in

Abdullah X, la nouvelle BD contre l’Etat islamique

Abdullah X n’est pas son pseudo, mais un personnage qui a pris vie dans son imagination fertile, en proie au questionnement identitaire, avant de s’animer sur son écran d’ordinateur, Ahmed, un jeune britannique de confession musulmane, est devenu le nouvel auteur à succès d’une bande dessinée en ligne déjouant les pièges des préjugés et de l’extrémisme.

Destinées aux jeunes ados musulmans accros aux jeux vidéo et à Facebook, les aventures d’Abdullah X le confrontent aux tourments de l’âme à l’âge vulnérable où se forgent, mais aussi se formatent, les personnalités, au sentiment d’appartenance, à l’estime de soi, autant de tiraillements intimes et d’épreuves difficiles surmontés de la plus belle manière qui soit par ce nouvel héros de la cyber-génération, sans jamais céder aux sirènes du radicalisme, ni dévier des nobles enseignements de l’islam.

"Moi-même, j’ai été aux prises avec ma propre identité à l’adolescence, je me posais beaucoup de questions sur ma place dans la société anglaise, j’étais fragilisé par une crise de confiance face aux stéréotypes auxquels on me renvoyait, et j’ai senti autour de moi que les jeunes musulmans d’aujourd’hui avaient besoin qu’on s’adresse à eux à travers quelque chose d’innovant et qui leur parle vraiment", a expliqué Ahmed dans un entretien accordé à CNN.

Point de sermons moralisateurs, ni d’images « gore ou flashy » qui peuplent les nuits de cauchemars, dans la saga riche en rebondissements d’Abdullah X !  Ses tribulations le font avancer, confiant, sur la voie du droit chemin, rétablissant la quintessence du Texte et le sens originel du « Djihad », tout en venant à bout de tous les périls, afin d’être une source d’inspiration lumineuse contrastant heureusement avec les ténèbres des « djihadistes » de l’EI.

"Le trait de caractère d’Abdullah X et ses péripéties mettent en lumière son esprit de résilience et sa détermination inébranlable face aux forces du mal, ne comptant que sur son libre arbitre pour faire la part des choses. Je voulais, à travers lui, lutter contre la mentalité de « guerrier du clavier » et le « Call of duty », cette mentalité de Playstation qui est aussi celle des "jihobbyist", ces individus qui éprouvent une fascination malsaine pourle jihadguerrier et mortifère", a précisé Ahmed, en confiant que son but suprême sera vraiment atteint lorsque Abdullah X se sera acquitté de sa mission essentielle : empêcher certains jeunes de se perdre à jamais sur des sentiers de la guerre qui ne sont pavés d’aucune bonnes intentions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jésus est-il Dieu?: un débat entre un musulman et un chrétien (vidéo)

La France, destination européenne préférée de la galaxie musulmane