in

Le vrai du faux. La France construit-elle “des milliers de mosquées” alors qu’elle détruit ses églises ?

Selon un utilisateur du réseau social X, anciennement Twitter, la France a édifié 2 600 mosquées alors qu’elle démolit ses églises. Cette affirmation est fausse, notamment parce que, depuis la loi de 1905, la France ne construit plus d’édifices religieux d’aucune sorte.

Dans un tweet qui a été aimé plusieurs milliers de fois, un utilisateur du réseau social X affirme : “La France construit des milliers de mosquées (2 600 environ) et démolit ses églises …” L’internaute commente en fait un extrait d’un reportage diffusé début août sur TF1 sur la destruction de l’église du village de La Baconnière en Mayenne.

 

 

Publicité
Publicité
Publicité

.

Cette affirmation est fausse pour plusieurs raisons. D’abord, depuis 1905 et la loi de séparation des églises et de l’État, “la France”, c’est-à-dire l’État français, ne construit ni église, ni mosquée, ni aucun édifice religieux. Ce sont les communautés elles-mêmes qui construisent et entretiennent leurs lieux de culte.

Une confusion entre mosquées et lieux de culte

De plus, la communauté musulmane n’a pas construit “2 600 mosquées” en France. En réalité, l’auteur du tweet confond les mosquées et les lieux de culte musulmans. Un lieu de culte peut tout à fait être une simple salle de prière, c’est-à-dire une pièce aménagée pour prier, et non un bâtiment entier. Selon un rapport de l’Observatoire de la laïcité publié en 2019, sur les près de 2 600 lieux de culte musulmans qui existent en France, au moins les deux tiers sont des salles de prière. Il y a donc un peu moins de 900 mosquées. Par comparaison, toujours selon le même rapport, la France compte plus de 4 000 temples protestants et près de 39 000 églises qui accueillent encore des fidèles.

Enfin, l’église de La Baconnière qu’on voit dans le reportage de TF1 est un cas extrême. En France, ce sont les collectivités locales qui sont chargées d’entretenir les édifices religieux construits avant 1905. Mais parfois, comme pour l’église de La Baconnière, elles n’en ont pas les moyens et sont obligées de détruire l’édifice, par mesure de sécurité. Selon l’Observatoire du patrimoine religieux, plus de 500 églises menacent ainsi de s’effondrer ou d’être détruites. Le point commun de ces bâtiments, c’est qu’ils ne sont pas classés monuments historiques et ne peuvent donc pas bénéficier de l’aide de l’État pour leur entretien.

France TV

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

La naissance d’un nouvel Etat-Nation, ou l’extraordinaire renaissance du Royaume de Kush

Air Algérie reprend des couleurs face au Maroc