in

Brétigny-sur-Orge. Une voiture enfonce le portail de la mosquée, des dégradations à l’intérieur

Message du Maire Nicolas Méary publié mercredi 2 décembre sur la page Facebook de la  ville de Brétigny Sur Orge.

Ce matin, vers 6h15 la mosquée de Brétigny a fait l’objet de dégradations. Le portail et la porte d’entrée ont été enfoncés à l’aide d’une voiture, des individus se sont introduits à l’intérieur de la mosquée elle-même. De la poudre d’extincteur, sans traces d’incendie, a été retrouvée dans l’entrée et dans la salle de prière des hommes. Je me suis rendu sur place en fin de matinée avec le chef de la police municipale. Heureusement il n’y a pas eu de blessés et il ne semble pas y avoir d’autres dommages.

À ce stade nous ne connaissons pas les raisons de cette intrusion et de ces dégradations, le véhicule qui a enfoncé le portail aurait été retrouvé incendié dans une commune voisine. L’enquête est en cours. J’espère qu’elle retrouvera les coupables et précisera leurs intentions. Il faut pouvoir comprendre pourquoi un tel acte.

Publicité
Publicité
Publicité

Quelles qu’en soient les raisons, ces dégradations sont d’abord une souffrance pour les membres de la communauté musulmane de Brétigny. Je veux avant tout leur faire part de mon amitié, de ma tristesse et de mon soutien dans cette épreuve. La mosquée de Brétigny a été dégradée. Brétigny a été dégradée. Je veux dès maintenant rappeler une idée simple. Les musulmans ont le droit en France de pratiquer leur culte librement.

La liberté de culte est un principe fondamental de notre République française auquel il n’est pas possible de déroger. C’est vrai pour les musulmans, comme pour les chrétiens, comme pour toutes les autres communautés religieuses. Notre laïcité interdit toute intimidation, et attache des circonstances aggravantes à toute agression à l’encontre des lieux de culte. De telles dégradations ne sont pas acceptables. En France, chacun, chaque citoyen, occupe la même place, au même titre, au sein de la République.

Ces dégradations nous rendent d’autant plus tristes, qu’à Brétigny, nous nous efforçons collectivement de faire en sorte que chacun puisse vivre sereinement, dans le respect de l’autre. Je salue le travail qui a été mené par les équipes de la mosquée, et par les responsables des autres communautés depuis des années. La discussion avec les pouvoirs publics a toujours été particulièrement constructive.

Publicité
Publicité
Publicité

Le dialogue interreligieux a été soutenu. Nous nous réjouissions l’année dernière de pouvoir ouvrir en même temps notre église Saint Pierre et la mosquée de la Paix à l’occasion des journées du patrimoine. C’est cet état d’esprit qui doit perdurer. L’enquête est en cours. J’ai eu l’occasion d’échanger ce matin à ce sujet avec la commissaire de police et avec le sous-Préfet de Palaiseau. J’espère que la police élucidera cet acte inacceptable. Nous nous joignons aujourd’hui à la douleur de nos concitoyens musulmans.

Le Maire,

Nicolas Méary

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Deux Palestiniens morts écrasés par un car de colons (vidéo)

Pétition de soutien à Ghaleb Bencheikh dans la plainte intentée contre lui par Hassen Chalghoumi