in

Paris : le fiasco de la manifestation « Stop à l’islamisme »

L’étendard tricolore brandi chauvinement et des pancartes à l’effigie de Mohamed Merah, des frères Kouachi et de Amedy Coulibaly hissées frénétiquement, des militants d’extrême droite ont tenté dimanche de faire trembler le pavé parisien… En vain, fort heureusement.

Au bruit de bottes qui claquent, aux cris stridents de « kebabs, mosquées, on en a assez », « islam, hors d’Europe », « une seule solution, c’est la remigration », ou encore « contre la charia, on sera toujours là », mais aussi à grand renfort d’amalgames odieux entre islam et islamisme, ils se sont donnés pitoyablement en spectacle, en mentant de surcroît éhontément sur les visées de leur marche protestataire : elle devait être uniquement et seulement contre « l’islamisme ».

Publicité
Publicité
Publicité

Une semaine après la manifestation contre l’islamophobie qui a rassemblé une foule massive et hétéroclite, sous des bannières fédératrices appelant à se liguer contre la haine et à préférer l’unité à la division, le patriotisme revanchard porté en bandoulière par quelque 300 membres de Génération identitaire – pour la plupart des hommes tout de noir vêtus – a échoué à embraser la Ville Lumière.

Il n’a pas fait recette, pas plus que la croisade anti-islam qu’ils ont livrée en toute décomplexion, au vu et au su de tous, démontrant ainsi leur haut degré de perfidie et de toxicité.

Cette réponse, insidieuse et rageuse, apportée au succès de la grande Marche contre l’islamophobie n’aura réussi à lever qu’une petite armée d’ultras, parmi lesquels les agités du bocal et autres décérébrés du nationalisme figurent toujours en première ligne…

Publicité
Publicité
Publicité

Leurs exhortations à bouter l’islam et les musulmans hors de France ont produit l’exact effet inverse de celui recherché : elles ont semé stupeur et effroi dans les rues de la capitale, au cours d’un dimanche furieusement anti-républicain.

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Conseil régional Franche-Comté : la riposte magistrale du sénateur de Saône-et-Loire contre Julien Odoul

Canada : une jeune étudiante musulmane récompensée pour son travail en faveur du multiculturalisme