in

« Mo Salah-la-la-la », l’hymne des fans de Liverpool qui échauffe les oreilles des islamophobes !

Les supporters de Liverpool sont heureux et le font savoir en chœur et à tue-tête, dans un hymne improvisé à la gloire de leur champion, à qui ils vouent une admiration sans bornes et une reconnaissance éternelle : Mohamed Salah, le virtuose égyptien du ballon rond.

Auteur d’un nombre impressionnant de buts,  la superstar du prestigieux club de football britannique s’est encore une fois brillamment illustrée mercredi, conduisant son équipe à la victoire face au FC Porto, devant des tribunes qui exultaient de joie.

Face à la sévère déculottée des Reds (5-0), infligée en grande partie par un Mohamed Salah dans une forme olympique, les supporters de Liverpool en liesse ont entonné une chanson dédiée à celui qu’ils surnomment « le roi égyptien », dont les paroles échauffent les oreilles des islamophobes du royaume et c’est un doux euphémisme…

Devenu viral en un éclair, voici leur hymne à la joie, chantant les louanges de « Mo Salah-la-la-la » (on croirait presque entendre Macha Allah ), qui a fait dire à un internaute avec jubilation  : « La nouvelle chanson de Mo Salah. Je suis mort. Les fans de Liverpool viennent de tuer tous les islamophobes ! ».

Spéciale dédicace aux grands pourfendeurs de l’islam, qu’ils soient des propagandistes de la haine bon teint ou pas…

S’il est assez bon pour toi, il est assez bon pour moi.
S’il en marque quelques autres, alors je serai musulman aussi.
S’il est assez bon pour vous, il me suffit,
Il est assis dans une mosquée, c’est là où je veux être
.”

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Le fanatisme footballistique est aussi dangereux que la fanatisme religieux.J’attends le jour ce footballeur râtera un penalty ,les réactions de ses fans !

    • c’est peut etre vrai mais y’a que des faux supporters qui penseraient ainsi car chaque footballeur meme les plus grands ratent des penaltys et passent par de mauvaises périodes, pour linstant on profite de voir jouer ce jeune talent dans sa plus grande forme, et ne pensons pas négativement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

M. Bajrafil: “Il ne faut pas idéaliser les salafs (les pieux prédécesseurs de l’époque du Prophète Muhammad)”

Tahera Rahman, la première journaliste américaine voilée recrutée à temps plein par une chaîne de télévision