in

La notion de vérité en islam

La notion de vérité en islam

Dans cette seconde chronique sur Oumma, Mohamed Bajrafil aborde la notion de vérité en islam. Théologien, linguiste Mohamed Bajrafil est l' auteur du livre “Réveillons-nous ! Lettre à un jeune musulman”

Publiée par Oumma.com sur Mercredi 30 mai 2018

Publicité
Publicité
Publicité

Dans cette  chronique sur Oumma, Mohamed Bajrafil aborde  la notion de vérité en islam . Théologien, linguiste Mohamed Bajrafil est l’ auteur du livre “Réveillons-nous ! Lettre à un jeune musulman”

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Il y a deux vérités,
    La vérité universelle : Allah est le créateur, il a créé le bien et la mal.
    La vérité révélatrice : Allah ordonne à l’homme de faire le bien et de combattre le mal. C’est la seule vérité pratique.

  2. Chaque fois que nous mentons, nous nous ajoutons une chaîne aux pieds.
    Les chaînes c’est bruyant, c’est pourquoi il y a tant de cacophonie dans ce monde.
    L’idolâtrie est bien sûr un mensonge. Dans la Bible aussi Jésus dit à quelqu’un : « Pourquoi m’appelles-tu bon maître ? Seul Dieu est bon ». Les religieux, quelle que soit leur religion, trahissent souvent l’enseignement de leurs prophètes. Nul vrai prophète ne veut être idolâtré, tout vrai prophète, ou tout simplement tout vrai religieux ou tout vrai fidèle a l’idolâtrie en horreur. (Cela dit, il faut aussi se rappeler que Dieu a de très nombreux noms, correspondant à ses multiples manifestations et qualités, et que l’honorer sous ses différents noms n’est pas forcément de l’idolâtrie, du moment qu’on reste conscient de son unicité).
    Le pire des mensonges c’est en effet celui que rappelle Mohamed Barjafil : celui qui fait mentir la langue elle-même en lui faisant dire une vérité alors qu’on fait le contraire de ce qu’on dit. Les politiciens le pratiquent énormément, et même systématiquement depuis trois ans en France.

  3. Quoi de plus normal de croire pour un musulman, chretien ou Juif que sa religion est meilleur,D.ieu a decide comme ca,meme si le Talmud est au dessus de tout ca les gens comme Abou Tahar se permet de critiquer un livre ecrit par des hommes et sans pretention qui nous explique les choses de la vie, rapellons que ce con de Tahar que la religion juive ne pousse personne a se convertir et ne fait pas la promotion de sa relegion car toutes les religions existantes ne se sont pas genees de copier des pans entiers.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le mois du Ramadan : « Le printemps de la Foi »

Sur Arte, la fiction Ramdam, une comédie qui aborde avec autodérision les relations entre France et islam