in

Le président d’Autriche dans la tourmente pour avoir prôné la solidarité envers les femmes voilées

Dans une Autriche où les harangues électrisantes du FPÖ, l’extrême droite du terroir, galvanisent une large frange de la population, il ne fait pas bon s’émouvoir de la propagation de l’islamophobie et manifester sa solidarité envers les femmes voilées quand on s’appelle Alexander Van der Bellen, le président fédéral fraîchement intronisé.

Cinq mois après avoir réussi à damer le pion au « führer » du parti furieusement anti-islam et anti-immigrés, Heinz Christian Strache, le nouveau président de la République des verts alpages est pris dans la tourmente d’une polémique paroxystique qui a contrarié la célébration de ses cent jours au pouvoir. Ou comment gâcher la fête à coup sûr, en s’aventurant sur le terrain miné du soutien au couvre-chef honni et aux citoyennes qui l’arborent…

Alexander Van der Bellen, ce brillant économiste qui a porté haut les couleurs des Verts pour se hisser au sommet, a appris à ses dépens ce qu’il en coûtait de se prononcer contre l’interdiction du voile sans mots couverts, dans le cadre d’un reportage diffusé mardi par la chaîne publique ORF.

Il a certainement compris un peu tard qu’il est des élans de sincérité et des appels à se fédérer moins audibles et rassembleurs que d’autres, notamment quand il s’agit de prôner la tolérance envers les femmes voilées, voire d’inciter à faire bloc derrière elles.

«Chaque femme a le droit de s’habiller comme elle le souhaite, c’est mon avis personnel sur ce sujet. Si l’islamophobie continue à se répandre, on arriverait au jour où on devrait demander à toutes les femmes de porter un voile par solidarité avec celles qui le font pour des raisons religieuses », a déclaré le président autrichien, sans imaginer que ses propos seraient l’étincelle qui mettrait le feu aux poudres sur le Net, les pyromanes néo-fascistes s’employant à embraser les réseaux sociaux avec frénésie, trop heureux de l’aubaine…

Dénonçant une «course folle pour la politique d’intégration », le FPÖ s’est empressé de prendre le pouls de l’opinion, à travers un sondage en ligne aussi tendancieux qu’explosif : « Le voile pour toutes les femmes par solidarité? », avec deux choix de réponse possibles : «Niemals»Jamais») ou «Skandal » («Scandale»).

Emporté par le vent mauvais de l’islamophobie structurelle, le président Van der Bellen, dont le porte-parole a évoqué un « malentendu » en insistant sur le fait que son propos s’attachait surtout à alerter sur la diabolisation du voile, fait face à la première controverse de son mandat, virulente et passionnelle, comme seule la question de la visibilité des femmes voilées dans nos sociétés européennes peut en déclencher.

Le sondage en ligne signé de l’extrême droite autrichienne

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. -L’ISLAM A REMIS LA FEMME À SA NOBLE PLACE.

    -l’Islam…

    -a sorti la femme de son précipice,

    -et a dissipé son cauchemar des ténèbres de l’injustice,

    -de l’oppression et de l’asservissement.

    -La religion musulmane lui a offert un rang noble,

    qui n’a pas son équivalent dans les autres nations,

    -qu’elle soit aussi bien mère, fille, épouse, ou sœur.

    -Allah(Dieu) a établi son affiliation au sang humain,

    -d’au-dessus des sept cieux en disant (traduction rapprochée) :

    -“Ô gens ! Nous vous avons créé à partir d’un mâle et d’une femelle,

    -et Nous avons fait de vous des peuples et des tribus,

    -afin que vous vous connaissiez.

    -Certes, le plus noble d’entre vous, c’est le plus pieux,

    -Allah(Dieu) est Savant et Connaisseur.”

    -(S. Les chambres / V. 13) .

    -Ainsi, la femme musulmane n’a pas besoin,

    -de tenir des colloques pour prouver son appartenance au genre humain,

    -et faire approuver ses droits, puisque le Seigneur s’en est chargé Lui même,

    -ainsi que Son Messager صلى الله عليه و سلم,

    -sans compter que tous les musulmans y adhèrent déjà.

    -Les avantages concédés par l’Islam à la femme croyante,

    -n’ont pas leur équivalent dans les religions altérées ou inventées,

    -ou dans les lois fabriquées par les hommes,

    -quoiqu’elles aient pu atteindre en matière de respect de la femme,

    -comme elles le prétendent.

