in

Ramadan : le guide complet pour tout comprendre

Le jeûne du mois de Ramadan

Quelles sont les dates de début et de fin du jeûne du mois de Ramadan ? Pourquoi diffèrent-elles d’un pays à un autre ? Pourquoi le Ramadan recule-t-il de 10 jours chaque année ? Que manger le matin pour être en forme et tirer profit du Ramadan ? Qu’est-ce que les prières de Tarawih ? Quelle est l’importance des 10 derniers jours du mois de Ramadan ? Qu’est-ce que la nuit du Destin ? À qui donner l’aumône de fin de jeûne (Zakat el-fitr) ? Nous répondrons à toutes ces questions et aux autres dans notre guide sur le Ramadan.

DATE DU MOIS DE RAMADAN ET HORAIRES DES PRIÈRES

QUESTIONS SUR LE RAMADAN

RAMADAN ET NUTRITION

RAMADAN ET SANTÉ

QUESTIONS & RÉPONSES


Quelle est la date du Ramadan 2018 ?

Pour l’année 2018, le mois de Ramadan est théoriquement prévu

  • du mercredi 16 mai 2018 (la Nuit du doute n’a pas encore été déterminée)
  • au vendredi 15 juin 2018 (la Nuit du doute n’a pas encore été déterminée)

Voir notre article : les dates prévisionnelles du mois de Ramadan


Horaire des prières pendant le mois de Ramadan

Quels sont les horaires des prières pendant le mois de Ramadan ?

Pour connaître les horaires des prières pour le mois de Ramadan 2018, nous vous conseillons de consulter notre page Horaires des prières musulmanes


Pourquoi les horaires de la prière du matin (l’aube, “fajr”) et de la nuit (le crépuscule, “‘icha”) diffèrent selon les calendriers ?

La détermination de l’heure de ces deux prières dépend de la notion d’aube (sobh) et de crépuscule (‘icha).

En effet, si la terre n’avait pas d’atmosphère, le ciel deviendrait immédiatement noir dès le coucher du soleil. Cependant, l’atmosphère terrestre provoque une diffusion de la lumière du soleil, une lueur qui atteint l’observateur, avant que le soleil se lève et après qu’il se couche.

Cette lueur (crépuscule) s’affaiblit progressivement lorsque le soleil s’enfonce sous la ligne d’horizon, jusqu’à ce qu’on ne puisse plus percevoir de lumière.

Horaire des prières en fonction du soleil
L’horaire des prières dépend de la position du soleil

Inversement, la lumière du matin commence à apparaître dans le ciel avant même que le soleil se lève. La lueur du matin s’appelle l’aube, tandis que celle du soir s’appelle le crépuscule.

Traditionnellement, l’horaire de la prière du matin et de la nuit correspond à l’heure à laquelle le soleil forme un angle de 18 degrés avec l’horizon.

Si cet angle est pertinent pour les pays musulmans traditionnels, il pose problème pour certaines localités situées plus au nord. Par exemple, si on utilisait un angle de 18 degrés à Londres au mois de juillet, la prière du matin (fajr) aurait lieu avant celle du soir (icha).

Les instances religieuses de ces pays ont donc eu recours à d’autres angles, comme l’angle de 12 degrés (crépuscule nautique), voir l’angle de 6 degrés (crépuscule civil). Pour en savoir plus, lire l’article “Comment sont calculés les horaires des prières musulmanes ?


Ramadan en arabe

Quelle est la signification du mot Ramadan ?

Contrairement aux idées reçues, le mot “Ramadan” ne signifie pas jeûner en tant que tel, il se réfère au nom du mois du calendrier islamique (le 9ème) durant lequel Allah, le Dieu unique, a ordonné aux musulmans de jeûner. Dans la tradition islamique, le mois de Ramadan est le mois de la révélation du Coran.

Le calendrier musulman est composé de 12 mois (de 29 à 30 jours chacun) :

  1. Mouharram (‎مُحَرَّم qui signifie “Interdit”)
  2. Safar (‎صَفَر qui signifie “Vide”)
  3. Rabia al awal (‎رَبِيْعُ الأَوّل qui signifie “Premier printemps”)
  4. Rabia ath-thani (‎رَبِيْعُ الثَّانِي qui signifie “Second printemps”)
  5. Joumada al oula (‎جَمَادِي الأَوّل qui signifie “Premier [mois] de la terre aride”)
  6. Joumada ath-thania (‎جَمَادِي الثَّانِي qui signifie “Deuxième [mois] de la terre aride”)
  7. Rajab (‎رَجَب, qui signifie “Respect”, “Honneur”)
  8. Chaabane (‎شَعْبَان, qui signifie “Dispersé”)
  9. Ramadan (‎رَمَضَان, qui signifie “Roussie”)
  10. Chawwal (‎شَوَّال, qui signifie “Relevé”)
  11. Dhou al qi’da (‎ذُوالْقَعْدَة qui signifie “Celui (le mois) de la trêve”)
  12. Dhou al-hijja (‎ذُوالْحِجَّة qui signifie “Celui (le mois) du pèlerinage”)

Détermination du mois de Ramadan

Comment est déterminé le début du mois de Ramadan ?

Le mois de Ramadan, comme tous les autres mois du calendrier musulman, est déterminé par l’apparition de la nouvelle lune.

L’observation de la nouvelle lune se fait traditionnellement à l’oeil nu. Cette nouvelle lune pouvant être visible dans un pays et pas dans un autre, cela explique pourquoi un certain nombre de musulmans peuvent commencer le jeûne à une certaine date, tandis que les autres, issus d’autres contrées, l’observeront le lendemain.

Il est de coutume que les instances religieuses se réunissent le jour où la lune est potentiellement visible (c’est ce qu’on appelle le “jour du doute”). Elles scrutent alors le ciel, dans le but d’annoncer le début du mois de jeûne.

