in

Le scandale du tourisme sexuel au Maroc

Outre le fait qu’elle a fait voler en éclats le mythe, sulfureux mais tellement gaulois, du casanova politique, l’affaire DSK a libéré un torrent de paroles, dont celle du philosophe et politicien à ses heures, l’ancien ministre de l’éducation nationale Luc Ferry, qui a littéralement inondé le plateau de Canal +, le 30 mai dernier.

Evoquant un palier de plus dans l’ignoble et le hautement répréhensible – la pédophilie et le tourisme sexuel abusant de la misère humaine au Maroc – Luc Ferry, qui a eu le tort de ne pas en dire assez après en avoir trop dit, prétendait connaître, comme le Tout-Paris, un « ancien ministre, qui s’est fait poisser à Marrakech, dans une partouze avec des petits garçons ».

Alors qu’une association marocaine oeuvrant dans la protection de l’enfance se dit déterminée à en savoir plus et à intenter une action en justice, le cas échéant, la vidéo ci-dessous est extraite d’un reportage qui hélas apporte de l’eau au moulin de ces terribles secrets d’alcôve tenus secrets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le voile de la discorde entre la FIFA et le football féminin iranien

Avec la Marque El Saada, c’est frais de porc inclus