in

Attentats Bruxelles : les frères El Bakraoui identifiés

Au lendemain de la tragédie, le réveil de la Belgique fut, ce matin, très difficile et douloureux, alors que l’annonce de la revendication des attentats par l’Etat islamique est tombée et que la liste des victimes n’a cessé de s’allonger au fil des heures, au moins 34 morts et plus de 236 blessés étant actuellement à déplorer.

Pendant qu’une véritable chasse à l’homme a été lancée pour remonter la trace du seul fugitif du trio meurtrier de l’aéroport de Zaventem, ses deux complices kamikazes, morts sous la déflagration de leur ceinture d’explosifs, viennent d’être identifiés : il s’agit des deux frères, Khalid et Brahim El Bakraoui, connus défavorablement des services de police pour grand banditisme. Le premier serait le kamikaze du métro Maelbeek, et le second celui de l'aéroport. 

Ayant à leur actif un lourd passif judiciaire, tous deux seraient déjà recherchés : l’un pour terrorisme, l’autre pour une peine à exécuter. L’un d’eux est soupçonné d’avoir loué sous une fausse identité l’appartement perquisitionné le 15 mars dernier.  « Ce sont eux qui ont probablement commis un attentat suicide », a indiqué le procureur fédéral, tout en confirmant qu’une troisième bombe retrouvée à l’aéroport n’avait pas explosé.

Parmi les nombreuses questions qui se font jour au lendemain de ce 22 mars cauchemardesque, l'une d'entre elles est dans tous les esprits : Salah Abdeslam était-il ou non informé de l’imminence de ces attentats, ou son interpellation les a-t-elle déclenchés de manière précipitée, en signe de défi et de représailles à la fois ?

  

Les deux frères, Khalid et Brahim El Bakraoui, les kamikazes présumés des attaques-suicides de Bruxelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Attentats Bruxelles : un appel à témoins lancé contre un suspect en fuite

Attentats de Bruxelles: le suspect arrêté ce matin à Anderlecht ne serait finalement pas Najim Laachraoui