La science ayant progressé depuis l’époque du Prophète (SAWS), de plus en plus de musulmans plaident pour l’utilisation du calcul astronomique, qui permettrait de déterminer de manière fiable le début et la fin de chaque mois lunaire pour les années à venir.

Voir notre dossier : détermination du début et de la fin du mois de Ramadan


La nouvelle lune annonce le début du mois de Ramadan

Pourquoi les musulmans se basent-ils sur l’observation de la nouvelle lune pour démarrer le jeûne du mois de Ramadan ?

Quand les compagnons du Prophète l’interrogèrent sur la procédure à suivre pour déterminer le début et la fin du mois de jeûne, il leur recommanda de commencer le jeûne du mois du Ramadan avec l’observation de la naissance de la nouvelle lune [au soir du 29ème jour du mois] et d’arrêter le jeûne avec la naissance de la nouvelle lune (du mois de shawal).

« Si le croissant n’est pas visible (à cause des nuages), comptez jusqu’à 30 jours ». (Al-Bokhary, Recueil de hadiths (3/119))

A l’époque, les bédouins ne savaient ni écrire, ni compter. Ils ne connaissaient rien à l’astronomie, dont les données n’étaient pas communément disponibles. Ils étaient habitués à observer la position des étoiles, de nuit, pour se guider dans leurs déplacements à travers le désert, et à observer l’apparition de la nouvelle lune pour connaître le début des mois. La recommandation du Prophète cadrait parfaitement avec les données de leur situation.

Lire la suite : Le calendrier musulman en 10 questions


Pourquoi le Ramadan commence-t-il à des jours différents selon les pays ?

Le nouveau mois lunaire commence, sur le plan astronomique, à partir du moment où la « conjonction » mensuelle se produit, c’est-à-dire quand la Lune se trouve située sur une ligne droite entre la Terre et le Soleil. A ce moment-là, la lune est invisible.

Le croissant lunaire ne commence à être visible, en général, que quelques 18 h après la « conjonction », et uniquement lorsque des conditions favorables d’observation sont réunies. Elles incluent :

  • le nombre d’heures écoulées depuis la conjonction ;
  • les positions relatives du Soleil, du croissant lunaire et de l’observateur ;
  • l’altitude de la lune au coucher du soleil ;
  • le lieu où l’on procède à l’observation ;
  • l’angle formé avec le soleil au moment du coucher ;
  • la limite de détection de l’oeil humain ; etc.

Chaque mois, la nouvelle lune sera d’abord aperçue à certains endroits spécifiques du globe, avant de devenir visible partout ailleurs, par la suite.

Lire la suite : Le calendrier musulman en 10 questions


L’observation de la nouvelle lune, où qu’elle se fasse, ne devrait-elle pas marquer le début du mois de Ramadan pour tous les musulmans ?

En théorie, lorsque la nouvelle lune est observée quelque part, cela marque le début du nouveau mois pour les musulmans situés dans toutes les régions où l’information parvient. Au temps de la Révélation, quand les communications dans l’espace étaient difficiles, cette règle ne concernait que des régions géographiques limitées, proches du lieu d’observation. Mais aujourd’hui, avec les moyens de communication modernes, une information peut être diffusée dans le monde entier quasi instantanément. Le champ d’application de la règle est donc beaucoup plus vaste. (4) (5)

Cependant, dans le but d’affirmer leur souveraineté, les Etats musulmans procèdent généralement, chacun pour son propre compte, à l’observation mensuelle de la nouvelle lune dans le ciel (ou à défaut attendent l’achèvement d’un 30e j), avant de décréter le début d’un nouveau mois sur leur territoire. Chaque Etat a défini ses propres paramètres et procédures en la matière, compliquant encore plus la situation. (6)

Lire la suite : Le calendrier musulman en 10 questions


Pourquoi le Ramadan recule-t-il de 10 jours chaque année ?

Le calendrier hégirien est un calendrier lunaire dont les 12 mois peuvent avoir une durée de 29 ou 30 jours. L’année hégirienne compte donc 354 ou 355 jours, soit 10 à 11 de moins que l’année grégorienne, ce qui explique le recul de 10 à 11 jours observé chaque année.


Observer la lune pour le ramadan

Pourquoi y a-t-il toujours une grande confusion sur la date de début du mois de Ramadan ? Ne peut-on pas la calculer scientifiquement ?

Le Coran n’interdit pas l’utilisation du calcul astronomique dans l’élaboration du calendrier. Il précise seulement que l’année lunaire ne comprend que 12 mois.

Mais suite à la recommandation du Prophète aux Bédouins de commencer et d’arrêter le jeûne du mois du Ramadan avec l’observation de la nouvelle lune, le consensus des ulémas se forgea solidement, pendant 14 siècles, autour du rejet du calcul. Seuls quelques juristes isolés, dans les premiers siècles de l’ère islamique, prônèrent l’utilisation du calcul pour déterminer le début des mois lunaires.

Sur le plan institutionnel, seule la dynastie (chi’ite) des Fatimides, en Egypte, a utilisé un calendrier basé sur le calcul entre les 10ème et 12ème siècles, avant qu’il ne tombe dans l’oubli à la suite d’un changement de régime. L’argument majeur avancé pour justifier cette situation se fonde sur le postulat des ulémas, selon lequel il ne faut pas aller à l’encontre d’une prescription du Prophète. Ils estiment qu’il est illicite de recourir au calcul pour déterminer le début des mois lunaires, puisque le Prophète a recommandé la procédure d’observation visuelle.

Depuis le début du 20ème siècle, nombre de penseurs islamiques, ainsi qu’une poignée d’ulémas de renom, remettent en cause les arguments rejetant l’utilisation du calcul.

A leurs yeux, le Prophète a simplement préconisé aux fidèles de recourir à une procédure d’observation de la nouvelle lune pour déterminer le début d’un nouveau mois. L’observation du croissant n’était qu’un simple moyen, et non pas une fin en soi, un acte d’adoration (‘ibada). Le hadith relatif à l’observation n’établissait donc pas une règle immuable, pas plus qu’il n’interdisait l’utilisation du calendrier astronomique.

