in

Covid-19 au Maroc : débrouille et bricolage pour soignants et pharmaciens

Les campagnes seront-elles préservées de l’épidémie ? Entre débrouille et bricolage, pas facile pour soignants et pharmaciens de faire face.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Si l’argent foutu dans mawazines, festivals où Jamel LA BOUSE et tous les ratés de la chanson viennent brailler à Marrakech, et dans beaucoup d’inutilités était placé dans la santé et l’enseignement, on n’en serait pas là.
    Bien au contraire, on volait la santé publique: le matériel, les équipements et même le personnel qui pratique dans le privé  » illégalement » pour « arrondir ses fin de mois. « . J’avais connu un jeune medecin spécialiste qui pratiquait dans le privé et qui dans un temps reccord, supper appartement en bord de mer, voiture neuve etc …
    De l’autre côté, un pédiatre qui dénonce les pratiques, interpèlle le ministère et se retrouve au tribunal avec une grosse amende que les parents de patients se sont proposés à payer …
    Ca c’est le royaume des cons et TV5 est très pudique dans son reportage…

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Coronavirus : la France réalise-t-elle moins de tests que ses voisins européens ?

Le coronavirus comme analyseur : Autopsie de la vulnérabilité systémique de la mondialisation capitaliste