in

La ministre autrichienne des Affaires étrangères surprend l’ONU : les premiers mots de son discours sont en arabe !

Chef de la diplomatie d’un gouvernement autrichien qui compte, en son sein, six ministres issus des rangs du FPÖ, l’extrême droite néo-fascisante, et a propulsé au sommet leur leader, Heinz-Christian Strache, ce vice-chancelier en croisade contre l’islam, Karin Kneissl peut se targuer d’avoir fait vibrer les murs de l’ONU, samedi, à New York… et peut-être même au-delà, jusqu’à Vienne.

Devant un auditoire qui en est resté bouche bée ou béat d’admiration, c’est selon, la ministre autrichienne des Affaires étrangères a prononcé une allocution qui aura assurément marqué les esprits. En effet, contre toute attente, ses premiers mots n’avaient ni les inflexions de la langue de Goethe, ni de Shakespeare, mais celles de la langue arabe.

Pour une ministre connue pour sa proximité idéologique avec le FPÖ, qui vilipende l’islam politique et les choix migratoires politiques d’Angela Merkel, il y avait de quoi être surpris et en perdre son latin…

« En tant que ministre autrichienne, j’ai choisi de commencer mon discours en arabe. Pourquoi ? L’arabe est l’une des six langues des Nations Unies. J’ai étudié la langue au centre des Nations Unies à Vienne. La civilisation arabe et ancienne », a-t-elle déclaré en préambule, à la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies, avant de rendre hommage à la résilience des femmes et des hommes arabes en proie aux affres de conflits mortifères.

« J’ai étudié au Liban pendant les années de guerre. J’ai appris comment les gens continuent à vivre malgré toutes les difficultés. C’est le secret de la vie. Des hommes et des femmes, de Bagdad à Damas, continuent de survivre, eux », a-t-elle ajouté.

Si les paroles d’introduction de Karin Kneissl ont résonné agréablement aux oreilles d’un monde arabe médusé, qui n’en attendait pas tant de sa part, au point de mettre Twitter arabe en effervescence, on peut toutefois douter qu’elles soient parvenues à adoucir le ressentiment islamophobe de ses collègues du FPÖ.

18 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Bravos madame la ministre , c’est un effort qui en vaut la peine , ne vous reste plus qu’une reconversion à l’islam qui peut maintenant dire non! On ne saient jamais ! à plus n’challah .

  2. CHAPEAU BAS Madame Kneissl !!! En effet la langue arabe est une très belle langue et mérite plus d’intérêt que l’on ne le lui en accorde a cause des amalgames qui sont fait ! En tout cas vous avez frappé fort et un tel geste ne pouvait venir que d’une femme qui a l’amour du monde dans son cœur .Meme si d’autres diront le contraire ….

  3. Ah, certains dirigeants vont se sentir gêné! A l’instar des « Sellal » & Cie qui n’arrive pas à faire une phrase correcte même en regardant dans une feuille 😉

  4. arabe, arabité, islam, (pseudo-)islamisme, musulmanisme, etc …sont des concepts différents, et beaucoup d’Occidentaux post-coloniaux le découvrent alors qu’en Autriche, pays sans tradition coloniale ayant longtemps voisiné avec l’empire ottoman, c’est connu depuis longtemps. Il ne faut par ailleurs pas mélanger les questions de maîtrise des flux de main-d’oeuvre devant aller de pair avec la maîtrise des mouvements de capitaux et de marchandises avec les questions religieuses ou les passions nationalistes. Les démagogues qui gouvernent aujourd’hui la plupart des pays capitalistes veulent nous pousser à tout confondre pour créer un faux clivage identitaire afin d’éviter de poser les questions sociales.

  5. Salam Oummanaute,
    Ne nous détrompons pas. Beaucoup de non arabophones et d’arabphones méprisent l’Islam.
    Comme ils existent des non arabophones et des arabophones qui apprécient l’Islam. Cette ministre fait partie de première catégorie.

  6. Elle a raison. L’arabe est une belle langue et il faudrait l’enseigner et l’utiliser.
    Cette langue doit être dissociée de la religion qui lui colle comme une sangsue à la peau.
    Si le monde arabe est “médusé”, c’est à cause de sa dépendance maladive d’une idéologie qui le maintient dans un retard certain.
    Il faut dissocier une langue de l’emprise malheureusement exceptionelle dans le monde d’une religion qui s’identifie à toutes les sociétés qu’elle prétend représenter.
    Un peu d’air, ouf !

