in

Giralda à Séville : clocher ou minaret ?

La cathédrale Santa María de Séville possède un magnifique clocher devenu emblématique de la ville. Pourtant, ce clocher était à l’origine… un minaret ! Pour rester neutre, on l’appelle la Giralda ! On retrouve cet héritage hispano-mauresque dans toute l’architecture de l’édifice.

Publicité
Publicité
Publicité

7 commentaires

Laissez un commentaire
  1. C’est une mosquée marocaine, La soeur de Koutoubia de Marrakech et Hassan de Rabat.
    La dynastie amazigh Almohade ont unifé le maghreb et Al-Andalus et sont les batisseurs a l’origne des clochers en europe a tour carré. Notre dame de paris est du copier coller mais arriver a la sobriété l’elegance mauresque des almohades

  2. « Dieu aime celui qui cherche la vérité mais il n’aime pas celui qui déclare l’avoir trouvée » ?
    Malheureusement les dogmatiques violents par les actes, les mots ou les deux s’opposeront toujours à cela qui demeurera une utopie même en Inde.

  3. baraa :” La sagesse populaire des Indes ne dit elle pas que « Dieu aime celui qui cherche la vérité mais il n’aime pas celui qui déclare l’avoir trouvée » ?”
    Excellent, alors que vous, musulmans, êtes tellement sur de le posséder, la vérité !!!

  4. Quand est-ce que chrétiens, musulmans, israélites et autres accepteront de pouvoir prier successivement dans un même bâtiment, éventuellement en recouvrant le jour de chacune de leur grande prière de tentures les éléments de la foi contiguë qui les choquent (tableaux, statues, etc.) ? Ensuite, c’est Dieu qui arbitrera laquelle des prières et des formes de prières dont il reconnait la sincérité …La sagesse populaire des Indes ne dit elle pas que « Dieu aime celui qui cherche la vérité mais il n’aime pas celui qui déclare l’avoir trouvée » ?

    • « Dieu aime celui qui cherche la vérité mais il n’aime pas celui qui déclare l’avoir trouvée »
      Votre sagesse proposée vous ferait dire qu’Il n’a pas aimé Ses prophètes. Je vous invite à l’oublier aussi vite que vous l’avez écrite.

      • “Je vous invite à l’oublier aussi vite que vous l’avez écrite.”
        Encore un mécréant qui est dans l’erreur contrairement à moi qui ai tout compris ! se dit-il.

        • Encore un illuminé franc maçon à côté de la plaque surtout. Il doit se dire : tient, un religieux à exterminer, qissss, satanas.
          A chacun sa religion hein. Je pense que la vôtre devrait regarder dans son rétro-viseur au lieu de celui des autres car vos antécédants sont les plus inquiétants au monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Le capitalisme mecquois et la révolution de l’Islam (1/2)

Interdit aux chiens et aux Arabes : c’est le parc municipal d’Afula en Israël !