in ,

Emirats arabes unis : un livre inédit sur la santé mentale donne la parole aux patients

Dépression, anxiété, souffrance au travail, difficulté à conjuguer vie privée et professionnelle, troubles du comportement et autres somatisations liés au stress… Comment mettre des mots sur des maux indicibles, sur des maladies de l’âme qui demeurent honteuses, même au XXIème siècle, sur des troubles mentaux qui restent mal connus du grand public et effraient toujours autant, alors même qu’ils sont en forte progression partout dans le monde ?

Comment évoquer le sujet tabou de la santé mentale dans les Emirats arabes unis, là où, en dépit de l’énergie déployée par des activistes pour le démystifier, les patients sont encore trop souvent stigmatisés et les non-dits continuent d’étouffer toute discussion intelligente, débarrassée des jugements préconçus et autres procès en sorcellerie ?

Face à ce sombre tableau et afin de l’éclairer à la lumière de la connaissance, le Lighthouse Center for Well-Being de Dubaï s’est associé à l’agence de communication McCann Health pour éditer un livre inédit, rassemblant un florilège de citations de malades, marquantes et déchirantes, qui font prendre conscience du profond mal-être qui les ronge.

Publicité

Le titre de ce recueil de pensées, dont chaque verbatim s’accompagne d’une illustration à la forte puissance évocatrice (plus de 20 artistes émiratis ont apporté leur touche créative), était tout trouvé : « Les non-dits », ou quand ce qui n’est pas exprimé est couché sur le papier pour mieux faire sens, en espérant provoquer un déclic salutaire dans l’opinion.

A Dubaï, dans l’émirat du tourisme de luxe et de la démesure urbanistique, l’anxiété et la dépression sévère frappent plus de 4% de la population, la dépression légère plus de 15%, tandis que le stress au travail n’épargne personne : 60% des employés ou des cadres en sont atteints, l’écrasante majorité d’entre eux assurant que leur activité professionnelle en est la cause principale.

Au fil des pages, « Les non-dits » lèvent le voile sur les sentiments douloureux qui tourmentent les malades (solitude, mésestime de soi, doutes, incommunicabilité…) et invitent à ne pas ignorer, minorer ou diaboliser ces maux qui pour être invisibles n’en sont pas moins terriblement invalidants. Le livre sera distribué aux entreprises des Emirats arabes unis et une version PDF mise en ligne.

Voici quelques citations illustrées de malades extraites du recueil, avec ce texte d’introduction en guise de préface :

Publicité

« Toutes les citations que vous lirez dans ce livre sont les vrais mots de personnes qui ont combattu les défis quotidiens de la vie. Et en ayant un dialogue ouvert et honnête avec ceux qui ont voulu écouter et aider, les choses se sont améliorées. Alors, si vous éprouvez les mêmes sensations ou sentiments que ceux qui sont mis en exergue dans ce livre, et si vous souhaitez en parler, rappelez-vous que vous n’êtes pas seul. »

“Je suis entouré de gens tout le temps, et pourtant je me sens si seul.”

“Je ne veux pas que quiconque pense que je suis faible, alors je continue à donner une autre  image de moi.”

Publicité

“Je me sens vide tout le temps.”

“Ma plus grande crainte est que les gens finissent par me voir comme je me vois moi-même.”

 

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Assa Traoré et Priscilla Ludosky: alliance quartiers populaires et Gilets Jaunes

Selon le Canard Enchaîné, Jean-Pierre Pernaut aurait refusé de diffuser un micro-trottoir montrant une femme voilée: “Il n’y aura pas de femmes voilées dans mon journal !”