in

Qu’est-ce que “Croire en Dieu”?

Qu'est-ce que "Croire en Dieu"?

Qu'est-ce que "Croire en Dieu"?Dans cette première chronique sur Oumma, Mohamed Bajrafil définit la notion de foi en islam. Théologien, linguiste Mohamed Bajrafil est l' auteur du livre “Réveillons-nous ! Lettre à un jeune musulman”

Publiée par Oumma.com sur mardi 22 mai 2018

Dans cette première chronique sur Oumma, Mohamed Bajrafil définit la notion de foi en islam. Théologien, linguiste Mohamed Bajrafil est l’ auteur du livre “Réveillons-nous ! Lettre à un jeune musulman

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Croire veut dire : l’homme sous la religion d’Allah.

    Personne au monde ne peut nier l’existence de cette force suprême, même s’il dit le contraire.
    Le problème n ‘est pas dieu unique créateur, mais plutôt le dernier jugement qui dérange la pensée humaine,

    Certains adorent la passion, d’autre l’argent , d’autres adoptent une familiarité avec Allah et association divine, d’autres élus et ce qui reste esclave, un dieu sous la religion des hommes.

    Dieu sous la religion des hommes.

  2. + Jean Bernard : Mercy . & Ramadan Mabrouk aux frères et soeurs de Oumma. Le Véda est Un , le Brahman est très au-delà de tout , ce Nom en Sanscrit est neutre au-delà de toute détermination de genre , le Ma-atma* Gandhi , assasiné par un nationaliste “hindou” , sans doute pas très “indien” quelque jours après l’indépendance de l’Inde . Enfin , si , j’en “crois” ce que m’explique “la soeur” avec qui Le Seigneur nous permis de vivre l’un pour l’autre , à la lecture , du Maharshi {+ 1950 } , que Dieu me pardonne et que Sa Bénédiction soit Mohamed Bajrafil , sa Miséricorde sur les lecteurs & lectrice & pourquoi pas mr Leroy ? (des … ?) .

  3. Beaucoup trop de généralités dans cette séquence, on dirait que l’intervenant a peur d’aborder les questions qui ont trait à l’islam. Puis comparer les pratiques confessionnelles du monothéisme et celles des polythéistes est très surprenant pour le moins, surtout venant d’un “imam” qui sait que l’idolâtrie est le péché suprême. Ainsi donc celui/celle qui croit aux révélations divines est-il/elle placé/e au même niveau que celui qui adore une vache ou le soleil? Tant qu’on y est, pourquoi pas la “foi” des athées alors qui croient que la science est la fin de tout?

    La vraie définition de la foi, islamique en particulier, est qu’elle est fondée sur un système de croyance où la raison structure ce système. Sans réfléchir face à l’invitation divine, on tombe dans l’arrogance morale, pire encore, dans le fanatisme. Ainsi, par exemple, jeûner pendant le mois béni de ramadan ne consiste-t-il pas à se priver bêtement de nourriture et de boisson, mais à comprendre le pouvoir de la volonté sur les besoins vitaux, ce qui justement démontre le pouvoir de la foi. Ce n’est que des siècles plus tard que la science a démontré, à l’opposé de toute intuition, qu’une telle privation est bonne et générative pour l’organisme. Notre corps appartient à Dieu, et par un acte de foi nous le fortifions.

  4. croire en dieu c’est savoir qu’il existe, que c’est lui qui a créé tous ceux qui se trouvent dans le monde.
    c’est avoir pitié des uns et des autres.
    c’est en respectant les prescriptions de dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

D. de Villepin sur Gaza: “Quand vous tirez sur des enfants, des femmes, ça s’appelle un massacre” 

La gratitude d’une hôtesse de l’air, victime du racisme anti-Noirs, envers ses collègues tunisiens et les passagers de l’avion