D’après certains juristes, le hadith ne parle même pas d’une observation visuelle de la nouvelle lune, mais simplement de l’acquisition de l’information, selon des sources crédibles, que le mois a débuté. Cela ouvre naturellement de nouvelles perspectives dans le débat autour de cette question.

D’ailleurs, en Arabie Saoudite, le calendrier d’Umm al Qura (à usage administratif uniquement) est élaboré depuis de nombreuses années en utilisant une procédure basée sur le calcul astronomique, qui n’a rien à voir avec l’observation de la nouvelle lune. Par convention, si la conjonction se produit avant le coucher du soleil aux coordonnées de la Mecque, le soir du 29è j du mois en cours, et si le soleil se couche avant la lune, un nouveau mois commence. Autrement, le mois en cours aura une durée de 30 j.

Voir notre dossier : détermination du début et de la fin du mois de Ramadan


Manger le matin pendant le Ramadan

Jusqu’à quel moment peut-on manger le matin avant de commencer le jeûne ? Est-il nécessaire de s’arrêter à l’heure indiquée comme étant celle de l’imsâk ?

Cette question revient souvent: une réponse intéressante a été apportée par le site muslim.fr

“Le jeûne ne débute qu’à partir du soubh ous sâdiq (cette expression arabe désigne les premières lueurs horizontales de l’aube qui annoncent l’apparition prochaine du soleil): il est donc permis de manger et de boire jusqu’à ce moment précis.

La notion d’imsâk (littéralement: « s’arrêter », « s’abstenir »), telle qu’elle est présentée actuellement sur bon nombre de calendriers du Ramadhân, constitue juste une marge de sécurité (de quelques minutes) avant le soubh ous sâdiq qui a pour objectif de permettre un meilleur respect de l’instant limite du souhoûr. Il est donc tout à fait permis de continuer à manger et à boire après le moment déterminé pour l’imsâk, et ce, jusqu’à l’heure précise du soubh ous sâdiq.

Il est important de souligner, cependant, que l’établissement d’une telle marge n’étant pas rapporté explicitement du Prophète Mouhammad (sallâllâhou ‘alayhi wa sallam) ni des premiers musulmans, bon nombre de oulémas (comme Cheikh Outheïmin r.a. et bien d’autres savants salafis) le dénoncent comme étant une bid’ah (innovation blamâble) à éviter absolument.

Il faut reconnaître d’ailleurs que la détermination de cette marge de sécurité a entraîné une confusion réelle chez la plupart des musulmans : ces derniers ne sont pas informés de sa fonction purement préventive et pensent, au contraire, que c’est l’heure de l’imsâk qui représente la limite finale pour manger et boire avant de jeûner [Lire la suite].


Quelle est la durée d’une journée de jeûne de Ramadan dans chaque pays ?

En cette période de mois de Ramadan, la durée de jeûne varie en fonction de l’endroit géographique. En Islande, État insulaire de l’Océan Atlantique Nord, situé entre le Groenland et la Norvège, les musulmans doivent jeûner quotidiennement durant 22 heures contre 14h54 à La Mecque, en Arabie Saoudite, et 11h05 au Chili

Voici un tour du monde en images sur la durée d’une journée de jeûne :

Ramadan: deux minutes pour comprendre combien dure une journé…

Ramadan: deux minutes pour comprendre combien dure une journée de jeûne dans chaque pays En cette période de mois de Ramadan, la durée de jeûne varie en fonction de l'endroit géographique. En Islande, État insulaire de l'Océan Atlantique Nord, situé entre le Groenland et la Norvège, les musulmans doivent jeûner par jour durant 22 heures contre 14H54 minutes à la Mecque en Arabie Saoudite et 9h 43 minutes au Chili Voici un tour du monde vidéo sur la durée d'une journée de jeûneVoir en ligne : http://oummatv.tv/comprendre-duree-jeune-pays

Publiée par Oumma.com sur mardi 14 juin 2016


Peut-on faire le Ramadan si le soleil ne se couche jamais ?

Comment se passe le jeûne du Ramadan hors de nos frontières, et plus particulièrement sous des latitudes nordiques (Finlande), là où, l’été, le soleil brille sans jamais se coucher ?

Une famille musulmane, originaire du Bangladesh, témoigne d’un jeûne qui bat des records de durée et auquel l’ensemble de ses membres se sont parfaitement adaptés, mus par leur foi en Allah et plaçant l’accomplissement de leur devoir religieux au-dessus de tout.

Reportage : Le Ramadan au pays où le soleil ne se couche jamais

Reportage : le Ramadan au pays où le soleil ne se couche jamaisComment se passe le jeûne du Ramadan hors de nos frontières, et plus particulièrement sous des latitudes nordiques (Finlande), là où, l’été, le soleil brille sans jamais se coucher ?Voir la vidéo en ligne : https://oumma.com/220952/ramadan-pays-soleil-ne-se-couche-jamais-video

Publiée par Oumma.com sur mardi 7 juin 2016


Le Ramadan à la mecque

Qu’est-ce que le Ramadan ?

Les  six millions de musulmans vivant en France jeûnent à l’unisson durant ce Ramadan  avec un milliard d’autres à travers le monde. Ce soir, à la mosquée, il y a plus de monde que d’habitude. Il ne reste qu’une dizaine de minutes avant l’appel à la prière. L’effervescence commence. Les gens entrent dans la salle de prière et s’installent. Ils attendent. Une ambiance de paix et de générosité s’installe aussi. Générosité dans le sourire et dans les gestes. C’est la détente. Les fidèles vivent, comme moi, la magie qui entoure  ce mois de Ramadan.

