in

La zakat el fitr (aumône de la rupture du jeûne): quand et à qui faut-il la donner?

En prélevant sur leurs biens l’allocation réservée à qui de droit, les croyants ne font donc que retourner au Seigneur une infime fraction des richesses qu’Il leur a données : C’est la Zakat-el-mal, l’aumône purificatrice, à ne pas confondre avec zakat-el-fitr.
La zakat-el-fitr est une pratique très recommandable ( Sounna), qui concerne le jeûne du mois de Ramadhan et qui incombe à tout (e) musulman(ne). Sur le plan individuel, cet impôt est dû pour purifier chaque croyant (e) de tout ce qui aurait pu entacher son jeûne tels que des propos obscènes ou écart de conduite. Sur le plan social, cette aumône permet aux pauvres de passer la fête de l’Aïd-el-fitr dans de meilleures conditions. Les pauvres y sont, en effet, prioritaires, car le Prophète a dit : « épargnez-leur la mendicité le jour de l’Aïd. »
1. On peut l’offrir sous la forme d’un « sa’a « (mesure d’environ 2,7 kilos) de riz, de blé, de dattes, ou d’autres aliments de ce genre.
2. Au premiers temps de l’islam, on la donnait sous forme de produits alimentaires. Il n’a pas été rapporté, en effet que le Prophète l’eut accomplie en espèces, ses compagnons non plus. Cependant, les savants, après un effort d’interprétation ( ijtihad) en ont conclu que l’on peut la donner en numéraire. Ceci confère plus de souplesse aussi bien pour les donateurs que pour les bénéficiaires qui auront toute latitude pour acquérir les produits qu’ils souhaitent le plus.
3. La zakat-al-fitr doit être donnée le jour de l’Aïd, au plus tard avant la prière, et peut l’être un ou deux jours avant.
On peut la donner toutefois dès le début de Ramadhan selon les imams Ashafé ’ i et Abou Hanifa, surtout si on veut l’envoyer à l’étranger.
4. La zakat-al-fitr doit être donnée de la part des musulmans, qu’ils soient mineurs ou majeurs, de sexe masculin ou féminin.
Ibn ’Umar rapporta que le messager d’Allah (paix soit sur lui) prescrivit comme paiement de la zakat-al-fitr du mois de Ramadhan et ce, à chaque musulman- qu’il soit libre ou esclave, de sexe masculin ou féminin, jeune ou vieux- un sa’a de dattes, ou un sa’a d’orge. (Mouslim).
· Sa’d bin Abou Sarh entendit dire Abou Sa’id al-Khudri : « Nous offrions la zakat-al-fitr sous forme d’un sa’a de grains, ou d’un sa’a d’orge, ou d’un sa’a de dattes, ou d’un sa’a de fromage, ou d’un sa’a de raisins.(Mouslim).
· Ibn Umar rapporta que le messager d’Allah(paix soit sur lui) ordonna que la zakat-al-fitr soit donnée, avant que les gens ne sortent de chez eux pour aller à la prière de l’Aid (Mouslim).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

New York accueille son premier Festival musulman du rire : le “Muslim Funny Fest”

A.Van Doorn: de l’islamophobie à la conversion à l’islam (vidéo)