in

Espionnage intensif d’Israël aux Etats-Unis

Avec un allié aussi indiscret et envahissant qu’Israël, les Etats-Unis n’ont assurément pas besoin d’ennemis ! Frappé d’espionnite aiguë, ce syndrome du renseignement illégal contre lequel la grande Amérique, atteinte elle aussi de ce trouble obsessionnel-compulsif, n’a trouvé aucun antidote, Israël supplanterait toutes les autres nations amies en matière d’infiltration de la première puissance mondiale, comme l’a rapporté le magazine Newsweek, évoquant un "niveau alarmant" de ses activités souterraines.

Les secrets américains, industriels et techniques, les mieux gardés soient-ils, n’ont plus de secret pour le gouvernement ultra-sioniste de Netanyahu, ou à tout le moins sont faits pour être recueillis clandestinement et percés à jour. Les taupes israéliennes proliféreraient sur le sol de la bannière étoilée, creusant leur galerie invisible avec un air à ne pas y toucher, souvent sous le costume insoupçonnable de fonctionnaires aux allures tranquilles.

Très inquiet devant la montée en puissance de cet espionnage intensif qui n’a aucune commune mesure avec les activités classiques de renseignement afférentes aux autres pays alliés, un ancien membre du Congrès, qui estime que la coupe est pleine, a tenu à témoigner dans les colonnes de Newsweek, qualifiant l’attitude d’Israël d’extrêmement "décevante, alarmante, voire même terrifiante", tout en déplorant les immenses préjudices causés.

"Aucun autre pays proche des Etats-Unis, que ce soit l’Allemagne, la France, la Grande-Bretagne ou le Japon, ne se permet de franchir la ligne jaune de l'espionnage comme le font les Israéliens, massivement et sans vergogne", a fustigé ce dernier, en précisant que les agents d’Israël ont coutume de débarquer aux Etats-Unis missionnés par des sociétés commerciales israéliennes qui ont noué des liens de partenariat avec des firmes américaines.

"Je ne pense pas que quiconque sera surpris par ces révélations. Mais quand vous prenez du recul et que vous réalisez qu’il n'y a pas d'autres pays qui profitent à ce point de notre relation privilégiée pour la trahir comme s’autorisent à le faire les Israéliens à des fins d'espionnage, cette réalité est particulièrement choquante", a renchéri cet ancien membre du Congrès.

Niant en bloc ce qu’il considère n'être que des "mensonges", la réaction furibonde d’Avigdor Liebermann, le ministre israélien des Affaires étrangères connu pour son racisme anti-palestinien viscéral, était des plus prévisibles. Tout comme l’espionnage massif d’Israël est un secret de polichinelle, la dénégation de toute vérité qui égratigne le vernis de la « seule démocratie du Proche-Orient » est la marque de fabrique d’un Etat passé maître dans l’art de faire avaler des couleuvres à une communauté internationale d'une clémence à toute épreuve… Et plus les médias-mensonges sont gros, plus ils passent, certes de plus en plus mal, mais ils passent quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une de Valeurs actuelles: “Invasion des mosquées”

Un saoudien divorce après avoir vu sa femme conduire