in

Film anti-islam : le producteur copte chrétien placé derrière les barreaux

Qui s’est glissé dans la peau de Sam Bacile, l’insaisissable réalisateur du brûlot anti-islam, obscur pyromane de la pellicule, qui a réussi le tour de force de faire d’un piètre peplum un tsunami filmique planétaire ?

Les jours passent, et le casting de choc du film « Innocence of muslims » fond comme neige au soleil, semblant confirmer la thèse policière du seul et même artisan maléfique. Le mystérieux fantôme israélo-américain, Sam Bacile, promoteur immobilier de son état, et le producteur bien réel Nakoula Basseley Nakoula, copte chrétien d’origine égyptienne, au lourd casier judiciaire, seraient le même homme, selon les dernières évolutions de l’affaire.

Interpellé jeudi, à Los Angeles, non pas pour son œuvre répréhensible, mais pour avoir violé son régime de probation après des ennuis avec la justice en 2011 pour fraude bancaire, le quinquagénaire Nakoula Basseley Nakoula continue pourtant de se défendre d’être Sam Bacile et d’avoir intentionnellement leurré les comédiens, embarqués à bord d’une vaste entreprise de mystification. Cindy Lee Garcia, première actrice du film à s'être fait connaître après l'explosion des violences le 11 septembre dernier, a porté plainte contre ce dernier pour "invasion de la vie privée, fraude, calomnie et volonté de nuire". C’est en postproduction que le scénario a été détourné et les dialogues originels grossièrement doublés pour en faire un réquisitoire contre l’islam.

Pour l’heure, le californien aux multiples visages est maintenu en détention, car la justice a estimé qu'il risquerait fort de déguerpir sans demander son reste s'il était relaxé, ses nombreuses escroqueries, impliquant de fausses identités, ne plaidant pas pour lui. Reste à savoir maintenant, si Nakoula Basseley Nakoula fera tomber le masque de Sam Bacile derrière les barreaux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La manifestation des ultras des Jeunesses Nationalistes sera-t-elle autorisée samedi à Paris ?

Vers une nouvelle chasse aux sorcières ?