in

La 8ème édition de la Journée mondiale du Hijab a célébré “L’unité dans la diversité”

En ce samedi 1er février 2020 placé sous le signe de la tolérance religieuse, de la compréhension et du respect mutuels, par-delà les peurs irrationnelles de l’altérité, le port du hijab n’était pas la tenue de rigueur, mais plutôt celle qu’il était proposé d’essayer pour abolir les murs des préjugés et créer des liens entre femmes musulmanes et non musulmanes, voilées et non voilées.

Forte d’un succès qui ne se dément pas depuis 8 ans, pour la plus grande joie de son instigatrice installée à New York, Nazma Khan, la Journée mondiale du Hijab a, cette année encore, été célébrée dans plus de 140 pays, avec un engouement et une saine curiosité intacts.

Sous le thème riche de sens « L’unité dans la diversité », des centaines de milliers de femmes, jeunes et moins jeunes, de toutes confessions et origines, sont volontiers passées de l’autre côté du miroir, revêtues pour la première fois d’un voile qui leur est d’autant plus étranger que la société occidentale environnante, loin de le parer de vertus, le brandit en repoussoir absolu.

Sous ces hijabs chatoyants d’un jour, arborés sur les campus universitaires, dans les rues ou les bureaux, par des femmes non musulmanes désireuses d’aller au-delà des apparences pour en appréhender le sens profond, se sont esquissés de larges sourires et sont apparus des regards complices, à mesure que s’écoulait une journée conviviale, riche en enseignements. Une journée très spéciale, qui a réussi une fois encore à faire tomber toutes les barrières, visibles et invisibles.

Publicité
Publicité

Voici un florilège de réactions enthousiastes, qui prouvent que cette nouvelle édition de la Journée mondiale du Hijab restera un événement mémorable pour toutes.

« Le hijab est le plus beau concept, une fois réellement compris. Les meilleures années de ma vie. Vous n’avez pas besoin de validation pour vous sentir belle; Concentrez-vous sur votre cœur… C’est la seule chose qui peut vous rendre belle », a écrit FarahAkil @FarahAkilf sur Twitter.

« C’est mon premier #WorldHijabDay et c’était amusant. Je me suis surprise à aimer la sensation du hijab et je pourrai recommencer à le porter », a confié l’Américaine Rebekah Burton, qui se définit comme athée.

« Un autre #WorldHijabDay, cet événement procure un sentiment unique ! Je suis tellement heureuse de pouvoir soutenir les femmes musulmanes du monde entier, à travers cette opération, et leur dire combien je les respecte et les aime », a commenté l’Américaine Kayla, membre de la communauté des Mormons.

« Je porte le hijab depuis 6 mois et aujourd’hui j’ai prononcé la shahada. Je n’avais pas prévu que cela coïncide avec #WorldHijabDay, mais c’est ainsi que les choses se sont déroulées. Cependant, maintenant, je pense qu’il sera facile de se rappeler quand cela s’est produit! 🙂 # WorldHijabDay2020 », a écrit Sapphira, une étudiante en anthropologie.

Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. La “prescription ” coranique est est sujette à controverse. Il semble plutôt désigner un rideau derrière lequel La femme peut se changer. Quant au prescription coranique, certaines, explicites, tel que : “coupez les deux mains des voleurs et voleuses” , sont devenu impraticables et caduques, depuis que le dirigeant éclairé , Omar Ibn Alkhattab a usé de la raison que dieu a placé dans chaque homme, pour “humaniser” une prescription coranique . Être croyant en Dieu, c’est d’abord. Faire preuve de bcp d’humilité intellectuelle, en restant humain et humaniste.

  2. Il y a des femmes qui se battent pour ne pas porter le voile, en risquant la prison dans certains pays musulmans. Pourquoi faut-il que des femmes vivant dans des pays libres poussent le masochisme jusqu’à se glorifier de porter ce vêtement de soumission au sexe masculin ? Elles ne rendent pas service à celles qui combattent courageusement l’oppression patriarcale.

