in

Mohamed Bouazizi élu “personnalité de l’année” par le Times

Mohamed Bouazizi, un nom qui a le visage emblématique du sacrifice, à l’âge de tous les possibles, et qui après avoir été l’étincelle de l’explosion populaire tunisienne, a aujourd’hui les honneurs de la Une du quotidien britannique Times en qualité de « personnalité de l’année ».

L’immolation tragique devant les bureaux du gouverneur, le 17 décembre 2010, de ce jeune diplômé de 26 ans sans emploi, n’ayant trouvé comme maigre moyen de subsistance que le commerce de fruits, est saluée par le journal. Ce courage du désespoir qui a choisi de préserver sa dignité, après moult humiliations de la police, dans un geste à la portée inouïe, a laissé derrière lui les vestiges d’un clan despotique et décadent.

La boule de feu Bouazizi a enflammé le monde arabe dans une révolte contre la tyrannie qui a médusé l’Occident, à l’image du Times qui a décidé de rendre à “l’humble marchand de fruits” un bel hommage posthume : “L’humble marchand de fruits dont le combat pour la justice a fait l’Histoire”, titre le journal. Mohamed Bouazizi a “provoqué la révolte dans le monde arabe”, notamment en Egypte et en Libye, poursuit-il.

“Le courage d’une homme a inspiré les masses opprimées du monde arabe pour qu’elles demandent le droit de choisir leur destin”, ajoute le quotidien proche des conservateurs britanniques.

Mohamed Bouazizi “n’avait pas pour objectif de changer le monde (…) mais les événements déterminants de cette année ont eu lieu à cause du courage d’un nombre incalculable de personnes face à la tyrannie. Mohamed Bouazizi était l’une d’elles”, conclut l’éditorial du Times.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Non à l’achat par la France de 318 millions d’euros de drones à Israël !

La rumeur infondée de la conversion à l’islam du footballeur Kaka