L’appel à la prière retentit. Les rangs se forment et se serrent, toujours de manière linéaire. Les fidèles s’activent et ceux qui font encore leurs ablutions se pressent pour ne rater aucun moment. Je m’avance, je me place, je m’installe et la prière commence. Le silence prend aussi sa place et la voix douce et apaisante de l’imam berce les coeurs de chacun et de chacune ; une voix à la sonorité envoûtante, dramatique, magique, intime, une sonorité qui a traversé les siècles.

Il est l’heure de la résistance, de la persévérance, de l’effort, de la lutte, pour être plus homme, pour être plus femme. Cette résistance te met face à tes limites, celles de ton humanité, celles de ton corps ; cette résistance te montre ta force, celle de ton coeur et de ton esprit. A chacun de savoir la saisir et l’utiliser. Les prières continuent et plus elles s’enchaînent, plus on se sent proche de quelque chose, de soi sans doute… On se connaît mieux et on intensifie ce sentiment pour être mieux, c’est tout. Voilà le vrai sens du Ramadan : devenir meilleur durant ce mois et le rester, parce qu’on en sort toujours avec une force en plus. [Lire la suite]


Le jeûne du mois de Ramadan expliqué en 2mn (vidéo)

Le Ramadan pour les nuls

Publiée par Oumma.com sur vendredi 26 mai 2017


Pourquoi les musulmans jeûnent pendant le mois de Ramadan ?

La chronique « L’Islam au quotidien » avec Shakeel Siddiq revient sur le sens du jeûne, en expliquant le concept de « Taqwa » (piété) présent dans le Coran

Pourquoi jeûner? La chronique « L’Islam au quotidien » avec Shakeel Siddiq revient sur le sens du jeûne en expliquant le concept de « Taqwa » (piété) présent dans le Coran.

Publiée par Oumma.com sur vendredi 26 mai 2017


Que dit le Coran sur le jeûne du mois de Ramadan ? Que disent les autres religions sur le jeûne ?

Voici ce que dit le Coran à propos du jeûne :

Hô, les Croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous— peut-être seriez-vous pieux ! — pendant des jours comptés. Donc, quiconque d’entre vous est malade, ou en voyage, alors, qu’il compte d’autres jours. Mais pour ceux qui pourraient le supporter, il y a une rançon : la nourriture d’un pauvre. Et si quelqu’un fait plus, c’est bien pour lui : mais il est mieux pour vous de jeûner, si vous saviez !

C’est dans le moins de Ramadân qu’on a fait descendre le Coran comme Guidée pour les gens et en preuves de Guidée et discernement. Donc quiconque d’entre vous est présent à ce mois, qu’il le jeûne ! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il compte d’autre jours ; —Dieu veut pour vous la facilité. Il ne veut pas pour vous la difficulté, mais que vous en accomplissiez bien le nombre, et proclamiez la grandeur de Dieu pour ce qu’il vous a guidés.

Peut-être seriez-vous reconnaissants !” (II : 183-5). [Lire la suite]


Bien accueillir le mois de Ramadan

Comment bien accueillir le mois de Ramadan ?

Toute prescription appartenant au corpus de la praxis musulmane (Ramadan) répond à des normes et est conditionnée par des règles. Mais les productions normative et jurisprudentielle ont tendance à passer sous silence l’esprit et la finalité de l’objet de leurs études. Combien de traités abordent le sens des actes d’adoration ? Combien d’ouvrages s’arrêtent sur leurs visées spirituelles, leurs secrets ? La question induit la réponse !

Nous allons accueillir un mois béni dont Dieu (qu’Il soit glorifié) a prescrit le jeûne. Les livres de jurisprudence regorgent de détails sur les modalités de sa validité, ses interdits, ses recommandations. Mais quid de son esprit, de sa dimension spirituelle ?

Le jeûne de ce mois béni de Ramadan n’est pas une adoration ponctuelle, réclamant soumission et rigueur le temps de quelques rites qui, une fois finis, permettent de revenir à des occupations plus contingentes, plus immédiates. Son rôle ne s’arrête pas dès lors qu’ont été remplies les strictes conditions du jeûne diurne, pour que, la nuit venue, on se laisse aller à l’excès après la privation, à la négligence après l’effort, à l’oubli après le rappel. [Voir l’article]


Se préparer spirituellement pour le Ramadan

Comment se préparer spirituellement au mois de Ramadan?

Du fait de la simplicité apparente du mois de jeûne de Ramadan, ses aspects spirituels risquent de passer au second plan, voire d’être complètement occultés. C’est la raison pour laquelle Abû Hâmid al-Ghazâlî (m. 1111) décide de consacrer la majeure partie de son exposé sur le jeûne aux aspects spirituels de cette pratique, laquelle est, on le sait, un des cinq piliers de l’Islam. [Lire la suite]


Répondre à l'appel du Coran

Comment répondre à l’appel du Ramadan ?

Le jeûne du mois de Ramadan est un mois de réflexion, au deux sens du terme « réflexion » : le jeûneur dont la pratique est pour l’âme la cause d’un bénéfice tangible, lorsqu’il réfléchit, une fois au calme, c’est invariablement la Lumière des cieux et de la terre. Aussi ai-je en mémoire cette exégèse du verset de la Lumière selon laquelle l’expression « lumière sur lumière » (nûr ‘ala nûr) vaudrait allusion au fait que le rayonnement du Prophète (s) suffisait à rendre intelligible la substance du message qu’il s’apprêtait à transmettre au monde.(1)

Le Prophète (s), autrement dit, n’avait guère besoin de parler pour être entendu ; son cœur fut et demeure le miroir reflétant le soleil de la signification divine, éclatant d’une sérénité solennelle. Fidèle à sa prime nature (fitra), se justifiant d’un état de confiance absolue, l’intériorité se donne ainsi à concevoir comme une surface de réflexion des célestes certitudes, et il nous appartient de suivre notre Modèle sublime au plus près de son voyage dans la Présence divine, afin d’en pouvoir communiquer l’évidence, à notre retour, au monde qui nous entoure. [Lire la suite]


Introspection pendant le Ramadan

Ramadan, le mois de l’introspection

N’affirme rien dont tu ne sois sûr ! Car il sera demandé compte à l’homme de ce qu’il aura fait de l’ouïe, de la vue et du cœur”(coran17/36).