    • “porter ce vêtement de soumission au sexe masculin” : Vous confondez avec la version paulienne dans le Christianisme :

      “Première épître aux Corinthiens, 11 : 2-9.
      2 Je vous félicite de vous souvenir de moi en toute occasion, et de conserver les traditions telles que je vous les ai transmises. 3 Je veux pourtant que vous sachiez ceci : le chef de tout homme, c’est le Christ ; le chef de la femme, c’est l’homme ; le chef du Christ, c’est Dieu. 4 Tout homme qui prie ou prophétise la tête couverte fait affront à son chef. 5 Mais toute femme qui prie ou prophétise tête nue fait affront à son chef ; car c’est exactement comme si elle était rasée. 6 Si la femme ne porte pas de voile, qu’elle se fasse tondre! Mais si c’est une honte pour une femme d’être tondue ou rasée, qu’elle porte un voile ! 7 L’homme, lui, ne doit pas se voiler la tête : il est l’image et la gloire de Dieu ; mais la femme est la gloire de l’homme. 8 Car ce n’est pas l’homme qui a été tiré de la femme, mais la femme de l’homme, 9 Et l’homme n’a pas été créé pour la femme, mais la femme pour l’homme. 10 VOILA POURQUOI LA FEMME DOIT PORTER SUR LA TETE LA MARQUE DE SA DEPENDANCE, à cause des anges. ”

      Cette notion de port du voile lié à la soumission à l’homme n’existe nulle part dans l’Islam. L’homme et la femme ne sont soumis qu’à Allah (swt). Toute soumission à autre que Lui (swt) est considéré comme de l’associationnisme en Islam.

      Maintenant, puisque vous prétendez (mais si !) que vous êtes un expert en Islam, je vous lance un défi et ne vous défilez pas : apporter la preuve que dans l’Islam le port du voile est du à une soumission à l’homme et non pas une prescription d’Allah (swt).

      • a la différence de l ‘islam , la foi catholique évolue et ne reste pas bloquée au 7 em siecle.

        l ‘islam était en avance a l’époque, mais à force de rester figé dans ses traditions, on en arrive a cette situation ridicule.

        • En quoi la foi catholique a évolué ? les prêtres ne peuvent mêmes pas se marier ? jusqu’à nos jours qui leur a ordonné de ne pas se marier ? ce n’est pas Dieu en tout cas !

          • deja , le célibat des pretres est lui meme une evolution, puisque il ne date que de 1139 , concile de latran.

            et vatican 2 , les masses en langue commune ( pour vous, les prêches en français ?) , la fin des vetement sacerdotaux etc. Bref , le religion catholique et globalement chretienne, fait que nous vivons en europe sans nous referer sans cesse au mode de vie a Jerusalem dans les années 0.. ( -600 pour vous )

      • Je ne suis en rien connaisseur de la chose, mais j’ai lu, il y quelques semaines et sur ce site, un article d’un connaisseur à priori autorisé (me semblait-il) qui disait le contraire, à savoir que le voile ne devait pas être considéré comme une prescription du Coran, mais comme un usage sociétal ancien.
        J’en déduis que les deux interprétations coexistent et que la question n’a pas fini d’être débattue entre spécialistes.

        • Monsieur Lestage, si vous recherchez sincèrement la vérité au sujet de la question du voile en islam, sachez que ce dernier est obligatoire et qu’il y a eu consensus des savants. Et dans la législation islamique, vous ne pouvez revenir sur un sujet sur lequel il y a eu consensus. Il n’y a donc plus de débat officiel possible sur la question.

        • Bonjour, je salue votre position.
          Contrairement à certains vous n’avez pas de préjugés, vous vous posez des questions par rapport à ce que vous pouvez entendre et lire, c’est une attitude très noble. Vous précisez en outre que vous n’êtes pas connaissance de la chose.

          Je ne sais pas à quel article vous faites référence, mais il s’agit sans conteste d’une prescription coranique, qui apparait dans plusieurs versets. Le problème est que certains hypocrites usent d’ambiguïtés sémantiques pour dire que ce n’est pas une prescription coranique : terme hijab qui veut aussi bien dire une paroi ou séparation ainsi que voile, …

          Je n’arriverai jamais à comprendre la position de ces gens (sans polémique aucune), soit l’Islam ne leur convient pas et pourquoi veulent-ils adhérer à cette religion (bizarre !) soit certaines pratiques ne leurs conviennent pas et dans certains cas cela relève uniquement de la désobéissance à Allah (swt) et c’est à eux de gérer cela avec leur conscience.

          Une femme musulmane qui ne porte pas le voile n’est pas excommuniée pour l’ensemble des sunnites (sauf pour les takfiris : DAESCH, AL Qaidai, …), certains usent également de cet argument pour dire que le voile n’est pas obligatoire, c’est un non-sens. Le fait, par exemple, de consommer de l’alcool, si la personne reste convaincue que c’est illicite dans l’Islam, n’est pas non plus un motif d’excommunication (sauf pour les takfiris : DAESCH, AL Qaidai, …), cela ne rend pas pour autant l’alcool licite en Islam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

“Deal du siècle” de Trump : “C’est l’injustice du siècle !”, s’indigne avec force le président tunisien

Suisse : Ikea condamne les propos islamophobes d’une cliente… et ne la retient pas !