s’est fait poisser à Marrakech, dans une partouze avec des petits garçons ».

Alors qu’une association marocaine oeuvrant dans la protection de l’enfance se dit déterminée à en savoir plus et à intenter une action en justice, le cas échéant, la vidéo ci-dessous est extraite d’un reportage qui hélas apporte de l’eau au moulin de ces terribles secrets d’alcôve tenus secrets.

Publicité

Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le voile de la discorde entre la FIFA et le football féminin iranien

Avec la Marque El Saada, c’est frais de porc inclus