in ,

Angleterre : un joueur de cricket musulman douché… à la bière, son club accusé «d’insensibilité culturelle»

S’il est passé maître dans l’art d’anticiper la trajectoire de la balle adverse, Feroze Khushi, 21 ans, l’étoile montante du cricket britannique, n’a en revanche pas vu venir la victoire très arrosée de son club de l’Essex…

Pris véritablement par surprise par l’un de ses coéquipiers qui, à l’instar de toute l’équipe, exultait sur le balcon du prestigieux Lord’s Cricket Ground, dimanche, à Londres, explosant littéralement de joie au moment de brandir le premier trophée Bob Willis, le jeune joueur de cricket n’a rien pu faire pour éviter d’être douché… à la bière.

La scène de cette célébration joyeuse, débridée et fortement alcoolisée, ne dérogeant pas à la règle au point de ne pas faire d’exception pour le seul membre musulman du Essex County Cricket Club, n’a pas été du goût de nombre d’amateurs de ce sport so british… Le visage grimaçant de Feroze Khushi, esquissant un sourire forcé, tandis qu’il se courbait pour tenter d’échapper à une pluie un peu trop enivrante, n’est pas passé inaperçu, tant du côté des commentateurs sportifs que de ses coreligionnaires.

Publicité
Publicité
Publicité

Sous le feu des critiques, et alors que la question de « l’inclusion multiculturelle dans le cricket » enflammait la Toile, la direction du club de l’Essex s’est fendue d’un communiqué, dans lequel elle a avoué humblement que les « traditionnelles célébrations de victoires ne répondent pas aux valeurs inclusives », tout en se disant « fière du travail interne effectué depuis plusieurs années pour chercher les talents partout, et se doter d’une équipe multi-diversifiée composée de joueurs d’horizons, de religions et de races différentes ». Mais point d’excuses pour l’incident de dimanche, pas même en filigrane…

Sajid Patel, à gauche sur la photo

A la lecture de cette réponse peu encline au mea-culpa, le sang de Sajid Patel n’a fait qu’un tour. A la fois dépité et furieux, ce membre éminent de la Ligue nationale de Cricket s’est emporté : « Je ne suis vraiment pas satisfait de cela ! Nous discutons de ces questions depuis tant d’années », avant de fustiger « le système ».

Publicité
Publicité
Publicité

« Je blâme tout le système. Je blâme le chef d’équipe et les joueurs seniors qui n’ont pas prévu ce problème. Je pense que la Fédération devrait faire davantage pour éduquer les jeunes joueurs à cet égard. L’équipe d’Angleterre de cricket a réussi à gérer ses célébrations de manière à inclure les joueurs musulmans. Pourquoi pas les autres clubs ? Nous devrions nous inspirer de son exemple !», a-t-il lancé.

Quant à l’infortuné Feroze Khushi, on ignore quel goût lui a laissé la victoire… Une chose est certaine, il n’a pas succombé à ses effluves grisantes.

Commentaires

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Réponse mondiale à l’apartheid israélien : appel à l’AG de l’ONU de la part d’organisations de la société civile de Palestine et du monde entier

Propos racistes de Zemmour sur CNews : une enquête a été ouverte (www.liberation.fr)