in

M. Bajrafil: “Il ne faut pas idéaliser les salafs (les pieux prédécesseurs de l’époque du Prophète Muhammad)”

Mohamed Bajrafil: "Il ne faut pas idéaliser les salafs (les pieux prédécesseurs de l'époque du Prophète Muhammad) "

Mohamed Bajrafil: "Il ne faut pas idéaliser les salafs (les pieux prédécesseurs de l'époque du Prophète Muhammad) " L'Esprit d'actu reçoit Mohamed Bajrafil, théologien, linguiste et auteur du livre "Réveillons-nous! Lettre à un jeune français musulman" paru aux éditions Plein jour. Dans cet ouvrage, il dénonce la bigoterie de certains musulmans qui caricaturent l'islam, en le réduisant à une simple apparence extérieure et à un catalogue de prescriptions et d'interdictions. Il reproche également à ses coreligionnaires d'idéaliser les salafs (les pieux anciens de l'époque du Prophète Muhammad), présentés comme des surhommes, et propose de réformer la jurisprudence musulmane dont il estime qu'il faut cesser de lui accorder une toute puissance.

Publié par Oumma.com sur vendredi 16 février 2018

 

L’Esprit d’actu reçoit Mohamed Bajrafil, théologien, linguiste et auteur du livre “Réveillons-nous! Lettre à un jeune français musulman” paru aux éditions Plein jour. Dans cet ouvrage, il dénonce la bigoterie de certains musulmans qui caricaturent l’islam, en le réduisant à une simple apparence extérieure et à un catalogue de prescriptions et d’interdictions. Il reproche également à ses coreligionnaires d’idéaliser les salafs (les pieux anciens de l’époque du Prophète Muhammad), présentés comme des surhommes, et propose de réformer la jurisprudence musulmane dont il estime qu’il faut cesser de lui accorder une toute-puissance.

16 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Bajrafil est un égaré et égagera qui veuille le suivre. Les salafs sont des personnes issues de la meilleure communauté du Prophète Muhammad sws, ainsi Allah dit dans le Coran :
    « Vous êtes la meilleure communauté, qu’on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah (…) » Verser 110 Sourate Al Imran.

    Dire qu’il faut arreter d’idéaliser les salafs revient à contredire ce verset sus-mentionné ! On se doit d’ordonner le convenable et d’interdire le blâmable comme Allah nous le dit dans Son Noble Livre. Ainsi, dire que telle chose est halal et telle chose est haram est en totale concordance avec ce verset. Allah guide qui Il veut et égare qui Il veut sans rendre de compte à personne. Toi doué(e) d’intélligence, ne te fais pas berner par ces pervers qui sème la division et la corruption sur Terre.

  2. Starfullah qu’Allah le guide, les pieux prédécesseurs dont Abou Bakr (aprés le prophéte salayhi salam) était le meilleur des hommes due a son comportement et se paroles exemplaires,et était l’homme le plus proche du prophéte salayhi salam! Et ont contribué grandement a la propagation de l’Islam dans le monde entier,pourquoi ne devriont pas les idéaliser?? Ce sont les meilleurs exemples pour notre communauté !

  3. Je ne pense pas qu’une actualisation, ou un assouplissement du fiqh soit une bonne chose, si l’on considére l’islam comme intemporelle. il faudrait plutot comprendre et apprendre comment s’ajuster dans la civilisation contemporaine, et surtout apporter des réponses logique en concordance avec le message divin, car les régles ne sont pas dénuées de sens si on comprend le “pourquoi” reste à définir le “comment”. Bien entendu le caractère exterieur et visible n’est une finalité (dans la pratique religieuse) qu’à travers l’accomplissement d’un cheminement spirituel, qui tend vers le perfectionnement de la compréhension du message divin. La vérité c’est que le musulman devrait etre exemplaire et reconnaissable pour ses qualités en humanité et dans sa relation de respect avec son environnement (la nature), sans pour autant etre parfait car personne ne l’est .

  4. Pour le néophyte que je suis,j’ouvre le coran je commence à le lire .Selon moi le coran est née en 2018 .
    Question dois je me demander comment des gens du 7 ou 12 siécles l’ont compris,pour que je me mette dans leur psychologie ou dois je me dire que le coran transcende le temps et l’espace ?Je crois que le coran par une méditation profonde doit transcender le temps et l’espace sans pour autant rejeter le travail intellectuel des prédécesseurs .

