in

3 livres essentiels à lire durant le Ramadan: Le Coran, la Sîra et 50 Hadîths

Alors que la parenthèse hautement spirituelle du Ramadan s’ouvre à nouveau, propice à la purification du corps et de l’esprit, nous ne saurions trop vous recommander de profiter de ce mois d’intense recueillement pour vous plonger dans la lecture, enrichissante à bien des égards, du premier triptyque consacré aux trois textes sacrés de l’islam par une grande maison d’édition française : Le Coran, La Sîra – Biographie du Prophète Muhammad – et un choix de 50 Hadîths du Prophète Muhammad pour méditer, aux Editions J’ai Lu.

Le Coran

La traduction du Coran que nous publions ici est celle d’Albert Kasimirski (1808-1887), revue et annotée par ses soins, telle qu’elle a été publiée en 1865, explique Jérôme Oliveira, l’éditeur.

Lire également sur Oumma l’entretien avec Jérôme Oliveira, directeur de collection de livres Bien-Être aux éditions J’ai Lu (Flammarion)

Pourquoi ce choix ? Pour trois raisons :

Tout d’abord, parce que Kasimirski a traduit le Coran à partir du texte arabe directement, même s’il reconnaît s’être appuyé sur certaines traductions antérieures qu’il jugeait fiables. Kasimirski se trouvait d’autant plus qualifié pour entreprendre un tel travail, qu’il était un philologue arabisant hors pair, comme en atteste son Dictionnaire arabe-français, qui demeure aujourd’hui une référence incontournable.

Ensuite, parce qu’ayant réalisé une première traduction, publiée en 1840, Kasimirski ne s’en est pas satisfait. Il a tenu à en corriger les fautes et à en améliorer la qualité. Aussi peut-on s’étonner que toutes les éditions de la traduction du Coran de Kasimirski parues au XXème siècle aient repris la première version de 1840 plutôt que celle qu’on lira dans ce volume.

Enfin parce que cette traduction du Coran par Kasimirski reste une des plus aisées à lire, tout en ayant le mérite de rendre accessible au lecteur la complexité et la richesse du texte original, tant pour son contenu que pour sa langue.

La Sîra – Biographie du Prophète Muhammad

Il s’agit ici du récit de la vie du Prophète de l’islam par Ibn Hichâm écrite au IXe siècle. Elle fait autorité parce qu’elle est la plus ancienne qui nous soit parvenue à ce jour.

Publicité
Publicité
Publicité

Une version abrégée en est publiée dans ce volume, traduite par Wahib Atallah, docteur-ès-Lettres et professeur honoraire à l’université de Nancy, arabisant, helléniste et historien. À ce titre, il s’est intéressé aux divinités orientales de la Grèce, au panthéon préislamique de l’Arabie et à l’environnement de l’islam naissant. En philologue, il a recherché les termes d’origine étrangère dans le Coran et dans la poésie arabe archaïque et a publié, entre autres ouvrages, un dictionnaire étymologique de l’arabe classique.

50 Hadîths du Prophète Muhammad pour méditer

Les hadîths sont des récits de longueur variable qui rapportent des propos ou des faits attribués au Prophète Muhammad. Collectés et mis par écrit dans différents ouvrages pour la plupart composés au IXe siècle, ils sont considérés par les musulmans comme une source sacrée après le Coran.

La sélection présentée ici est extraite du plus célèbre recueil de hadîths, le Sahîh (littéralement « L’Authentique ») de Boukhârî, traduit de l’arabe par Octave Houdas et William Marçais. Elle se veut une invitation à méditer.

Le Coran, La Sîra – Biographie du Prophète Muhammad et un choix de 50 Hadîths du Prophète Muhammad pour méditer, aux Editions J’ai Lu

 

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

La série, l’imam et le profane (2)

Le Ramadan Outre-Manche : les footballeurs musulmans pourront rompre leur jeûne sur le terrain