in

Egypte : la justice exige l’arrêt des « tests de virginité »

Face à l’impunité de la police militaire, la justice égyptienne ne s’est pas défaussée. Pointant de son doigt accusateur les sévices infligés aux femmes dans les prisons, la vénérable institution judiciaire à ordonner à l’autre institution, censée protégé ses semblables, et qui a choisi de leur faire endurer le pire, de cesser ses pratiques inhumaines.

Ce sont notamment les « tests de virginité » subis par des détenues impuissantes qui sont visés, sur la foi de nombreux témoignages de victimes, mais aussi des aveux de plusieurs membres de l’armée, sans oublier les dénonciations en chaîne de la part d’ONG, dont Amnesty International qui fut la première à alerter l’opinion à ce sujet.

« Après que des militaires eurent évacué avec violence les manifestants de cette place (Ndlr : Tahrir) le 9 mars, au moins dix-huit femmes ont été placées en détention aux mains de l’armée. Amnesty International a été informée par des manifestantes qu’elles avaient été battues, soumises à des décharges électriques, fouillées au corps tandis que des soldats les photographiaient, puis forcées à subir des ’tests de virginité’ et menacées de poursuites pour prostitution », s’indignait en mars dernier l’organisation dans un communiqué.

Les humiliations de ces sans-grade ont mobilisé, la semaine dernière, des milliers de citoyens qui ont condamné une répression militaire inique. Faisant bouclier autour d’elles, des hommes assuraient la garde rapprochée des manifestantes qui, surmontant leur peur, ont défilé depuis la place Tahrir jusque vers le centre ville, tenant à bout de bras la photo qui a fait le tour du monde, suscitant partout une immense émotion : celle d’une jeune femme martyr, dont le soutien-gorge bleu hantera longtemps nos mémoires, alors qu’elle était traînée comme un vulgaire objet par des militaires aveuglés par la haine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Non à l’achat par la France de 318 millions d’euros de drones à Israël !

La rumeur infondée de la conversion à l’islam du footballeur Kaka