in

Israël assassine froidement trois fils et quatre petits-enfants d’Ismaïl Haniyeh, le chef du Hamas

« Je remercie Dieu pour l’honneur que nous fait le martyre de mes trois fils et de certains de mes petits-enfants ».  C’est à Doha où il visitait un hôpital qu’Ismaïl Haniyeh, 61 ans, le chef du bureau politique du Hamas en exil au Qatar, où il peut se déplacer librement et superviser les négociations du groupe palestinien, a appris la terrible nouvelle : trois de ses fils et quatre de ses petits-enfants ont péri en martyrs sous les bombes qu’Israël, dont la soif de vengeance reste inassouvie, continue de larguer sur la bande de Gaza, atomisant toutes les exhortations au Cessez-le-feu.

« L’ennemi se trompe s’il croit qu’en visant mes fils, au plus fort des négociations et avant que le mouvement envoie sa réponse, il poussera le Hamas à changer de position. Le sang de mes fils n’est pas plus cher que le sang de notre peuple », a réagi l’inébranlable chef du Hamas, cruellement endeuillé le premier jour de l’Aïd el-Fitr, sur la chaîne Al Jazeera. (vidéo ci-dessous).

Publicité
Publicité
Publicité

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Vœux de l’Aïd. Que reste-t-il de Ramadân ?

René Girard face à l’islam