in ,

Conditions de reprise des cérémonies religieuses dans les mosquées à partir du samedi 28 novembre 2020

Tout en considérant que la préservation de la vie prime sur toute autre considération, le CFCM a œuvré avec les autres responsables de culte de France pour défendre l’exercice du culte qui fait partie des activités essentielles pour de nombreux de nos concitoyens.

Par ailleurs, les recommandations des autorités médico-scientifiques de notre pays et les décisions récentes des pouvoirs publics indiquent que la situation sanitaire reste précaire, malgré les quelques améliorations constatées. Cela doit nous inviter à l’extrême vigilance.

Le président de la République dans son discours du 24 novembre 2020 a annoncé la possibilité de reprendre les cérémonies religieuses d’une façon progressive et en plusieurs phases.

Publicité
Publicité
Publicité

La première débute le samedi 28 novembre 2020, où les prières collectives dans les mosquées peuvent reprendre avec la participation de trente personnes au maximum. Cette limitation du nombre pourrait être levée à partir du 15 décembre 2020, tout en gardant la distanciation d’un mètre entre les personnes et les autres gestes barrières.

Bien que n’ayant pas tous les éléments pour apprécier la justesse de cette limitation du nombre trop restrictive, le Conseil Français du Culte musulman aurait préféré la règle d’une personne par 4 m2 (voir 6 ou 8 m2) qui tient compte davantage des différentes situations des lieux de culte. C’est cette règle qui a été mise en avant par l’ensemble des cultes de France dans leurs échanges avec les pouvoirs publics.

Dans l’état actuel des choses, le CFCM recommande de différer la reprise de la prière de vendredi jusqu’à nouvel ordre.

Publicité
Publicité
Publicité

S’agissant des cinq prières journalières, le CFCM appelle les mosquées qui ne peuvent pas respecter la jauge des 30 personnes de différer également les prières journalières jusqu’au 15 décembre 2020, date du début de la deuxième phase de dé-confinement.

Dans tous les cas, le CFCM recommande une reprise progressive et strictement encadrée par les règles et mesures de prévention édictées par le CFCM dans son site officiel .

Paris le 25 novembre 2020

Mohammed MOUSSAOUI

Président du CFCM

Publicité
Publicité
Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Washington : les musulmans se mobilisent pour un restaurant halal très prisé, où les sans-abri sont les bienvenus

Algérie: les opposants sous haute surveillance sur les réseaux sociaux