    -À l’inverse, la civilisation moderne menée par les juifs,

    -et les chrétiens tend terriblement à effacer la femme de sa nature.

    -Elle a fait d’elle une vulgaire marchandise et un simple jouet,

    -entre les mains des hommes, dans le monde du travail,

    -dans les galeries marchandes,

    -dans les défilés de mode,

    -dans les revues et journaux.

    -Combien peut-on voir dans les journaux,

    -de photos de femmes dépravées,

    -à moitié nues et déshonorantes !

    -Ces images honteuses et avilissantes,

    -sont un vrai divertissement pour les pervers !

    -Les statistiques ne peuvent certainement pas recenser,

    -les cas de femmes enceintes d’enfants illégitimes.

    -Cette recrudescence de la débauche,

    -est alimentée par ces institutions,

    -qui revendiquent l’équité envers les femmes,

    -en leur attribuant notamment les droits de liberté et d’égalité.

    -Les vilains médias sont l’outil,

    -de cette propagande manipulée par les législations,

    -dont la volonté est de combattre,

    -les lois du Dieu Créateur et Sage,

    -(Il est le Législateur et le Juge par excellence),

    -intégrées à l’Islam à travers le Coran et la Sunna.

    -Ces lois conservent pareillement aux hommes et aux femmes,

    -leurs droits respectifs qui sont dignes, justes et équitables.

    -Les constitutions modernes font le jeu des corrompus musulmans,

    -à l’instar des laïcs, des démocrates, et des libertins.

    -Leurs ambitions en terre d’Islam sont de précipiter la femme,

    -dans des marécages dévastateurs.

    -La religion musulmane a pourtant concédé aux deux sexes,

    -des droits d’après la juste balance.

    -Elle a établi pour l’homme des droits et des devoirs,

    -en harmonie avec sa virilité, sa force, et sa raison.

    -Elle a tenue compte de ses aptitudes à supporter la difficulté,

    -et à parer au danger potentiel.

    -Ces droits coïncident avec sa nature intrinsèque qu’Allah lui a dotée.

    -Elle a décrété pour la femme des droits et des devoirs,

    -correspondants à sa féminité et à sa faiblesse ;

    -sa raison et sa force étant diminuée par rapport à l’homme.

    -Elle est en effet moins forte physiquement face au péril et à l’adversité.

    -Les musulmans hommes et femmes adhèrent entièrement,

    -à cette législation sage et compatissante.

    -Ils considèrent ses enseignements comme une vérité établie.

    -Quiconque s’aventure à la contester ne peut prétendre à l’Islam ;

    -un musulman digne de ce nom oserait-il remettre Allah et son Messager en question ?

    -La religion musulmane a tenue compte de ces différences entre les deux sexes,

    -c’est pourquoi elle a édifié des droits et des devoirs,

    -en fonction des aptitudes qui sont propres à chacun,

    -et des prérogatives réciproques,

    -après avoir établi le Droit qui revient à Allah.

    -Les serviteurs d’Allah hommes ou femmes,

    -doivent en effet Lui vouer l’adoration exclusive,

    -sans ne lui associer personne dans le culte.

    -Ils doivent ensuite accomplir les piliers notoires de l’Islam et de la foi.

    -Il leur incombe entre autre le respect des parents,

    -de veiller au lien de sang,

    -de répandre la morale (ordonner le bien et interdire le mal),

    -et toute autre fonction commune aux hommes et aux femmes.

  2. -L’ISLAM A REMIS LA FEMME À SA NOBLE PLACE.

    -Russie expérience sociologique :

    -agression femme sans voile,

    -& femme avec voilée :

    -Petite vidéo réaliser en Russie,

    -dans la première partie de la vidéo,

    -on y voit une jeune femme (actrice),

    -se faire agresser,

    -(l’agresseur lui aussi acteur),

    -sans aucune réaction de la part des passants,

    -indifférence totale.

    ​-​Puis lors de la seconde partie,

    -la même agression avec la même actrice,

    -cette fois-ci en hijab …

    -Je ne vous en dis pas plus,

    -regardez de vous-mêmes la réaction des passants …

    https://youtu.be/OSyhGC5tJso

  3. Le Président n’a rien fait d’autre que de dire la vérité; il n’a rien dit de mal. Saluons la pertinence et la justesse de ses propos, et “merde” à celles et ceux qui sont incapables de les entendre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui sont les musulmans? Une étude internationale répond à cette question

Les Algériens indifférents aux élections législatives du 4 mai 2017