Parmi toutes les pratiques religieuses obligatoires en islam, le jeûne du mois de Ramadan tient une place particulièrement importante. Il est l’un des cinq piliers, avec l’attestation de la foi (Shahâda), la prière (Salât), l’impôt social purificateur (Zakât) et le pèlerinage (Hajj). Chacun de ces piliers nécessite des efforts, instaure une discipline et exige une rigueur, que ce soit à travers la maîtrise de son corps, de son argent, de son temps et, de façon générale, l’intérieur profond de son être. La qualité morale d’un musulman réside dans sa capacité à pouvoir donner du sens à tout ce qu’il fait, là ou il le fait, au moment où il le fait.

Jeûner ne consiste pas seulement à renoncer, se priver ou faire des sacrifices pendant tout un mois. Le jeûne est surtout une question de cœur. Il s’agit de rompre avec ses habitudes, élever nos vies et nos regards vers des horizons essentiels, maîtriser ses émotions et contrôler ses pulsions et ses tensions intérieures. C’est à cette grande introspection que nous invite le verset coranique 17/36 cité plus haut. Prendre conscience, et pendant le mois de ramadan plus qu’avant, que de tout ce que nous entendons, de tout ce que nous disons, de tout ce que nous regardons et de tout ce que nous portons en nous, dans les profondeurs intimes de notre cœur, il nous sera demandé des comptes le jour du jugement dernier. [Lire la suite]


Lire le Coran pendant le mois de Ramadan

La lecture du Coran pendant le mois de Ramadan

Ramadân est le mois de la piété et de l’adoration, «  le mois où fut révélé le Coran  », et ces dix derniers jours recèlent la Nuit du Destin, «  la nuit où le Coran fut révélé  » pour la première fois en la grotte de Hira’. Ce dernier tiers de Ramadân sera donc placé plus encore sous l’influence bénie du Saint Coran [Lire la suite]


Prière de Tarawih en France

Comment faire les prières de Tarâwîh pendant le mois de Ramadan ?

Ramadân, mois de l’abstinence, abstinence du moi, est aussi le temps de la générosité. Qui se refuse à assouvir ses faims s’invite au festin de Ramadân, at-tarâwîh. Il est des lieux d’assemblée vibrant de lumières dont les coeurs résonnent du vivant Appel de Dieu, le Coran.

Chaque soir, les fidèles se pressent, blanche foule ressuscitée, pour s’abreuver de la « Parole de Dieu », éternellement vivante au cœur de chacun, âmes desséchées que le Coran irrigue. C’est donc au festin de Dieu, fête de vie, que nous sommes en Ramadân conviés.

Les prières dites de tarâwîh, c’est-à-dire « prières des repos » du fait des pauses et des temps de dhikr aménagés, sont pour la Communauté une occasion unique de se retrouver par la prière et l’écoute fervente du Coran. Si les difficultés de la journée relèvent du jihâd individuel, les ftours d’innocentes agapes, les « repos » de tarâwîh sont le partage, la participation collective au festin du Livre. [Lire la suite]


Combien de temps doivent durer les prières de Tarawih ?


Le coran

Comment s’exercer à la quête d’excellence pendant les dix derniers jour du mois de Ramadan ?

Les 10 derniers jours du mois de Ramadan représentaient pour le Prophète et ses Compagnons une occasion privilégiée de se consacrer entièrement à l’adoration de Dieu, de se repentir, de se rapprocher de Lui et de l’implorer, afin qu’il concrétise leurs aspirations les plus chères. Cette adoration représente d’ailleurs une pratique prophétique hautement recommandée, sunna mouakkada.

Dans nos sociétés, où il n’est pas aisé d’opérer une retraite totale par rapport à son environnement, en s’isolant dans une des mosquées qui ouvre ses portes jour et nuit pendant cette période bénie, il est important de se demander comment ne pas passer à côté d’une telle adoration qui permettrait à l’être de se recentrer sur l’essentiel en opérant une rupture avec le monde qui l’entoure. Cette rupture, même si elle ne s’opère pas en s’astreignant rigoureusement à une retraite dans un lieu déterminé, peut s’opérer intérieurement.

D’ailleurs le sens profond de l’Irtikâf est de chercher à détacher son cœur et son esprit de toute autre préoccupation que Dieu et d’orienter continuellement tout son être vers la direction de la Qibla. L’intention et la volonté ferme de s’extirper d’un environnement physique, visuel, sonore, qui sans cesse assaille notre être intérieur et nos sens, est une manière de concrétiser les objectifs de la retraite, même si les circonstances nous empêchent d’être physiquement dans une mosquée. Rappelons qu’un des principes qui fonde la jurisprudence islamique consiste à s’efforcer de réaliser une chose, tant que faire se peut, même s’il est impossible de la concrétiser entièrement [Lire la suite]


La nuit du destin

Qu’est-ce que la nuit du Destin, Laylat-Al-Qadr, cette nuit du mois de Ramadan qui vaut plus de 83 années d’adoration ?

Chaque année, les musulmans du monde entier attendent avec impatience l’arrivée des dix derniers jours du mois de Ramadan pour célébrer Laylat-Al-Qadr, la nuit du Destin. Que représente cette nuit ? Quand et comment faut-il la célébrer ? Quels sont ses mérites ? Que se passe-t-il durant cette nuit bénie ? [lire la suite]


Zakat el fitre - aumone de rupture du jeune

Quand et à qui donner la Zakat el fitr (aumône de la rupture du jeûne de Ramadan) ?

En prélevant sur leurs biens l’allocation réservée à qui de droit, les croyants ne font donc que retourner au Seigneur une infime fraction des richesses qu’Il leur a données : C’est la Zakat-el-mal, l’aumône purificatrice, à ne pas confondre avec Zakat-el-fitr.

