in

Un Palestinien de 15 ans intègre l’école de formation de football de Barcelone

Passionné de football depuis sa prime enfance, Mohamed al-Badawi est un jeune palestinien comblé à la perspective de dribbler sur la prestigieuse pelouse de l’école de formation de Barcelone, l’été prochain.

Petit prodige du club de Ramallah, l’adolescent de 15 ans a des étoiles plein les yeux et des rêves plein la tête après avoir eu l’honneur d’être sélectionné par l’Académie de la jeunesse de Barcelone, une institution sportive qui donne sa chance aux talents en herbe du monde entier, lors de tournées de détection internationales.

C’est au cours de leur halte en Jordanie, où ils devaient recruter les 5 joueurs de football les plus prometteurs parmi 400 candidats, que les dépisteurs de l’école de Barcelone n’ont eu d’yeux que pour Mohamed al-Badawi.

Ce dernier qui n’a plus déchaussé les crampons depuis l’âge de cinq ans, fasciné par le jeu et tentant alors d’imiter son père et son frère, se fait une joie de porter haut les couleurs des territoires palestiniens en Europe. “C’est formidable pour un Palestinien de pouvoir tenter cette expérience européenne. J’étais tellement excité à l’idée de représenter la Palestine à Barcelone que ça m’a donné une motivation incroyable”, s’est exclamé Mohamed al-Badawi, impatient d’y être déjà.

“Cette expérience unique, qui concilie sport de haut niveau et études, va lui permettre de développer ses compétences personnelles et de se faire connaître des différents médias et de la sphère du sport en Espagne, ainsi que dans les pays de l’Union européenne”, a déclaré l’entraîneur de football Mohamed Seder à l’agence Reuters.

Mohamed al-Badawi compte de nombreux amis qui sont aussi ses premiers fans, tous lui souhaitant un destin à la Messi. “Je l’encourage à aller en Espagne et à jouer à Barcelone, parce qu’il va rejoindre la même école que le célèbre joueur Lionel Messi, qui est devenu une star. Donc, Mohamed a peut-être des chances de devenir célèbre à son tour”, a lancé enthousiaste l’un d’entre eux.

Le ballon est maintenant dans le camp du jeune palestinien plein d’avenir, et l’on peut compter sur sa détermination pour saisir sa chance et transformer l’essai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeannette Bougrab tire encore sur la corde de la victimisation

Quand le mépris total s’installe au Sénat !