in

La manifestation des ultras des Jeunesses Nationalistes sera-t-elle autorisée samedi à Paris ?

Avis à la population ! Les Jeunesses Nationalistes menacent de débouler, samedi 29 septembre, dans la capitale, pour scander leur nationalisme fascisant à tue-tête et battre le pavé parisien, leurs bannières dégoulinant de haine à la main !

Cette manifestation-là, dont le cri de ralliement entêtant sonne l’hallali contre l’islam : «Islam hors d’Europe !», n’aura qu’un seul mot d’ordre claquant dans l’air vicié du temps comme une déclaration de guerre : «Rester maître chez nous». 

La France et le Vieux Continent se trompent d’épouvantail et de scénario catastrophe, et plutôt que de faire de l’islam le repoussoir universel qui forge l’identité européenne, il serait grand temps d’ouvrir les yeux sur le spectacle, frissons garantis, de la résurgence du populisme en pleine cure de jouvence, plus que jamais avide d’en découdre et de ne pas faire de quartier.

Toute la question est de savoir si cette démonstration de force fomentée par des durs de durs, semeurs de troubles et amateurs de ratonnades, subira le même sort que les manifestations pacifiques organisées contre le film anti-islam et les caricatures de Charlie Hebdo, à savoir l’interdiction pure et simple… Dans le cas contraire, si la préfecture de police consentait à ce défilé ultra provocateur, qui serait en outre le baptême du feu pour le mouvement des Jeunesses Nationalistes créé en 2011, le signal envoyé à la population française, et notamment aux citoyens musulmans, serait le pire rebondissement d’un synopsis de tous les dangers.

Si la République n’a pas hésité à priver les musulmans du droit de réunion fondamental, garanti par la déclaration universelle des droits de l’Homme, comment pourrait-elle décemment autoriser ce groupuscule extrémiste, à la droite du FN, qui aspire à développer sa base lyonnaise sur le terreau de l’islamophobie, à vomir son chauvinisme et son racisme au vu et au su de tous, dans les rues de Paris ?

Alors qu’il est de bon ton de banaliser les analogies ignominieuses entre islam et nazisme, sans que cela n'émeuve le moins du monde la bien-pensance nationale, le défilé des Jeunesses Nationalistes, s’il devait avoir lieu, exhumerait pour de bon les heures funestes où Paris était sous le joug des chemises brunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Manuel Valls inaugure la mosquée de Strasbourg en alternant compliments et avertissements

Film anti-islam : le producteur copte chrétien placé derrière les barreaux