La Zakat-el-fitr est une pratique très recommandable (Sounna), qui concerne le jeûne du mois de Ramadhan et qui incombe à tout (e) musulman(ne). Sur le plan individuel, cet impôt est dû pour purifier chaque croyant (e) de tout ce qui aurait pu entacher son jeûne, tels que des propos obscènes ou des écarts de conduite. Sur le plan social, cette aumône permet aux pauvres de passer la fête de l’Aïd-el-fitr dans de meilleures conditions. Les pauvres y sont, en effet, prioritaires, car le Prophète a dit : « épargnez-leur la mendicité le jour de l’Aïd. »

1. On peut l’offrir sous la forme d’un « sa’a « (mesure d’environ 2,7 kilos) de riz, de blé, de dattes, ou d’autres aliments de ce genre.

2. Aux premiers temps de l’islam, on la donnait sous forme de produits alimentaires. Il n’a pas été rapporté, en effet, que le Prophète l’eût accomplie en espèces, ses compagnons non plus. Cependant, les savants, après un effort d’interprétation ( ijtihad) en ont conclu que l’on peut la donner en numéraire. Ceci confère plus de souplesse, aussi bien pour les donateurs que pour les bénéficiaires qui auront toute latitude pour acquérir les produits qu’ils souhaitent le plus [lire la suite].


Que restera-t-il du mois de Ramadan?

Que reste-t-il du mois passé de Ramadan, quelques notes fugaces, des rires et des lumières, l’impression d’avoir été plus qu’à l’ordinaire. Essentiel partage, appartenir ainsi à l’autre, vivre le couple, la famille, la communauté, l’humanité. Quelques marques de Lui en l’abaissement de notre être. Quelle Miséricorde que d’avoir retenu nos désirs nous ait donné d’aimer la solitude comme la foule, la faim comme la satiété, la soif comme l’eau pure, la mort comme la vie. Quelques traces d’Amour en un banal désert.

Qu’il nous soit donc donné avant que l’hiver nous rejoigne, d’encore partager, encore endurer, encore pleurer, encore désirer, encore espérer, encore vivre et encore mourir.

Qu’il nous soit donc donné avant que l’oubli nous enterre de toujours persévérer, de toujours écouter, de toujours refuser la haine, de toujours pour Dieu résister, de toujours pour Dieu aimer.
Qu’il nous soit donc donné avant que le vie nous enivre, de nous rappeler, nous sermonner, nous désespérer, nous détester, nous repentir, nous rapprocher, nous abandonner à Lui.
Qu’il nous soit donc donné avant que le temps n’efface, de pouvoir encore goûter la solitude, aimer l’abstinence, désirer prier, pleurer de désirance, chercher l’accomplissement, vouloir le renoncement. [lire la suite]


Ambiance du mois de Ramadan

Quelle est l’ambiance pendant le mois Ramadan dans le monde arabe et musulman?

Célébré sous toutes les latitudes, le mois béni de Ramadan exalte une ferveur qui se partage désormais par-delà les frontières, sur des réseaux sociaux qui les abolissent en temps réel.

Sitôt prises sur le vif, sitôt postées sur Facebook ou Twitter, les photos et vidéos immortalisant des scènes ramadaniennes empreintes de dévotion, de joie et de générosité, font le tour du monde en un éclair.

Voici des images marquantes d’une première semaine de célébration, qui illustrent magnifiquement le Ramadan dans la galaxie arabo-musulmane. [Voir l’article]


Ramadan: Les bienfaits du jeûne expliqués par un Naturopathe

Dans cette  chronique sur OummaTV, Stéphane Tétart évoque les bienfaits du jeûne du mois de Ramadan sur la santé.

Les bienfaits du jeûne de Ramadan expliqué par un naturopathe

Les bienfaits du jeûne de Ramadan expliqués par un NaturopatheDans cette première chronique sur OummaTV, Stéphane Tétart évoques les bienfaits du jeûne sur la santé. Stéphane Tétart est naturopathe, co-auteur avec Vanessa Lopez du livre « Secrets de Naturopathes » paru aux éditions Leduc.Voir l'interview en ligne : http://oummatv.tvAcheter le livre : http://goo.gl/SScQS2

Publiée par Oumma.com sur jeudi 2 juin 2016


Comment préparer en 6mn un repas du matin (sohour) consistant ?

Dans cette chronique sur OummaTV, le naturopathe Stéphane Tétart vous donne quelques recettes qui vous permettront de manger sainement et de bien résister durant cette journée de jeûne de Ramadan.

Ramadan: quel repas prendre le matin (suhur) ?

Ramadan: quel repas prendre le matin (suhur) ?Dans cette seconde chronique sur OummaTV, le naturopathe Stéphane Tétart vous donne quelques recettes qui vous permettront de manger sainement et de bien résister durant cette journée de jeûne de ramadan.

Publiée par Oumma.com sur dimanche 5 juin 2016


Ce qu’il ne faut surtout pas manger pour être en forme pendant le mois de Ramadan

Dans cette  chronique, le naturopathe Stéphane Tétart  nous explique ce qu’il ne faut surtout pas manger durant le Ramadan? afin de garder tous les bénéfices du jeûne au niveau de la santé [Voir la vidéo]

Les pièges à éviter lors du Ramadan

Ramadan et santé : ce qu'il ne faut surtout pas mangerDans sa quatrième chronique, le naturopathe Stéphane Tétart nous explique ce qu'il ne faut surtout pas manger durant le ramadan afin de garder tous les bénéfices de ce jeûne au niveau de la santé.Voir en ligne : http://oummatv.tv/ramadan-sante

Publiée par Oumma.com sur vendredi 10 juin 2016


Le jeûne du mois de Ramadan et la médecine

Une vidéo qui évoque les résultats d’une étude scientifique consacrée au jeûne sur quelques jours. On observe sur les souris un gain d’espérance de vie jusqu’à 30%, en provoquant un “stress bénéfique” sur l’organisme…


Quels sont les bienfaits du jeûne sur la santé ?

