in

Le footballeur Sergio Ramos impressionné par la visite de la Grande Mosquée « Sheikh Zayed»

A l’occasion de la coupe du monde des clubs qui se dispute actuellement aux Emirats arabes Unis, le capitaine du Real de Madrid et de l’équipe nationale espagnole Sergio Ramos en a profité pour visiter la mosquée « Sheikh Zayed» , qui est la plus grande mosquée des Émirats arabes unis.  Dotée d’une  superficie totale de 22 412 mètres carrés, cette mosquée a une capacité d’accueil évaluée  à 40 000 visiteurs.
Une visite qui a ébloui la star du réal. Vêtue de la tenue traditionnelle, Sergio Ramos  a publié photos et vidéos sur sa page Instagram au point affirmer en espagnol que « c’est un des plus beaux endroits que j’ai  jamais visité. Incroyable » 

View this post on Instagram

Publicité
Publicité
Publicité

@sergioramos loves #UAE’s Shaikh Zayed Grand Mosque ?. Check out the video he posted on his Instagram story. He says in Spanish: “Well… one of the most wonderful places I have ever visited. Incredible.”

A post shared by Gulf News (@gulfnews) on

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Les artisanat marocains sont ceux qui ont réalisé les algmodèles qui ont été scanné et reproduit pa dres machines allemandes
    Je parle des stucs les ensuite la les gros oeuvres sont allemands mais les finition ont été réalisé en par les Entreprises marocaines

  2. Il est surtout enchanté Cochise.
    Alala cette mauvaise foi qui caractérise si tant, le roy du sale ami, le cas peu laid et tous ceux qui croient dur comme fer que l’eau ça mouille. Il est simplement émerveillé devant autant de beauté et sans hypocrisie ni pression, laisse aller son cœur. C’est tout bonnement humain.
    Dis voir cheyenne, tu peux comprendre ça, un sentiment?

    • Mvoui et puis un gentil garçon qui jamais au grand jamais n’enverrait un adversaire à l’hosto sur la pelouse … Ramos… pom po po pom pom pom
      Il vit en Espagne bon sang… Quand on a vu l’Alhambra très peu de mosquées contemporaines peuvent impressionner.
      Disons plutôt qu’en bon homme d’affaires, il a appris à toujours caresser dans le sens du poil, les nantis et sponsors éventuels et puis sil l’oublie un jour ils se chargeront de le lui rappeler.

    • Biiiijour Cheyenne,
      Je voulais vous répondre sur le fil de la femme avec foulard chassée d’un marché de Noel mais les com y sont désactivés.
      Les musulmanes – Aliyah en tête quand elle dit que Marie est un très bel exemple à suivre – sont les premières à savoir que Meriem est incomparable, élue deux fois de suite dans le même verset coranique d’entre toutes les femmes de la création, alors vos leçons et votre défense de Marie contre les vilains muzz…
      Et ce n’est pas en agressant Aliyah ni en criant au blasphème –sic- , à l’insulte –re sic- et à la provoc – plouf- que vous allez changer quoi que ce soit à son commentaire qui ne contient ni blasphème, ni insulte ni provoc, je n’en dirai pas autant du vôtre, oui les faits sont têtus, oui.
      Quand au reste de ce que vous dites, sornettes, billevesées et grotesqueries comme d’hab car combien même j’annoncerais qu’Abraham est mon exemple, ce n’est pas parce que je serais moi indigne des valeurs que je me serais fixées – conclusion qui au passage relèverait du jugement de Dieu seul pas du vôtre si vous le permettez -, que ça changerait quoi que ce soit un, au fait qu’Abraham soit bel et bien un exemple à suivre, deux, au fait que les valeurs que je prétendrais partager avec Abraham ne pourraient en aucune manière être remises en question du fait de mes agissements indignes à moi, insignifiant epsilon dans l’œuvre de Dieu.
      Enfin, un crucifix brandi à un repas du ramadan me ferait beaucoup rire – pas le crucifix lui-même ni le symbole de foi qu’il représenterait pour les chrétiens mais plutôt la puérilité et la volonté affichée de provoquer voire de nuire de l’auteur de la … bravade d’ado. Rien de tel dans le foulard qui n’est ne vous déplaise ni ostentatoire, ni provocateur ni donneur de leçons, ni ne porte une volonté de se poser là, de chercher à induire d’éventuelles réactions puisque je me tue à vous expliquer que c’est un acte de foi individuel qui ne concerne que Dieu et la concernée, c’est tout. Vous ne voulez pas l’admettre je sais, mais c’est -toute erreur de jugement s’apparentant à de la paranoia- votre problème, pas le mien.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Val-d’Oise: une femme virée du marché de Noël parce qu’elle porte un foulard

Quand les révolutionnaires anglais du XVIIe siècle étaient fascinés par le Prophète Muhammad