in

Suisse : Ikea condamne les propos islamophobes d’une cliente… et ne la retient pas !

Si le client est roi, selon la formule commerciale consacrée, il n’a pas pour autant tous les droits en franchissant le seuil des magasins où il a choisi de faire ses emplettes.

A Aubonne, une commune suisse du canton de Vaud, une cliente acariâtre et foncièrement hostile au port du voile s’est pourtant imaginé le contraire récemment, en s’arrogeant le droit d’humilier publiquement une employée voilée d’Ikea, et de contrevenir aux valeurs essentielles prônées par le géant suédois de l’ameublement. Bien mal lui en a pris…

« Cette caissière est voilée. Je ne mettrai plus les pieds ici ! », a-t-elle soudainement fulminé au moment de régler ses achats. Sûre de son bon droit, cette redoutable semeuse de troubles a offert l’affligeant spectacle de l’islamophobie furieuse et décomplexée. Mais ce qu’elle ignorait ou ne pouvait concevoir, c’est que personne ne la retiendrait, bien au contraire.

Publicité
Publicité
Publicité

Chiche ! Prenons-là au mot, ont dû se dire les responsables outrés d’Ikea à Aubonne, lesquels se sont aussitôt fendus d’un communiqué recadrant sévèrement cette dernière. Ils ont notamment déclaré être prêts, sans le moindre regret, à perdre une cliente de son acabit, rongée par la malveillance et l’intolérance, qui fait injure à leur structure et à sa politique interne. Qu’elle aille donc déverser sa haine de l’islam ailleurs, mais pas à Ikea ! C’est sans doute ce qu’il fallait lire en filigrane…

« Notre entreprise a des valeurs claires : le respect de toutes et tous, quelles que soient leur origine, orientation sexuelle ou religion. Avant de juger une personne sur son habit, il faut apprendre à la connaître.» Et d’enfoncer le clou : « Nous n’accueillons que très froidement votre commentaire, qui au-delà de sa formulation simpliste, relève d’une discrimination évidente (…) Nous ne pleurerons en aucun cas le fait que vous  »ne mettiez plus les pieds » chez nous avec de telles opinions ».

La saine indignation de la direction d’Ikea a été saluée par de nombreux internautes, bien au-delà des verts alpages helvètes. Croulant sous les remerciements, les compliments et les « Bravos pour votre ouverture et votre professionnalisme », on peut affirmer sans risque de se tromper que pour une cliente islamophobe perdue, ce sont des centaines d’autres que le magasin d’Aubonne a définitivement conquis !

Publicité
Publicité
Publicité

Ce message laissé par une internaute reflète la tonalité générale de ceux qui ont inondé, en l’espace de quelques heures, la page Facebook du magasin : « Je souhaitais vous remercier pour votre commentaire concernant cette dame qui critique une caissière voilée. Vous nous avez montré votre tolérance et votre ouverture d’esprit. Certes, cette dame ne mettra plus les pieds chez vous, mais sachez que des centaines d’autres personnes seront ravies d’être vos nouveaux clients, et moi la première. Si seulement toutes les enseignes étaient comme IKEA, notre monde serait tellement merveilleux. Respect et bravo IKEA !».

 

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Bonjour,

    Relisez bien les versets que vous avez cité, à tête reposée. J’insiste. Car vous êtes passé à côté du sens réel de ces versets. Ils sont clairs. C’est une recommandation claire de la tenue vestimentaire de la femme musulmane.Les cheveux, le corps tout entier qui doit être couvert. sourate an-Nûr : « Et dis aux croyantes qu’elles baissent de leur regard, qu’elles restent chastes, qu’elles ne montrent de leurs parures que ce qui en paraît et qu’elles ramènent sur leur encolure leur khimâr… » ici al-khimâr c’est un voile qui recouvre les cheveux jusqu’à la poitrine.
    sourate al-Ahzâb : « O Prophète, dis à tes épouses, à tes filles et aux épouses des croyants qu’elles ramènent sur elles leur jilbâb. Ceci sera à même qu’elles soient reconnues et n’en soient alors point offensées » ici il est question de jilbab? C’est un vêtement comme un manteau qui recouvre le corps en entier, comme un long manteau.
    Le coran est clair.

  2. On ne devrait pas empêcher une femme de se voiler ; à une condition : que la voilée ne dise pas que c’est une prescription Divine. En effet, faire croire que cette « coutume » … est islamique, c’est à dire sur ordre de Dieu, c’est à mon avis, faire dire Dieu ce qu’il n’a pas dit. Dans le Coran, il est demandé aux femmes de voiler leurs atours (échancrures des seins) … mais pas les cheveux.

    https://www.youtube.com/watch?v=nBAeuKaG8js&feature=share

    «Le « hidjab » n’est pas une prescription divine»

    Le mot «hidjab» est cité dans huit versets du Coran, dont dans les trois suivants cités à titre d’exemple.
    «Et entre les deux, il y aura un mur (en arabe « hidjab »), et, sur al-A’raf seront des gens qui reconnaîtront tout le monde par leurs traits caractéristiques…», verset 46 du chapitre al-A’raf (Les Murailles).
    Dans ce premier verset, le mot «hidjab» est utilisé pour désigner un mur qui sépare les gens du paradis de ceux de l’enfer.
    «… Et si vous leur demandez (aux femmes du Messager) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau (en arabe «hidjab»): c’est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs…», verset 53 du chapitre al-Ahzab (les Coalisés).
    Le mot «hidjab», est utilisé dans ce verset pour désigner un rideau qui doit séparer les croyants et les femmes du Messager, quand ces derniers leur demandent quelque chose.
    Etc …

    Par exemple :
    «Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile (foulard) sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères,…», verset 31, chapitre Al-Nour (La lumière).

    Donc il s’agit bien de cacher les poitrines et les atours avec les habits du moment, et il n’est nullement dit que la façon avec laquelle les femmes de l’Arabie s’habillaient devait se généraliser et devenir une règle vestimentaire inscrite dans la jurisprudence musulmane.

  3. Bonjour
    Vous confondez !!! ceux qui ont subi 130 ans de colonialisme se sont les Algériens et les musulmans de FRANCE ne sont pas tous des Algériens !! donc qu’on fasse attention car ce que vous venez d’écrire est une sorte de jugement d’une aucune valeur Merci de corriger et de lire l’histoire avant de prendre votre clavier

  4. Il aurait fallu que DECATHLON fasse la même chose quand ils ont reçu ce torrent de haine après avoir proposé le hijab pour joggeuse. Moi je n’achète plus rien chez eux: ils ont fait un choix et cela doit se payer. Dommage que les musulmans français ne fasse pas la même chose, cela aurait de vraies conséquences et nous aiderait par la suite à être mieux traités. Si nous n’avons pas le courage du Ikea d’Aubonne et que nous ne sommes pas capables de le faire pour nous-mêmes, faisons-le au moins pour nos enfants.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

La 8ème édition de la Journée mondiale du Hijab a célébré « L’unité dans la diversité »

Philippines : la Mosquée rose, symbole de la fraternité interreligieuse