    Le latin oui, mais pas le christianisme…

    • Non monsieur Leroy, vous avez raison à moitié seulement. C’est vrai que la langue arabe est très belle et très riche : c’est un ocean sans fin. Elle n’a aucun lien avec la religion Car slle a existé plusieurs siecles avant l’Islam. Mais le Coran lui a rajouté une beauté d’expression qu’on ne peut sentir que si on est arabe et musulman.Dommage pour les autres .

      • Je ne vois comment l’arabe a pu existé avant l’islam vu que l’islam existe depuis Adam. Attention aux erreurs colportées! Par ailleurs, l’arabe s’est énormément enrichi grâce à la dernière révélation du dernier prophète de l’islam ayali salam.

        Salam

      • C’est vrai que la langue arabe a existé avant le Coran, mais elle était sous forme de dialectes. L’écriture n’était pas normalisée, on doit beaucoup aux perses en ce qui concerne l’alphabet.
        Le Coran a normalisé cette langue, il lui a donné toute sa noblesse (grammaire etc…). La preuve en est que la Bible a été traduite en arabe quelques siècles après la révélation du Coran et beaucoup de mots dans celle-ci sont des termes du Coran comme Allah etc…
        Quant à notre ami leroy, répète comme un perroquet le langage des haineux qui ne connaissent rien à l’arabe et encore moins à l’Islam, si vous poussez le bouchon un peu plus loin il vous dira qu’il a lu le Coran … et vous répètera du Zemmour, du Fourest, du Sifaoui etc… ;-). Il ne sait pas que la langue arabe a amené le savoir en Europe via les sciences, les mathématiques, l’astronomie, la médecine etc.. Beaucoup de philosophes, de scientifiques européens ont appris l’arabe pour accéder aux connaissances et même aller étudier à Baghdad, certains se sont même approprié certains découvertes, les premiers cours de médecine donnés à la Sorbonne étaient en langue arabe. Et ce type ose traiter les arabes d’arriérés parce qu’ils parlent arabe et parce qu’ils sont musulmans, alors que le problème est dû la gouvernance qui est entièrement pilotée depuis les pays occidentaux juste pour leurs intérêts.

  7. Les pauvres arabes qui sont réduits à être consolés avec du n’importe quoi et par n’importe qui; voire même par ceux qui en ont après eux.
    Lepen pourrait s’en inspirer peut être; non?

    A Baghdad, lors de l’invasion Tatare, le soldat attrapait le musulman et le sommait d’attendre sur place jusqu’à ce qu’il revienne l’exécuter… et le musulman attendait ???
    J’espère que l’on est loin chez les populations; quant aux dirigeants sans aucune légitimité, ils y sont depuis le jours où ils ont été nommés par leurs seigneurs.
    Regardez les déclarations du détraqué Trump où il rançonne les enfoirés du golf

  8. Il est tres étonnant qu’un ambassadeur du monde Occidental prononcé son discours en arabe . Mais il faut pas trop s’étonner car à notre époque on achète tout avec l’argent . On achète la publicité comme on achète un repas dans un restaurant . Il y en a qui paie pour des publicites politiques sans compter . On paie des sommes colossales à des média à grande audience pour un spot de quelques secondes ou on finance les besoins des lobby dans leurs pays à l’effet de faire le jeu qu’on veut . Le monde a change et c’est un secret de polichinel maintenant la corruption dans tous les domaines , des sports aux techniques et sciences a la culture ou la politique . Pour atteindre leurs but les fanatiques versent sans compter .

    • Même quand des gens font des pas vers vous, vous êtes assez tordus, pour dénoncer des pièges ou des soit disantes fourberies.
      N ‘oubliez pas, que trop souvent, on affuble l ‘autre, de ses propres défauts !
      Vous nous prouvez, a longueur de commentaires, qu il faut se méfier de l ‘islam, alors, ne vous étonnez pas !

  9. Shame, not on the Arab populations but on their fake leaders mostly emerging from biased elections or imposed by those who claim promoting democracy!

  10. Il est tres étonnant qu’un ambassadeur du monde Occidental prononcé son discours en arabe . Mais il faut trop s’étonner car à notre époque on achète tout avec l’argent . On achète la publicité comme on achète un repas dans un restaurant . Il y en a qui paie pour des publicites politiques sans compter . On paie des sommes colossales à des média à grande audience pour un spot de quelques secondes ou on finance les besoins des lobby dans leurs pays à l’effet de faire le jeu qu’on veut . Le monde a change et c’est un secret de polichinel maintenant la corruption dans tous les domaines , des sports aux techniques et sciences a la culture ou la politique . Pour atteindre leurs but les fanatiques versent sans compter .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Tunisie remporte le prestigieux championnat du monde de Couscous

Indonésie : le bilan du séisme suivi d’un tsunami monte à 1.234 morts