Durant ce mois de Ramadan, le docteur Kamel Benamnar, spécialiste en biologie moléculaire interviendra sur OummaTV pour évoquer les bienfaits du jeûne sur la santé.


Peut-on jeûner durant le mois de Ramadan quand on souffre d’une maladie chronique?

En partenariat avec A2S Avenir Santé Solidarité, l’émission « Les conseils des Docs » reçoit le cardiologue Madjid Hattab qui donne quelques conseils à suivre pour ceux qui sont atteints d’une maladie chronique et qui souhaitent jeûner.

Peut-on jeûner quand on a une maladie chronique

Peut-on jeûner quand on a une maladie chroniqueEn partenariat avec A2S Avenir Santé Solidarité, l’émission « Les conseils des Docs » reçoit le cardiologue Madjid Hattab qui donne quelques conseils à suivre pour ceux qui ont une maladie chronique et qui souhaitent jeûner.

Publiée par Oumma.com sur vendredi 9 juin 2017


Comment bien gérer son sommeil pendant le mois de Ramadan ?

Le naturopathe Stéphane Tétart donne quelques conseils pour bien gérer son sommeil durant le mois de Ramadan. Stéphane Tétart est co-auteur avec Vanessa Lopez du livre: «Secrets de Naturopathes» paru aux éditions Leduc.

Comment bien gérer son sommeil durant le mois de Ramadan?

Comment bien gérer son sommeil durant le mois de Ramadan?Dans la chronique bien-être sur OummaTV , le naturopathe Stéphane Tétart, donne quelques conseils pour bien gérer son sommeil durant le mois de Ramadan. Stéphane Tétart est co-auteur avec Vanessa Lopez du livre: «Secrets de Naturopathes» paru aux éditions Leduc.

Publiée par Oumma.com sur vendredi 16 juin 2017


Ramadan et sommeil

Le sommeil durant le Ramadan

Nous passons le tiers de notre vie à dormir, c’est bien connu. Priver un être de sommeil provoque des dérèglements physiologiques, pouvant aller à l’extrême. Dormir, est donc aussi important que se nourrir ou respirer.Le sommeil est un processus complexe et très dépendant de la bonne synchronisation de « l’horloge interne ».Que se passe-t-il donc durant le Ramadan au niveau du sommeil ?

Voyons d’abord quel est le rôle du sommeil ?

Le sommeil a un rôle qui n’est pas encore parfaitement connu, cependant, on sait qu’il participe à des fonctions de « maintenance » et de « réparation » des organes :

Fonction de création d’énergie nécessaire à notre fonctionnement pendant la journée c’est le rôle du sommeil lent profond. Il a été démontré sur des animaux, que malgré une augmentation de la prise alimentaire, un rat privé chroniquement de sommeil finit par montrer des symptômes de dénutrition, jusqu’à en mourir. Il semble jouer un rôle capital dans la régulation de la température.

Le sommeil participe, vraisemblablement au renforcement des défenses immunitaires de l’organisme. Un bon sommeil signifie donc une meilleure protection contre les infections [Lire la suite]


Ramadan et le sport de haut niveau

Comment concilier sport de haut niveau et Ramadan ?

Lorsque que nous nous retrouvons en état de jeûne durant le Ramadan, peut-on pratiquer un sport?  Trois vidéos qui expliquent des situations diverses. Celles des sportifs de haut niveau, qui doivent s’adapter pour éviter les carences et la fatigue.

Pour ceux qui observent le Ramadan, la tombée de la nuit rime souvent avec excès nocifs pour la santé. Afin d’y remédier, une coach sportive musulmane distille ses conseils diététiques et sportifs sur son blog, suivi par quelque 20.000 inconditionnels.

Enfin, une dernière vidéo délivre de précieux conseils durant ce mois de Ramadan pour s’adonner à une pratique sportive, sans mettre sa santé en danger [Voir les vidéos]


Grossesse et jeûne du mois de Ramadan

Peut-on jeûner durant le mois de Ramadan quand on est enceinte? Une question particulièrement importante qui concerne des millions de musulmanes. Nous vous proposons deux vidéos très intéressantes qui répondent à cette question avec sérieux et rigueur. Des réponses qui privilégient avant tout la santé des femmes qui ont décidé de jeûner.

En partenariat avec A2S Avenir Santé Solidarité, l’émission “Les conseils des Docs” reçoit la sage-femme Samra Abaïdia Seddik, qui répond à cette question.

Grossesse et Ramadan

Grossesse et RamadanPeut-on jeûner quand on est enceinte? En partenariat avec A2S Avenir Santé Solidarité, l'émission "Les conseils des Docs" recoit la sage-femme, Samra Abaïdia Seddik qui répond à cette question.

Publiée par Oumma.com sur samedi 17 juin 2017


Peut-on observer le Ramadan quand on est enceinte?

Peut-on observer le Ramadan quand on est enceinte?

Peut-on observer le Ramadan quand on est enceinte? Peut-on observer le Ramadan quand on est enceinte? Réponse dans la chronique bien-être sur OummaTV avec le naturopathe Stéphane Tétart, co-auteur avec Vanessa Lopez du livre: «Secrets de Naturopathes» paru aux éditions Leduc

Publiée par Oumma.com sur mercredi 14 juin 2017


Le jeûne a-t-il un impact sur l’allaitement?

En partenariat avec A2S Avenir Santé Solidaritél’émission “Les conseils des Docs” reçoit la sage-femme Samra Abaïdia Seddik, qui répond à cette question.

Le jeûne a-t-il un impact sur l’allaitement?