    • C’est pourtant facile pour ne pas se tromper.
      La religion n’a pas changé, c’est la morale qui a changé.

      Ce n’est pas la religion qui fait que les gens vivent ensembles.
      Du temps des compagnons du prophète et même après , les communautés religieuses n’avaient pas le même concept de dieu, mais ils avaient la même morale.

      La morale est la mémoire des hommes. Tant que votre morale évolue tout le temps, vous n’arrivrez jamais à faire la part des choses.

      • je croie que j’ai donné une réponse, une part de la vérité , l’autre part à vous de la donner.

        L’ancestral Coran vous dites, peut être c’est le libre culte, je ne sais pas.

  5. Un point d’ordre,
    Tous les pays du monde sans exception, adoptent l’unicité de la loi et de ses peuples.
    Par le passé ,Il y avait une autre façon de voir les choses.

    Du temps des compagnons des prophète et même après ,il n y a que l’unicité divine. les juifs et les chrétiens avaient leur propre tribunaux et lois.
    Il y a avait un pacte de paix entre les communautés.
    L’état n’a jamais intervenu dans les affaires de l’église , ni dans son discours aussi extrémiste qu’il soit, le clergé restait libre et sa nomination était une affaire interne de l’église. L’Islam n’a jamais cherché a islamiser la chrétienté.
    Les guerres avaient pour cause la trahison du pacte de paix.

    De nos jour , on veut appliquer par la force la loi 1905 à l’Islam.
    J’ai l’impression que tous les partis sont devenus gauchistes.
    Du temps des rois, à droite du roi les conservateurs, et à gauches les partisans du désordre.

  6. Le fiqh des écoles n’est pas figé contrairement à ce que vous avancez, c’est la vision “salafiste” provenant d’Arabie Saoudite qui l’est. Il faut donc revenir aux écoles avec des savants sachant donner des avis sur les situations actuelles. Une fatwa lorsqu’elle est émise comporte plusieurs conditions pour être valable, comprenant le lieu dans lequel elle est émise et le contexte. De ce fait les fatawas provenant de pays musulmans ne peuvent être appliquées et applicables en France. C’est la dessus que sheikh Bajrafil met le doigt mais en aucun cas sur un quelconque”assouplissement” des lois juridiques….

  7. Les pieux compagnons salads de l’epoque Du prophète saws ne sont pas comme de notre époque ceux de l’epoque Du prophète saw leur seul maître était le prophète Mohamed saw et ceux qui sont de notre époque sont comme des troupeaux dirigés par des soi-disant maitre

      • Mahrache, tu intervient en commentant ton premier commentaire pour faire tes excuses sur la faute de frappe que tu a fait puis tu refait la meme erreur une deuxième fois dans ce deuxième commentaire, à se demander si tu fait pas exprès…

  8. le coran est une miséricorde pour l’humanité. C’est un guide pour nous aider à avancer mieux, à aimer mieux toutes les créatures et à nous aimer mieux. Ce n’est pas une marche à suivre pour machine à laver ou un manuel d’instruction pour flicage. Les salafs se sont souvent combattus car ils reflétaient tous les divisions de la société dans laquelle ils vivaient, et ces contradictions doivent être analysées exactement comme celles que nous analysons dans la société actuelle, comme des contradictions politiques et sociales reflétant des intérêts et des personnalités contradictoires. La mosaïque humaine devient belle quand on perçoit ses tensions récurrentes. En dernière instance, c’est l’amour et la miséricorde qui prévaudra, pas la répression et la condamnation.

  9. Intervention très instructive. M. Bajrafil met le doigt sur quelque chose. Il a le mérite de faire partie de ceux qui interrogent et s’interroge. L’islam est aujourd’hui confronté à un défi majeur : proposer une réforme et un assouplisement du fiqh figé des « écoles » ou bien continuer dans le rigorisme et le rigide des obligations et interdictions au risque de produire davantages de schizophrènes.

    Il a parfaitement raison lorsqu’il ouvre une piste de désacralisation des salafs. Les histoires à l’eau de rose entre les compagnons doit être réexaminer pour redonner une dimension historique et véridique des événements de l’époque.

    En tout cas il faut saluer la démarche de M.Bajrafil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Nuit de la liberté pour Salah Hamouri, vendredi 16 février, à Ivry-sur-Seine

« Mo Salah-la-la-la », l’hymne des fans de Liverpool qui échauffe les oreilles des islamophobes !