in

Femmes en Palestine : “Survivre aux traumatismes, construire la résilience”

Réalisée en août 2015, à Jérusalem, dans la perspective de la célébration de la journée internationale de la femme du 8 mars 2016, l’interview du Dr Samah Jabr, la psychiatre-psychothérapeute et auteure palestinienne qui s’investit sans compter aux commandes du centre médico-psychiatrique de Ramallah, rend un vibrant hommage aux femmes palestiniennes, ces héroïnes ordinaires du périlleux et long combat contre l’oppression et l’injustice.

Face à la caméra d'Alexandra Dols, c’est à la fois le médecin et la femme engagée, dont la réputation de clinicienne et de militante a dépassé les frontières – diagnostiquant, soignant et dénonçant sans relâche les « traumatismes cachés de la vie sous occupation israélienne » – qui fait passer de l’ombre à la lumière les précieuses contributions des Palestiniennes à la vie de la société, leur infini courage et extraordinaire résistance ou résilience contre la tyrannie d’Israël.

Mettre au monde des enfants représente, à cet égard, une forme essentielle de résistance et de survie, comme le souligne Samah Jabr, en condamnant la pernicieuse propagande israélienne, véhiculée notamment par la ministre de la Justice, Ayelet Shaked, qui pousse l’abjection jusqu’à affirmer que « de leur utérus naissent des petits serpents palestiniens ». Comble de l’horreur, lors du dernier massacre génocidaire perpétré contre les Gazaouis, durant l'effroyable été 2014, l’armée d’occupation israélienne avait reçu l’ordre de cibler les femmes.

C’est en appelant chacun de nous, où que nous soyons, à nous rallier à l’universalité de la cause palestinienne, que Samah Jabr conclut son beau plaidoyer en faveur de ces combattantes de l’ombre.

Pour obtenir les sous-titres dans la langue de votre choix, vous pouvez cliquer sur le petit encadré blanc, en bas de l'écran, à droite, sur lequel figure la mention "cc".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’islamophobie assumée des élus et des proches du maire de Wissous (vidéo)

L’humoriste Issa Doumbia tacle la controverse autour du maillot de football avec un hijab intégré