in

Sommet du Neguev : l’alliance honteuse entre Israël et les pays arabes

Au bal des hypocrites, savamment orchestré par Israël dans le désert du Neguev, les ministres des Affaires étrangères du Maroc, d’Egypte, de Bahreïn et des Emirats arabes unis offrent au monde le pitoyable spectacle d’une danse des courbettes, autour de tables rondes scellant leur infamie…

Menés à la baguette par l’Etat d’apartheid, tel que l’ONU et Amnesty International le qualifient désormais officiellement, les chefs de la diplomatie de ces pays arabes, radieux, se sont tenus par la main avec leur homologue israélien Yaïr Lapid, sous les crépitements des flashes, prêts à se laisser entraîner dans la farandole des viles compromissions : celle de la normalisation des relations avec l’ultrasionisme au pouvoir.

Publicité
Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères, au milieu à droite, s’adressant à Antony Blinken

Au sommet du cynisme à son paroxysme, qui se tient actuellement en marge de la visite, parfaitement synchronisée, du secrétaire d’Etat américain Antony Blinken dans la région, Nasser Bourita, le haut émissaire du royaume de l’Atlas, a déclaré avec emphase : « Je suis très heureux d’être ici, dans le Neguev, à un sommet historique. La présence du Maroc ici, sur instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, est une confirmation des relations profondes liant les deux pays et la communauté marocaine à la communauté juive en Israël… Notre présence est un message à notre peuple et à tous les peuples de la région et une confirmation de la dynamique positive et de notre conviction dans la paix basée sur les valeurs et les intérêts communs.»

Au bal des hypocrites mis en musique par Israël, les entrechats serviles des pays arabes s’alignent inconditionnellement sur l’Axe américano-israélien, en piétinant allègrement la cause palestinienne et la lutte universelle pour la Justice.

Publicité
Publicité

6 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Des pays arabes se sont rendus compte qu’en coopérant avec l’état le plus avancé de la région, ils pouvaient eux-mêmes se développer. Ils peuvent apprendre…
    C’est ça ou l’obscurantisme séculaire habituel.

  2. Sykes-Picot avait crée les états Arabes et l’état sioniste.
    Dans les accords Sykes-Picot , pas d’unification, pas de Khalifa et pas de charia.

    Tous les pouvoirs en monde reconnaissent l’état sioniste. Les peuples non, et c’est pour cela que l’antisionisme n’est jamais au pouvoir, il reste dans dans une opposition vitrine, pour les comodités.

    Je ne comprend pas comment le sionisme arrive à blanchir les dictateurs, la meilleur maison de beauté ne peut pas faire d’une vieille femme une jeune fille de 20 ans.

    Comme disait Ben Gourion, les vieux mouront et les plus jeunes oubliront.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Des chrétiens contre la guerre d’Algérie (2) : 1957-1962

Gaza : une Palestinienne ravive la magie du Ramadan en créant des lanternes colorées