Le jeûne a-t-il un impact sur l’allaitement? Le jeûne a-t-il un impact sur l’allaitement? En partenariat avec A2S Avenir Santé Solidarité, l'émission "Les conseils des Docs" reçoit la sage-femme, Samra Abaïdia Seddik qui répond à cette question. https://www.facebook.com/A2S-Avenir-Sant%C3%A9-Solidarit%C3%A9-862159497173824/

Publiée par Oumma.com sur mercredi 21 juin 2017


Comment font les musulmans pour faire le Ramadan en période de canicule ?

Un épisode caniculaire touche la France cette semaine et coïncide avec la période du mois de  Ramadan. Il est difficile pour les musulmans de tenir sous cette chaleur accablante sans boire, ni manger de la journée. La plupart prennent des précautions, tandis que pour d’autres, des exceptions sont prévues. Cette vague de chaleur devrait s’atténuer la semaine prochaine. Le Ramadan, quant à lui, se poursuit jusqu’à mi-juillet.


Le jeûne, une méthode naturelle de santé et longévité.

Le chirurgien et anthropologue Jean-Pierre Willem est l’invité de l’Esprit d’actu, à l’occasion de la parution de son dernier ouvrage « Le jeûne, une méthode naturelle de santé et longévité » paru aux éditions Guy Trédaniel. Auteur de plusieurs best-sellers, spécialiste des médecines traditionnelles, le Dr Jean-Pierre Willem a été le fondateur et président de l’association Les Médecins Aux Pieds Nus. Il a également reçu la médaille de la Croix-Rouge et Prix de la charité, médaille de la ville de Paris (Vermeil).


Comment aider notre cerveau à mieux fonctionner lorsque nous jeûnons ?

Peut-on physiologiquement jeûner et passer des examens ? La chronique bien-être sur Oumma, animée par le naturopathe Stéphane Tétart, co-auteur avec Vanessa Lopez du livre : «Secrets de Naturopathes» paru aux éditions Leduc, explique comment fonctionne le cerveau lorsque nous jeûnons.

Comment fonctionne le cerveau lorsque nous jeunons ?

"Comment fonctionne le cerveau lorsque nous jeûnons ?" Peut-on jeûner et passer des examens?La chronique bien-être sur OummaTV du naturopathe Stéphane Tétart, co-auteur avec Vanessa Lopez du livre : «Secrets de Naturopathes» paru aux éditions Leduc.Bon visionnage !

Publiée par Oumma.com sur jeudi 8 juin 2017


Comment faire si on mange ou on boit par inadvertance pendant le mois de Ramadan ?

 


Peut-on se parfumer pendant le mois de Ramadan ?


Peut-on se brosser les dents durant le jeûne du mois de Ramadan ?


Comment faire si on ne peut pas prier sur son lieu de travail ?


Peut-on se baigner lorsqu’on jeûne durant le mois de Ramadan ?


Peut-on suivre un traitement médicamenteux lorsque l’on jeûne ?


Ramadan et les enfants

A quel âge peut-on faire le Ramadan?

L’apprentissage des piliers de la religion se fait de manière très douce sans brutalité. Le fœtus protégé dans le nid maternel sera déjà balancé par les mouvements de sa mère lors de ses prières. Nouveau-né, il observera certains moments de silence pendant lesquels ses parents se recueilleront ou liront le Coran. Lorsqu’il marchera à quatre, la curiosité l’amènera à interroger ses parents, en les touchant, en les pinçant parfois ou en s’asseyant sur leurs genoux pendant ce moment magique. Certains de leurs gestes seront mimés à leur grande joie.

Quand il aura des bras un peu plus solide, il se découvrira des talents de grimpeurs sur le dos de sa mère, de son père ou des invités qui seront amenés à faire la prière en sa présence.

Ce sera la manière de nos petits chéris de découvrir et d’essayer de comprendre ce que nous faisons lors de l’accomplissement du pilier central de la religion musulmane : la prière. Pour le jeûne du mois de Ramadan, nos enfants écoutent et voient nos réactions. Des parents souriants lors du mois de jeûne interpelleront les enfants qui aimeront comprendre. Chaque père et chaque mère sera questionnée sur ce mois. Certains diront qu’il y a la fatigue et parfois l’énervement du à l’arrêt brutal du café ou de la cigarette. Mais, le jihad est là : supporter en souriant et invoquez le Clément pour nous aider [Lire l’article]


Ramadan et examens scolaires

Peut-on interrompre le jeûne du mois de Ramadan pour passer des examens ?

Fatwa autorisant les élèves candidats aux différents examens de rompre le jeûne en été, pour le rattraper ultérieurement

Le jeûne du Ramadan a lieu, cette année, comme les prochaines années, dans une période où un nombre important d’élèves et d’étudiants passent des examens importants et déterminants pour leur avenir, coïncidant de surcroît avec l’été où le temps de jeûne est de 18h dans certaines régions, voire plus plus dans d’autres.

Le jeûne est un acte d’adoration physique, parmi les plus importants de notre religion, c’est même un de ses piliers ; Dieu l’a prescrit à toutes les personnes saines, d’esprit et de corps, capables de jeûner. Raison pour laquelle Il précise : « Et ceux qui peuvent l’accomplir avec difficultés doivent s’acquitter d’une compensation, en nourrissant un nécessiteux » (chapitre La vache, verset 184). Les hommes de science ont illustré le cas de celui/celle qui peut l’accomplir avec difficulté, par une personne âgée, à qui il est donné l’autorisation de ne pas jeûner. Comme Dieu a autorisé les personnes ayant des motifs précis, comme la maladie, le voyage, de ne pas jeûner, afin de leur éviter toute lourdeur, en disant : « Quiconque parmi vous est malade ou en voyage peut rattraper pendant d’autres jours. Dieu vous veut la facilité, et ne vous veut point la difficulté » (chapitre La vache, verset 185). [Lire l’article]

Un commentaire

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trèbes : chrétiens et musulmans unis face à l’innommable, au cours d’une messe en hommage aux victimes

Ruqsana Begum, la première championne du monde musulmane de Kick-boxing