in

Présidentielle US : le très respecté imam Suleiman invité à prendre la parole lors d’un meeting de Bernie Sanders

A 78 ans, Bernie Sanders, l’incontournable sénateur du Vermont, a toujours bon pied bon œil. Dire qu’il n’est pas prêt à raccrocher les gants est un euphémisme, tant il aimerait pouvoir se mesurer à nouveau à Donald Trump, son ennemi juré, lors d’un round supplémentaire…

Ce vieux briscard de la politique américaine, qui peut se targuer d’avoir incarné le renouveau, empreint d’humanisme, lors de la dernière campagne présidentielle de 2016, et de jouir d’une cote de popularité toujours aussi forte auprès de la jeunesse et des couches populaires, se prépare à remonter sur le ring pour affronter l’incendiaire de Washington. Un adversaire inféodé au lobby pro-sioniste, dont il représente l’exacte antithèse.

Alors qu’il fourbit ses armes et ses arguments pour remporter la course à l’investiture du Parti démocrate, un préalable indispensable, ce fils d’immigrés juifs, qui plaide depuis longtemps en faveur de la « solution pacifique à deux Etats » dans ce qui est communément appelé le « conflit israélo-palestinien », a opéré un rapprochement notable avec d’éminentes personnalités musulmanes.

Publicité
Publicité
Publicité

Très apprécié de l’ensemble de la communauté musulmane américaine, Bernie Sanders a en effet nommé Faiz Shakir, l’ancien rédacteur en chef de ThinkProgress, au poste stratégique de directeur de campagne, le faisant ainsi doublement entrer dans les annales de l’élection suprême :  à la fois en tant que premier musulman et premier pakistanais à se voir confier une mission d’une aussi haute importance auprès de l’un des acteurs majeurs de la politique US.

                  Faiz Shakir

Soutenu par Ako Abdul-Samad, le représentant de l’Iowa au Congrès et président de l’Association islamique afro-américaine, le sénateur du Vermont a été l’un des deux seuls prétendants à la présidentielle à avoir assisté, en septembre 2019, à l’un des plus grands rassemblements d’Américains musulmans Outre-Atlantique : la Convention annuelle de la Société islamique d’Amérique du Nord (ISNA).

Vendredi soir dernier, devant plus de 5 500 sympathisants tout entiers acquis à sa cause, au cœur de l’Etat du Texas où il rassemble autour de sa candidature un nombre croissant de voix, Bernie Sanders a cédé la parole à un hôte de marque : le très respecté et populaire imam Omar Suleiman, président de l’Institut Yaqeen de recherche islamique, basé à Irving, dans le comté de Dallas.

Publicité
Publicité
Publicité

Considéré comme un formidable bâtisseur de ponts entre les religions, et connu pour ne pas mâcher ses mots contre Donald Trump, dont il condamne vigoureusement la démagogie de caniveau et l’instrumentalisation de l’islamophobie, sans craindre de s’attirer ses foudres sur Twitter, l’imam Suleiman est ressorti enchanté de ce meeting politique en tout point enthousiasmant.

« Ce fut une magnifique soirée avec le sénateur Bernie Sanders, dont j’apprécie énormément la sincérité et nombre des prises de position. Plusieurs questions cruciales ont été abordées, dont  certaines me touchant plus particulièrement, car ayant trait aux musulmans américains », a-t-il déclaré, ajoutant : « Ce n’est pas encore une approbation ferme et définitive de sa candidature, mais sa personnalité rassembleuse, sa capacité d’écoute, l’authenticité de son engagement et sa volonté de favoriser la concorde nationale plaident incontestablement en sa faveur ».

« Mon administration, si j’accédais aux plus hautes responsabilités, constituerait un véritable bouclier pour les droits de l’Homme, les protégeant de la haine et du racisme sous toutes ses formes. La valeur américaine de la justice et la valeur islamique de la justice ne font qu’un », clamait Bernie Sanders en 2017, tout en s’insurgeant contre le « décret anti-musulmans » marqué du sceau de l’infamie : celui de l’ère Trump.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Ce ne sont pas les Musulmans l’ennemi des Juifs, un petit rappel, les Russes, les Allemands, les Francais, les Anglais ont massacres les Juifs. En 1945 les Arabes quittent l’Espagne les Juifs se centant menaces par l’Occident, ony suivit les Arabes et se sont installes au Maroc, Algerie,Tunise car avec les Musulmans ils etaient en securites et prateges ! Dommage que tout le monde ai aublee l’histoire de nos ANCETRES. Sidali Ghimouz Toronto le 20 Feb.2020

  2. Ce communiste n’a aucune chance de gagner quoi que se soit..il fait des promesses comme tous les candidats,en face de lui il aura un autre candidat juif mais celui sioniste jusqu’a l’os,qui affrontera Trump? l’un et l’autre n’ont aucune chance et bien sur TRUMP sera gagnant…….

  3. Que les juifs et les musulmans US honorables s’unissent pour débarrasser les USA de la domination de l’AIPAC (le principal Etat israélien qui gouvernent les USA de l’intérieur) et transformer ce Pays en un Etat respectable, non pas sous la menace des armes mais en ayant la sagesse de vivre en harmonie et en paix avec le reste du monde.
    Bernie Sanders, en tant que juif contre la barbarie d’israël peut jouer un rôle dans la transformation des USA, avec l’aide des autres juifs anti-sionistes, qui sont nombreux aux USA mais éclipsés par les médias pro-israéliens, et avec les autres citoyens américains dont les Arabes et les Musulmans « positifs », c’est-à-dire ceux qui ne jouent pas le rôle de marionnettes pour « amuser la galerie ».

    • « qui gouvernent les USA de l’intérieur »

      Voilà une expression bien complotiste telle qu’on les aimait dans les années 30. Les juifs gouvernant le monde ? Dans ce cas, c’est qu’ils sont moins cons que les Arabes, bien plus nombreux.
      Il faut vous remettre les yeux en face des trous.

          • Non je m’étonnais juste de lire certains commentaires… Pourquoi venir ici si vous n’aimez pas les musulmans, allez sur fdesouche, ou risposte laique, là bas vous serez flatter par les articles et en accord avec les autres visiteurs; d’ailleurs sur ces sites contrairement à Oumma, ils suppriment tous vos messages s’ils ne vont pas dans le sens, s’ils ne sont pas racistes. Pourquoi embeter votre monde avec votre haine des arabes ou plustot des musulmans… voter ne vous siffit pas ? je m’etonne que la ou les personnes qui modèrent les messages laissait passer ceux signés leroy (vous je ne vous ai jamais vu ‘Yves » mais vu votre intervention vous devez être du même genre), qui passe son temps à dénigrer les musulmans… étrange… êtes vous maso ou juste hypocrites et vous êtes plus à l’aise derrière votre écran pour vomir le fond de votre pensée…
            PS: vous êtes ados ou retraités …?

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Etats-Unis : promu directeur de la police, il demande à prêter serment sur le Coran et non sur la Bible

Les mesures d’Emmanuel Macron pour lutter contre le « séparatisme islamiste «